Incendie mortel aux Flamants : la police sur la piste criminelle

Actualité
le 17 Juil 2021
8

Ce samedi matin, un incendie dans un bâtiment des Flamants (14e) a entraîné la mort de trois personnes. Douze autres sont blessés. Le parquet de Marseille privilégie la piste criminelle.

Ce samedi matin, un important incendie s’est déclaré dans la tour A2 de la cité des Flamants, dans le 14e arrondissement. Si l’incendie est à cette heure-ci éteint, trois hommes nigérians, âgés entre 20 et 30 ans, y ont péri par défenestration. Trois autres sont dans un état d’urgence absolue, dont un enfant de deux […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Damecureuil Damecureuil

    Comment le bailleur 13 Habitat arrive toujours à s’en sortir alors que cela fait longtemps que son président devrait être poursuivi pour maltraitance par des locataires qui habitent dans des residences des quartiers nords de Marseille. Comment dire expliquer autrement les conditions de vies dégradées de personnes handicapées qui vivent en étages sans ascenseur ou avec un ascenseur en panne un jour sur deux, ou bien encore avec ascenseur mais pas au dernier etage ?? Que dire de l’état de délabrement d’immeubles construits dans les années 60-70-80 et jamais rénovés mis à part un coup de peinture cache misère ? Que dire encore de ces familles dans un T2 qui réclament depuis plus de 3 ans un T4 ou 5 pendant que des couples ou des personnes seules à la retraite en veulent un plus petit et n’obtiennent aucune réponse de ce foutu bailleur ? Mauvaise gestion? J’m’en foutisme?Abus de pouvoir ? Il y a un moment où il me semble que les pouvoirs publics doivent mettre leur nez dans ce qui est pour le moins inadmissible, voire très suspect. Des têtes devraient sauter et surtout il serait temps de

    Signaler
  2. TINO TINO

    Souhaitons que la Justice donne le meilleur d’elle-même pour expliquer ce drame humain. D’abord, par respect pour ces gens que la misère a anéantis. Ensuite, pour déterminer les responsabilités dont la chaîne risque d’être très longue, depuis l’Etat et les collectivités locales pour lesquels un squat vaut mieux que rien à proposer, jusqu’aux voyous cupides et assassins qui ont allumés l’incendie.

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Je ne peux m’empêcher face à cette situation qui dure et perdure depuis des années de penser que nos politiques, qui sont soit disant en charge cette problématique ont peut-être sombrés dans un calcul cynique en pesant l’avantage financier ou la volonté de ne pas solutionner ces enjeux en assumant un cout humain éventuel.
    Ce que j’écris peut être perçu comme incongru, déplacé ou même délirant,mais au bout d’un moment toutes les interrogations deviennent légitimes face à cet immobilisme selectif.
    Des projets beaucoup plus légers sont traités net celui là ,traine.
    Ne pas intégrer qu’en laissant se détériorer ce type d’habitat , comme celui du centre ville l’on ne prends pas un risque pour l’humain est inconcevable,innaceptable, incroyable et surtout irresponsable.

    Signaler
  4. didier L didier L

    Oui l’habitat indécent à Marseille et une sorte d’abandon des différents pouvoirs publics qui se renvoient la balle dans les quartiers nord mais ailleurs aussi en ville … Etat, ville, bailleurs, département etc … au lieu de prendre le problème à bras le corps laissent filer. Et à chaque nouvel ” accident” la même rengaine revient., les larmes de crocodiles, l’indignation de circonstance.
    Gang, trafic de drogue, prostitution, insécurité à tous les étages, squatteurs , propriétaires dépassés voire incompétent au pire malhonnéte ( ici Habitat 13) etc … tout le monde savait depuis des mois mais rien jusqu’à ” l’accident” !

    Signaler
    • neplusetaire neplusetaire

      Bonjour,

      Oui, tout à fait d’accord avec vous tout le monde savait mais personne n’agissait jusqu’au drame où c’est la course à l’émotion, aux pleurnicheries habituelles cela dure depuis des décennies. Des feux dans les cités il y en a eu mais heureusement les marins pompiers sont toujours présents et tant qu’il n’y avait pas de morts il n’y avait aucune information médiatique. Des personnes qui voulaient se jeter par la fenêtre il y en a eu aussi et j’ai personnellement dans un état de stress et en danger vécu presque un drame. je ne pouvais que rester dans le logement et à la fenêtre j’ai calmé une mère avec ses enfants qui hurlait. loin d’être héroïne mais l’instinct de survie vous pousse à vous surpasser.
      Après cela, j’ai trouvé ma mère dans le logement voisin en détresse respiratoires. On ne pouvait pas sortir avec la fumée dans les couloir. De surcroît il n’y avait aucun système d’alarme incendie mais tout à été fait par la suite bien entendu pour être aux normes avant le projet de démolition.
      Qu’attendre d’un bailleur quand toutes les institutions sont absentes et qu’aucune suite n’est donnée à vos démarches.
      En fait, nous avons pas été abandonnés et ignorés depuis les années 90.
      Aucune cohérence à tous les niveaux, même dans l’obtention d’un logement tout reste sans suite depuis des années pour ma part. logés dans des bidonvilles avec paiement de loyer par la suite dirigés dans des bâtiments construits suite à la politique de résorption de l’habitat indigne en 72 et par la suite aucune réponse positive dans la demande de relogement sauf propositions dans le même type de cité. Dégradations, vétustés….jusqu’à la fameuse convention ANRU. Bien entendu la sélection s’est faite depuis les années 70 par l’origine des personnes (cliquez sur lien et cliquez sur google traduction “allez sur l’onglet” historique sur relogement familles dans les quartiers nord)

      Signaler
  5. neplusetaire neplusetaire

    En fait, nous avons pas été abandonnés et ignorés depuis les années 90. Désolée, En fait, nous avons été abandonnés et ignorés depuis des décennies mais nous avons l’honneur de voir des candidats aux élections qui promettent de changer notre vie mais ils savent très bien qu’ils ne peuvent rien faire à l’impossible nul n’est tenu. On brasse des millions d’euros soi-disant à ces quartiers mais pour ma part, je n’ai profité de rien ni mon environnement.

    Signaler
  6. Lalo Lalo

    Un roman à lire :
    “Fabrication de la guerre civile” de Charles Robinson

    Tout est dit !

    Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    En tous cas certains élu(e)s promettent de changer votre vie neplusetaire, mais ne le font pas .En tous cas concernant leurs petits cas personnels, ils se la sont bien changée en passant notamment de St Louis au Roucas Blanc, comme quoi l’ascenseur social fonctionne, enfin, pour certain(e)s

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire