Départementales : EELV a tenté de faire détruire les bulletins du maire PS de Vitrolles

Info Marsactu
le 11 Juin 2021
8

À Vitrolles, les représentants locaux d'EELV refusent de laisser Loïc Gachon utiliser leur logo, bien qu'il soit investi par l'union de la gauche et des écologistes pour les départementales. Après un premier échec au tribunal administratif, le parti a porté l'affaire jusqu'au Conseil d'État, sans plus de succès.

Pour EELV, Loïc Gachon n'aurait pas dû revendiquer le soutien du parti écologiste. (Photo JML)

Pour EELV, Loïc Gachon n'aurait pas dû revendiquer le soutien du parti écologiste. (Photo JML)

“Des dissensions au sein d’une équipe de campagne, ça arrive souvent, des recours devant le Conseil d’État, un peu moins”. Loïc Gachon, maire PS de Vitrolles, ne souhaite pas “en faire un sujet”, mais le Conseil d’État vient de lui donner le droit de continuer à utiliser son matériel de campagne. À quelques semaines du scrutin, EELV PACA avait en effet déposé un recours auprès du tribunal administratif pour faire “détruire tous les bulletins de vote et professions de foi” de Loïc Gachon et de sa binôme Carmen Avila, car ils faisaient usage du logo du parti écolo. Après l’échec de cette première demande, EELV a poussé jusqu’au Conseil d’État, qui a statué dans le même sens le 9 juin.

La démarche offensive détonne alors qu’une union de gauche écologiste et citoyenne rassemble, au niveau départemental, la plupart des formations de gauche – France insoumise exceptée. Le cas vitrollais s’ancre en fait dans un contexte de tensions historiques entre le maire et ses opposants EELV locaux. Avant l’union scellée au niveau des Bouches-du-Rhône, l’écologiste Alain Arezki ambitionnait de se présenter, comme il l’avait fait aux municipales, contre Loïc Gachon. “En échange du retrait de notre candidature avec Nathalie Sirben et dans le cadre de l’accord, nous avions demandé qu’il n’utilise pas le logo d’Europe-Écologie-Les Verts”, explique-t-il aujourd’hui, ajoutant : “Nous n’avons jamais voulu accorder de soutien à Loïc Gachon”. 

Pas d’atteinte à la sincérité du scrutin pour le Conseil d’État

Une condition qui semble ne jamais avoir été officialisée, comme l’écrit le Conseil d’État dans sa décision. Notamment lors d’une conférence de presse de lancement de l’union regroupant PS, EELV, PCF ou encore Génération.s, le 5 mai dernier, où le binôme vitrollais a été présenté comme tous les autres. “Il ne ressort pas que (…) pour le canton de Vitrolles, le binôme formé de Mme Carmen Avila et M. Loïc Gachon, aurait été présenté comme exclu de cet accord”, peut-on lire dans l’ordonnance rendue cette semaine. Et par la suite, les logos de tous les partis leur ont bien été transmis par les instances de l’union pour réaliser leur matériel de propagande électorale.

Si le Conseil d’État veut bien reconnaître qu’EELV a fait connaître son désaccord en interne, il estime que les formations politiques disposent “des moyens de manifester leurs idées, leurs soutiens, leurs désaccords et leurs analyses et d’informer les électeurs dans le cadre du débat électoral en cours”. En bref, si le parti est en désaccord, il peut le faire savoir, mais ne doit pas compter sur le Conseil d’État pour broyer les bulletins, ni pour y voir une atteinte à la sincérité du scrutin.

Soulagé, Loïc Gachon assure qu’il ne tient pas rigueur au parti écolo de cette passe d’armes juridique. “Je partage énormément de convictions avec EELV, mais il y a une distance avec les responsables locaux vitrollais, c’est dommage”, tempère le candidat, soucieux de ne pas ajouter de nouveaux remous à la campagne.

 

Actualisation le 11/06/21 à 12 h : Contrairement à ce que nous écrivions dans un premier temps, Loïc Gachon n’est pas conseiller départemental sortant, mais l’a été jusqu’en 2015.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. MarsKaa MarsKaa

    L’article n’explique pas les raisons de ce conflit, ce que lui reprochent les militants EELV, pourquoi ne voulaient ils pas soutenir sa candidature.

    Signaler
    • Benoît Gilles Benoît Gilles

      Bonjour, les élus d’EELV de Vitrolles ne participent pas à la majorité de Loïc Gachon et siègent donc dans l’opposition. Un binôme était déjà positionné sur cette circonscription, ils ont donc accepté de glisser vers le canton d’Istres en échange d’une absence de soutien de leur parti à la candidature d’union.

      Signaler
  2. Manipulite Manipulite

    Ces EELV sont des foutraques. Aucune maturité politique ! Le Conseil d’Etat a franchement autre chose à f…

    Signaler
    • julijo julijo

      et ils espèrent vraiment diriger éventuellement le département ou la région ????

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Oui, et le pays aussi semblerait il ! Disons qu’ils font comme s’ils espéraient vraiment…
      Mais l’incident judiciaire ne concerne pas seulement E.e.L.V mais tout autant leur partenaire faussialiste avec qui ils ont topé l’accord à la bonne franquette. Toujours écrire et signer les accords avec le P”S” (surtout tendance canebière ! ) Mais il y avait tant de bidouilles, d’arrangements de tambouilles et d’alinéas à signer, dans cette “Union de la gauche écologiste” fait à la va vite sur consigne de Mm Hardy qui avait un train à reprendre et fissa… ( Ah zut, j’ai encore oublié “‘citoyenne” pour l’union).
      Une “Union” assez désunie au final, comprenant autant de gens dehors que dedans, et nous apprenons ici que pour rester dedans, certains ont du accepter de sortir de leur canton, au risque de se retrouver, en cas de victoire, conseillers municipaux d’opposition à Vitrolles et conseillers départemental à Istres!!! Bon, à quelques années près, c’est la même famille, et s’ils ne s’entendent pas avec Gachon, z’ont qu’à essayer avec Bernardini… !
      L’embêtant c’est que pour aller de l’un à l’autre, y’a comme une rupture territoriale, et il faut hisser le grand foc et souhaiter que le mistral ne joue pas trop à l’impulsif. Une sorte de mer intérieure quoi, que les “périmètres” dessinés par MmHardy chez l’état major parisien… et zut elle a oublié de zieuter la carte (d’état major).
      Mauvais augure quand même pour tester les alliances rose Pâle/vert/rose foncé…
      Bon les traversées leur permettront peut être de se préoccuper un peu, entre deux Unions, de l’état de l’étang et de tenter de faire quelque chose. ça craint un max, les algues sont déjà à foison, la malaïgue, tout ça tout ça…

      Signaler
  3. Titi du 1-3 Titi du 1-3

    Le couple Sirben, comment dire…… le mari, délinquant condamné, est tout de même nr 2 sur la liste Félizia départementale.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire