Le président de la FCPE 13 en campagne au côté de deux candidats Les Républicains

Actualité
le 5 Juin 2017
15

Jean-Philippe Garcia – président départemental de la Fédération des conseils de parents d’élèves et ex-militant socialiste – soutient, via des mails à en-tête de l’association, Richard Miron et Yves Moraine.

La lettre adressée par Jean-Philippe Garcia aux rédactions.

La lettre adressée par Jean-Philippe Garcia aux rédactions.

Le document, baptisé “profession de foi”, ne laisse pas place au doute. Sur deux pages, à en-tête de la Fédération des conseils de parents d’élèves des Bouches-du-Rhône et orné d’une photo de son président Jean-Philippe Garcia, ce communiqué déroule “les trois raisons de (s)on engagement” en faveur d’Yves Moraine (candidat Les Républicains dans la 5e circonscription). Arrivé dans les boîtes aux lettres de plusieurs rédactions le 22 mai, il a été suivi d’un second, une semaine plus tard, invitant cette fois à soutenir Richard Miron, investi par LR, dans la 3e qui recoupe une bonne part des 13 et 14e arrondissements.

Étonnante, cette initiative dont se sont déjà fait l’écho plusieurs médias ? Pas aux yeux de Jean-Philippe Garcia, président départemental depuis 2012 : “Je ne suis pas entré à la FCPE pour faire des crêpes dans les écoles ! À la FCPE, on s’engage dans le débat public”. Le leader associatif précise que la décision a été validée par le conseil d’administration de la FCPE13 : “Moi, je préside un CA de douze personnes, nous sommes tous d’accord et on fait ce que l’on veut. Nous avons cette liberté. On n’attend pas après Mme Moyano… [présidente nationale de la fédération, ndlr]”.

Administratrice de la FCPE, Muriel Wolff s’étrangle : “En tant qu’administratrice je ne peux pas laisser passer ça. Nous n’avons  pas à nous engager pour X, Y ou Z. D’autant plus qu’il n’est pas sur Marseille et qu’ici nous nous opposons à la politique de la mairie”. Selon elle, le conseil d’administration n’a jamais évoqué qu’une démarche d’interrogation de l’ensemble des candidats des Bouches-du-Rhône sur les questions d’éducation.

Ci-dessous, la profession de foi du président de la FCPE 13 :

Où est le problème ?

La démarche pose la question de l’implication politique des membres d’une structure associative a priori apolitique. “Lorsque je fais un communiqué pour inciter à faire barrage à Marine Le Pen ; ou lorsque je fais campagne contre Valérie Laupies [institutrice et candidate pour le Front National, ndlr] à Tarascon, cela n’émeut personne, embraye Jean-Philippe Garcia. Parfois nous appelons à voter contre et parfois à voter pour. Où est le problème ?”

Au siège de la Fédération, à Paris, on ne voit pas les choses de cet œil. “Cette démarche est contraire à nos statuts. Le principe, c’est que l’on ne doit pas se prévaloir de la FCPE lorsque l’on fait de la politique. On peut bien sûr soutenir qui l’on veut à titre individuel mais pas en tant que responsable de la fédération, recadre Liliana Moyano. Jean-Philippe Garcia connaît parfaitement la règle. Là, il se met en faute. Nous allons donc lui écrire un rappel à l’ordre”.

L’intéressé passe outre. Il assure avoir trouvé chez Yves Moraine et Richard Miron des candidats qui défendent “les mêmes valeurs” que la FCPE, souvent présentée comme à gauche de l’échiquier politique. Le président départemental s’enflamme : “Il faut arrêter avec ça et cesser de culpabiliser les gens ! La gauche n’a pas de monopole : il y a aussi des humanistes à droite”. Le dirigeant associatif explique avoir accordé son soutien à ceux qui l’ont sollicité : “Nous défendons ceux qui vont, en retour, défendre des projets qui nous tiennent à cœur”.

“Une personnalité de terrain”

Yves Moraine se félicite de ce ralliement “d’une personnalité de terrain, non engagée politiquement”, gage selon lui “de renouveau et d’ouverture”. Le candidat Les Républicains dans la 5e dit avoir été contacté par Jean-Philippe Garcia il y a un peu plus d’un an. “Je l’ai reçu en mairie à Bagatelle, nous n’étions alors pas encore en campagne et nous avons échangé sur l’école. Et lorsqu’il s’est impliqué, c’est avec une liberté et un engagement qui m’ont impressionnés”, pose le maire du 4e secteur.

Encarté au Parti socialiste du milieu des années 90 à 2012, secrétaire fédéral d’une section PS sur les bords de l’étang de Berre et candidat malheureux à plusieurs reprises dans le canton de Martigues Ouest (sous des étiquettes divers gauche et PS), Jean-Philippe Garcia ne fait pas mystère de son retour prochain dans l’arène. “Mon fils va entrer en terminale, je vais donc bientôt arrêter la FCPE et renouer avec la politique, même si je ne cours pas après l’écharpe tricolore.” Assouvirait-il, via ce soutien à des candidats de droite, une vielle rancœur à l’égard de ses anciens camarades de la fédé PS ? Il jure que non. “Je ne suis pas dans la revanche. Lorsque j’ai démissionné du PS en 2012, c’était pour avoir mon indépendance. Je suis libre dans ma tête ! De toutes façons, les socialistes vont se prendre une telle trempe aux législatives…”

“Jean-Philippe Garcia est écœuré par les socialistes locaux”, renchérit Yves Moraine qui boit du petit lait. Celui que l’on présente comme successeur potentiel de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille, affirme que “rien ne lui a été demandé en contrepartie” de cet appui. Même pas une petite place sur ses listes municipales en 2020.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. ALAIN B ALAIN B

    Monsieur GARCIA aurait dû venir soutenir le collectif des écoles publiques du 3ème et aurait vu le peu d’intérêt de la Mairie de GAUDIN et de ses amis LR pour les écoles publiques.
    Plus de 6000 logements sont en construction et mis sur le “marché” dans le 3ème mais aucune construction d’écoles, deux seulement prévues mais pas avant 2020 qui devaient au départ remplacer des écoles en préfabriquées (mais qui continueront de fonctionner faute d’écoles malgré leurs états très dégradés)
    Alors nous aimerions savoir pourquoi la FCPE soutien des maires LR responsables avec Monsieur GAUDIN de l’insuffisance de la création des écoles et de leurs entretiens
    Pour plus d’informations vous pouvez consulter la page facebook
    https://www.facebook.com/Collectif-Ecoles-publiques-du-3ème

    Signaler
    • neomars neomars

      On comprend mieux pourquoi quand les parents protestent contre les conditions imposées à leurs enfants au démarrage des TAP, nos élus majoritaires les traitent “d’opposants politisés”, puis les assimilent aux “clochard du coin” en conseil municipal quand les parents dénoncent l’état des écoles … Pour être écouté, il ne suffit pas d’être citoyen, majoritaire, injustement traité, il faut surtout donner des gages en période électorale !?

      Signaler
  2. LaPlaine _ LaPlaine _

    Encore un pitoyable matamore local qui fait que cette ville est ce qu’elle est, une zone éducative sinistrée où ne sont même pas respectée les charges élémentaires qu’une municipalité doit assumer (écoles, piscines). Ce territoire n’est pas près de s’en sortir avec ce type d’individu sans
    foi ni loi.

    Signaler
  3. julijo julijo

    OUI !!!! Pas d’interrogations inutiles : TOUT EST LA :
    « Mon fils va entrer en terminale, je vais donc bientôt arrêter la FCPE et renouer avec la politique, même si je ne cours pas après l’écharpe tricolore. »

    Utiliser une assoc, importante, pour promouvoir sa carrière personnelle….c’est moche, mais ce n’est pas le premier, d’autres président(e)s de la Fcpe l’ont fait, peut être plus discrètement, mais l’ont fait ! dans d’autres fédérations de parents des responsables l’ont fait aussi….. c’est humain, alimentaire et le goût du pouvoir est important chez ces gens là.
    On s’apercoit d’ailleurs avec le recul, que ces président(e)s là n’étaient pas forcément les meilleurs… mais seulement les plus opportunistes et les plus “intéressés”.
    Soutenir moraine, n’est pas plus dévalorisant que d’avoir soutenu guérini ou d’autres.
    Pas si sur que ça aide moraine un soutien aussi girouette.

    Marseille est une ville sinistrée scolairement, elle le restera tant que cette équipe d’éluzincompétents sera au pouvoir….

    Tout ça est quand même bien ecoeurant.

    Signaler
  4. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    “Il est écoeuré par les socialistes locaux” 🙂 🙂 et il va soutenir deux candidats de droite qui sont des copies conformes de Menucci de l’autre côté de scène : mêmes éructations, même grossièreté, même clientélisme, même ignorance.
    Ce gars n’est pas une girouette, au spectacle de Guignol il est simplement bon public.
    … en attendant les écoliers qui se sont gelés cet hiver en l’absence de chauffage cuisent en juin en l’absence de rideau…

    Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    On comprend mieux la scission de la FCPE 13 et la naissance du MPE 13 qui en est issu, sur fond de désaccord entre guérinistes et anti-guérinistes.

    La collusion de ce Monsieur avec une municipalité dont l’oeuvre en faveur des enfants et de l’école publique vaut un zéro pointé n’est au fond pas une surprise : il suit la trace glorieuse de Mme Narducci.

    Aux prochaines élections scolaires, les parents d’élèves pourront dire ce qu’ils pensent d’une FCPE mise ouvertement au service d’une carrière personnelle.

    Signaler
  6. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    Ce type de comportement est tout simplement indécent.

    Signaler
  7. MarsKaa MarsKaa

    un fait la tournée des jeux de boules et des clubs seniors, l’autre fait de la politique dans une association de parents d’élèves… c’est ça la politique pour eux…le clientélisme…oh bonne mère, on n’est pas sorti de l’auberge (où l’on bouffe à tous les râteliers)…

    Signaler
  8. MarsKaa MarsKaa

    “je ne suis pas entré à la FCPE pour faire des crêpes dans les écoles”.. !!!…
    les parents qui eux se sont tapé les crêpes, les gâteaux et autres kermesses ou tombola, pour récolter des sous pour les minots, et mettre un peu de convivialité dans les écoles, apprécieront ce mépris…
    Il est donc entré pour quoi à la FCPE ce monsieur ? (et d’autres que l’on n’a pas vu venir et qui ont foutu le ouaï dans des associations locales qui marchaient bien.. avant eux).

    Signaler
  9. Regard Neutre Regard Neutre

    Jean-Philippe Garcia, “président” des parents d’élèves des Bouches-du Rhône , — s’engage en politique , tambour battant, sous la bannière associative de la FCPE — pour soutenir M.MORAINE un candidat LR pressenti en coulisse par JC Gaudin futur tête de liste de à la Mairie de Marseille. On aura tout vu dans la manipulation et la bassesse politique … Une démarche abracadabrantesque que le milieu scolaire devrait livrer, et inscrire au tableau noir, comme exemple à ne pas suivre pour affirmer les valeurs politiques et ses convictions citoyennes. On peut exister politiquement sans piétiner les pieds des membres de cette association.

    Signaler
  10. vékiya vékiya

    ex ps, maintenant lr, et demain, en fonction du vent

    Signaler
  11. Tarama Tarama

    La FCPE n’existe pas à Marseille. Je me demandais pourquoi. Je crois avoir la réponse.

    Signaler
  12. leravidemilo leravidemilo

    C’est tout simplement scandaleux, clairement illégal (faut il rappeler à cet individu que les statuts font loi) et la “réaction” de la fcpe nationale est dramatique : “nous allons lui écrire un rappel à l’ordre”, alors qu’il faut lui adresser une convocation pour exclusion, avec une rencontre pour se défendre.
    C’est inexcusable quelque soit le choix partisan, quelque soit les antécédents (tout aussi inexcusables), et les circonstances aggravantes sont légions quand on sait l’état général des écoles à marseille et le mépris avec lequel elles sont gérées par cette équipe municipale, tout simplement indigne en la matière.
    Concernant l’origine de la chose, rien d’étonnant et on retrouve la vielle incrustation defferriste (genre “on l’a toujours fait”), de la part de ce zigue qui a biberonné à fond ( 22ans membres du P”S” tendance canebière, ex secrétaire de section et plusieurs fois candidat…) On y est en plein, et ça montre encore une fois qu’il n’est pas souhaitable de se débarrasser d’un des termes du defferrisme, en gardant l’autre; Droite et P”S” sont à virer en même temps, en tous cas ici, puisqu’ils se sont mis 70 ans durant dans le même panier.
    Quand à la fcpe, constamment affaiblie par ces magouilles et par les scissions justifiées qu’elles entrainent, il est temps de la faire disparaitre du paysage bucco rhodanien (c’est le meilleur “rappel à l’ordre” qui soit, et le meilleur service à rendre à nos écoliers).

    Signaler
  13. Valentine Verne Valentine Verne

    je comprends mieux la position de la FCPE 13 lorsque je leur avais écrit pour connaitre leur position sur la mise en œuvre des TAP à Marseille. Pour eux ils n’y avaient pas de problème…
    La FCPE 13 n’est pas là pour défendre l’Ecole, les élèves et les parents d’élèves !!!!!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire