En empruntant le Rhône, le port de Marseille-Fos veut se tailler une part de Lyon

Décryptage
le 27 Oct 2021
9

Marseille capitale du Rhône. C'est en substance ce qu'a annoncé Emmanuel Macron lors de sa visite début septembre, voulant faire du GPMM un port fluvial d'envergure. Mais avant de voir des conteneurs prendre en masse les eaux intérieures, il faudra résoudre les obstacles de la gouvernance et de l'aménagement.

ZIF Zone Industrielle de Fos. Photo: Port de Marseille Fos

ZIF Zone Industrielle de Fos. Photo: Port de Marseille Fos

Six petits pourcents. Voilà la part de marchandises qui arrivent ou repartent en fret fluvial du grand port maritime de Marseille-Fos (GPMM) en 2019. Sur 1,5 million de conteneurs, cela en fait 85 000 qui empruntent le Rhône. Une situation qui n’a rien d’une spécificité locale, l’autre grand port français du Havre n’atteint pas les […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Voilà un exemple exemplaire si j’ose dire.
    Cela fait des décennies et des décennies que ce projet de Marseille port de Lyon est en gestation et ne donne rien .Si l’Etat arrive à faire aboutir cette ambition, qu’elle démonstration de l’inutilité de cette décentralisation ou bien de celle de ses acteurs qui sont les mêmes depuis 25 années.
    Pour Marseille cette activité est fondamentale ,non seulement vis à vis de Lyon ,mais aussi pour la Suisse.

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Remarque complémentaire, ce que nous pensons,les allemands et les néerlandais le font,eux.Et franchement ce n’est pas avec un ancien pilotin que le dossier va avancer. Chikaya disait le président,encore en bel exemple.

    Signaler
  3. bernard bernard

    Ancien administrateur du Port Autonome j’aimerais m’entretenir avec vous sur ce sujet. A votre disposition .

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Avec plaisir , mais je ne sais comment

      Signaler
  4. BRASILIA8 BRASILIA8

    Petit rappel dans les années 50/60 le Rhône a été aménagé pour d’une part lutter contre les inondations , et oui il y avait déjà des inondations, et le rendre navigable pour des péniches à grand gabarit .
    Ce qui a permis en plus la mise en place de centrale hydro électrique.
    Cette mission avait été confié à la CNR qui depuis a été privatisée ce qui semble poser problème aujourd’hui.
    En 2021 un président visionnaire veut utiliser le Rhône comme voie navigable !!
    Quelle idée lumineuse et très strat-up nation nous vendre du vieux en nous faisant croire que c’est du neuf .

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Du vieux sûrement parceque rien n’a été fait dpuis le temps .Maise une partie de l’avenir du port est là et pas ailleurs.A conditions que nos amis les dockers ne s’en mêlent pas.

      Signaler
  5. Patafanari Patafanari

    Une histoire de barges.
    Vers un plan « Pitalugue ».

    Signaler
  6. Alain PAUL Alain PAUL

    Tiens ! Il me semble que Fos a été créé dans les années 70, on parlait beaucoup de Rhin Rhône et du “Grand Delta”.
    On y a même installé des industries.
    Cinquante ans après, les dirigeants du port s’aperçoivent qu’il y a un fleuve à proximité, c’est génial.
    C’est vrai que Marseille a 2600 ans, on a un peu de temps.
    Mais Marseille n’est pas seule :
    La direction des ports de France a tout réussi : aucun port français ne figure parmi les 10 premiers ports à conteneurs d’Europe.
    L’Etat, que nous aimons tous, n’a pas voulu déléguer cette compétence.
    Ainsi il a bien réussi à animer notre économie portuaire grâce à ses ingénieurs très compétents mais qui passent dans les ports “autonomes” qq années puis s’en vont ailleurs.
    Rappelons que le port d’Anvers est dirigé par un conseiller municipal ; ceci explique peut être cela.
    Les habitants d’Anvers sont peut être plus attentifs à leur économie locale que notre administration.
    Pourquoi ne pas – enfin – donner la compétence à l’agglomération ; elle pourrait être utile à qq chose. Pourquoi ne la réclame t’elle pas ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Si vous avez quelqu’un sous le coude à la métropole, faites nous en profiter au sein du parc des zėlus.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire