[Escales à Port-de-Bouc] L’âge d’or des chantiers navals, un passé déjà lointain

Reportage
le 31 Août 2021
4

Port-de-Bouc est une ville qui se traverse et où on s'arrête plus rarement. Le temps d'une escale de fin d'été, Marsactu y pose ses valises. Cinquante-cinq ans après leur fermeture, la ville ne garde que peu de traces visibles des chantiers navals. Restent les souvenirs des plus anciens.

Une cale des chantiers navals de Port-de-Bouc avec deux coques en construction. (Photo : Archives mairie de Port-de-Bouc)

Une cale des chantiers navals de Port-de-Bouc avec deux coques en construction. (Photo : Archives mairie de Port-de-Bouc)

“On construisait principalement des paquebots et des cargos bananiers qui faisaient en moyenne 120 mètres de longueur, le plus grand mesurait 176 mètres”, énonce fièrement René Giorgetti, ancien soudeur embauché pendant les dernières années des Chantiers et ateliers de Provence (CAP) et premier adjoint PCF à Port-de-Bouc pendant 31 ans. En arpentant les rues du […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Cette série d’articles est très intéressante mais fait quand même un peu et pas qu’un peu chronique nécrologique.Activites disparues, équipements dégradés,images d’un temps révolu.Photos jaunies,un peu de Kodachrome mais pas de jolies couleurs.

    Signaler
    • Brigitte13 Brigitte13

      Port-de-Bouc, ville pauvre et délaissée par ses riches voisines Martigues et Saint-Mitre-les-Remparts. Un territoire métropolitain de 3 communes ? Saint-Mitres, ville pavillonnaire avec sa zone commerciale, Martigues industrie, tournage cinéma, équipements culturels et sportifs, Port de Bouc : RIEN

      Signaler
  2. Alfonse Alfonse

    À ma connaissance la commune de Carnoux en Provence a été créée en 1966, soit 100 ans après Port de Bouc, ce qui lui donne le titre la plus jeune commune des Bouches du Rhône.

    Signaler
  3. AlabArque AlabArque

    Feu mon grand-père (maternel), Léon Renouard, a terminé sa ‘carrière’ comme cadre (chef comptable) aux Chantiers et Ateliers de Provence à Port-de-Bouc. Mes parents s’étaient mariés durant l’Occupation, et lors de leur première ‘installation’ après-guerre, Léon a offert à sa fille et à son gendre un ensemble de mobilier en acajou (armoire-penderie, commode, meuble bas, petit placard à étagères) réalisés par les ébénistes des Chantiers sur le modèle et dans le style des meubles équipant les cabines de paquebots. Quelle merveille d’ingéniosité (petits, modulables, logeables), de robustesse et de perfection technique … Après avoir vécu mon enfance au milieu de ces meubles, je les ai peu à peu tous récupérés au fil de mes propres ‘pérégrinations’. Je m’en passerais aujourd’hui difficilement (il faudrait juste que je change le miroir de l’armoire, écorné lors d’un déménagement). Chapeau !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire