Municipales à Marseille : dans les coulisses des négociations avant le dépôt des listes

Actualité
par Benoît Gilles & Lisa Castelly
le 2 Juin 2020
32

Les listes pour les élections municipales doivent être déposées au plus tard ce mardi à 18 heures. Lundi soir, de nombreuses inconnues demeuraient au sujet des alliances possibles dans la course à la mairie de Marseille.

La mairie de Marseille (Image LC)

La mairie de Marseille (Image LC)

« C’était l’entre deux tours, le plus long de l’histoire et tout se joue dans les dernières 48 heures comme d’habitude ». De rencontres amicales en terrains tâtés, les différentes listes qualifiées pour le second tour ou aptes à fusionner avec d’autres ont discuté toute une semaine, voire deux mois grâce au confinement. Pour se retrouver à […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Benoît Gilles
Journaliste
Lisa Castelly
Journaliste

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. mada mada

    C’est un pastis ou une bouillabaisse, rien ne change: magouilles blues .

    Signaler
    • Opiniatre Opiniatre

      Mais non, c’est juste la démocratie. Pour gagner, il faut 50%, les 7 listes en sont très loin. Il faut donc trouver des gens avec qui on n’est pas d’accord sur tout, mais suffisament pour gouverner cette ville dans le bon sens. A cela vous rajoutez la loi PLM qui coupe la ville en 8 secteurs, et qui donne toute latitude aux têtes de liste de secteur, et vous obtenez cet embrouillamini. Mais ca serait très réducteur de se limiter au sentiment de magouille. Bien sûr on pourrait imaginer un système électoral plus démocratique, plus porportionnel, mais aujourd’hui le scrutin impose ces tractations du mardi.

      Signaler
    • Richard Mouren Richard Mouren

      Opiniatre, j’ai espéré que l’épisode du Covid permettrait aux différents mouvements de gauche et écologistes de relativiser leurs dissensions et de discuter ensemble et trouver un accord de gouvernance municipale. Il ne s’agit pas de changer le monde, ni même de transformer la société marseillaise mais de gérer différemment cette ville protéiforme. Nous sommes malheureusement toujours dans la comptabilité de l’influence de chacun et cette comptabilité (certes démocratique) cache la vraie démocratie qui devrait déboucher sur un changement de majorité. Nous en sommes loin à Marseille, hélas.

      Signaler
  2. NicoF NicoF

    Merci pour cet effort de clarification, ça n a pas toujours été aussi lisible dans vos précédents articles.

    Signaler
  3. Danièle Jeammet Danièle Jeammet

    Rien sur l’éventuelle présence de la militante PS tendance Valls, macroniste dès 2017 et co-fondatrice du mvt raciste Printemps Républicain sur la liste du Printemps Marseillais dans le cade d’une fusion des listes Debout Marseille et PM dans le 1/7. Outre S. Ghali qui a tenu des propos racistes sur les Roms, cette présence ferait plus que décrédibiliser la teneur dite anti raciste du PM . Comment combattre le racisme avec des personnes qui profèrent des propos racistes ?

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Vu les messages désabusés de la dame en question sur Twitter elle a du être écartée des listes

      Signaler
  4. Lacoste P. Lacoste P.

    Un nouvel appel à l’unité !

    Les dirigeants des partis de gauche vont-ils enfin écouter leur base pour gagner Marseille ?
    Ce sont plus de 350 personnes à avoir cosigné notre « Adresse » du 17 Mars au Parlement du Printemps Marseillais ici : https://leprintempsdebat.com/
    et ici : https://marsactu.fr/bref/des-membres-citoyens-du-printemps-marseillais-demandent-plus-de-transparence/

    Hier, une douzaine de personnalités marseillaises du monde de la culture ont lancé un appel public pour une présence et fusion des listes de gauche dans les 13/14° et 15/16 ° arrondissements de Marseille, afin d’éviter l’irréparable qui va conduire mécaniquement au maintien au pouvoir des héritiers de Gaudin.
    Il reste quelques heures avant le dépôt des listes !
    Nous partageons et soutenons cet appel que voici et vous demandons de le soutenir, le diffuser :
    ____________________________________________________________

    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10220125091696032&id=1187732175

    Appel à l’union de la gauche à Marseille

    Plus que jamais Marseille est une ville battue et une grande partie de sa population est exploitée politiquement. Sa misère est une aubaine que les plus cyniques de nos politiques utilisent électoralement à grands coups de petits passe-droit, de cadeaux minables, et de basses promesses pour en faire une armée de colleurs d’affiches.

    Pourtant, Le premier tour a montré une profonde volonté de changement de la part des marseillaises et des marseillais. Martine Vassal, l’héritière de Jean-Claude Gaudin, malgré une puissance institutionnelle et médiatique immense, n’a même pas fait la moitié des voix que le vieux maire obtenait au premier tour lors des précédents scrutins. Même l’électorat de droite sent le danger qu’elle représente pour la ville.

    Au soir du premier tour, la gauche est arrivée première. Largement d’ailleurs si l’on additionne toutes les listes de gauche qui ont fait de bons scores sur différents secteurs et qui toutes présentaient quasiment le même programme.

    Une victoire en trompe l’œil pourtant si l’union de ces gauches ne se fait pas. Ce serait là une trahison de l’ensemble des électeurs qui se savent majoritaires. Les décideurs de gauche doivent prendre leurs responsabilités. Au lendemain du second tour, il ne restera qu’à se rejeter de manière pathétique la faute de l’échec les uns sur les autres.

    L’union est obligatoire. Ni les dogmatismes ni les conflits de personnes ne peuvent justifier l’abandon de la ville à ceux qui la maltraitent toujours plus depuis 25 ans.

    Ainsi, il ne serait pas compréhensible que deux listes de gauche affrontent en ordre dispersé le Front National dans les 15e et 16e arrondissements. De même, La gauche unie est largement majoritaire dans les 13e et 14e et il serait tout aussi incompréhensible de laisser la droite LR perdre sur ce secteur populaire face à un front national qui s’en frotte déjà les mains.

    Oublions les erreurs et les sacrifices commis par les uns et par les autres… C’est le fardeau à porter par tous les hommes politiques, mais leur grandeur est le respect des électeurs. Michèle Rubirola et Samia Ghali ainsi que toutes leurs têtes de liste doivent s’entendre.

    Nous savons tous qu’elles seront en cas de victoire obligées de s’accorder au troisième tour pour constituer une majorité au conseil municipal. Le faire tout de suite rend cette victoire possible. Ne pas le faire peut entraîner une défaite pour des décennies.

    L’union de la gauche est primordiale dès maintenant sur tous les secteurs pour qu’enfin Marseille puisse croire en un nouveau destin.

    Robert Guédiguian (Cinéaste)
    Philippe Pujol (Ecrivain)
    Claire Duport (Sociologue)
    Pascal Perez- Imhotep (Musicien)
    Samia Chabani (Sociologue)
    Alice Odiot (Documentariste)
    Jean-Robert Viallet (Documentariste)
    Baptiste Lanaspèse (Éditeur)
    Philippe Foulquié (Fondateur de La Friche)

    _______________________________________________________________

    Signaler
    • Louise LM Louise LM

      « La gauche unie est largement majoritaire dans les 13e et 14e et il serait tout aussi incompréhensible de laisser la droite LR perdre sur ce secteur populaire face à un front national qui s’en frotte déjà les mains »
      que voulez vous dire ? Il faut laisser la place à LR pour lui faciliter la conquête de la mairie ?
      C’est pas clair

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Non Louise
      Tous les suffrages de gauche du 1er tour, une fois réunis, sont majoritaire (de peu face au RN)
      Laisse la place à un duel RN LR c’est s’assurer une victoire du RN : les électeurs de gauche n’iront pas voter pour le candidat de Vassal

      Signaler
  5. B Filippi B Filippi

    Cet appel est très clair et très juste: Pas d’union, Pas de victoire !!

    Signaler
  6. Laurent Baldovino Laurent Baldovino

    Merci pour cet article très précis en temps réel. Les forces vives ne comprendraient pas qu’il y ait la moindre division à gauche tant la ville souffre profondément. Dans le centre ville où le problème de logement, bien pus de délogement est à vif le Printemps Marseillais reçoit une confiance massive. La fracture est à vif les souffrances matérielles et morales augmentées par l’absence de perspective; Le travail en amont de Sophie Camard sur le mal logement et le profil société civile de Michèle Rubirola engagée auprès des précaires, avec une vision de transformation écologiques cohérente et assumée donnent justement des perspectives. L’enjeu est donc crucial.

    Signaler
  7. Louise LM Louise LM

    Et donc les communistes ne voient aucun problème à faciliter l’élection de Vassal en se retirant dans le 13/14 ?
    Bacchi décide tout seul alors qu’il engage l’ensemble du PM et des marseillais qui sont vent debout contre la reconduction d’une mairie de droite ?
    Honteux

    Signaler
    • Laurent Baldovino Laurent Baldovino

      Je comprends votre déception il faut d’autant plus se mobilier pour éviter ce qui serait un drame pour la population de Marseille. Ce n’est plus seulement une dimension politique mais salutaire.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Galtier n’aura jamais le 13/14 s’il est seul face au RN
      C’est une grosse erreur stratégique que de se retirer
      Une triangulaire permettrait de retrouver ce secteur.

      Signaler
    • Lacoste P. Lacoste P.

      vous êtes bien au coeur du problème.
      Mais Jérémy Bacchi n’agit pas tout seul, il est le premier secrétaire fédéral de son parti, c’est donc une décision collective.

      Donc la question, c’est: est ce que les « intérêts » de la dizaine de Maires PC de la périphérie, qui auront besoin de la puissance financière de la Métropole et du riche Conseil Départemental LR, pèsnt plus lourd que la volonté des milliers de Marseillais (communistes compris) de chasser les héritiers de Vassal? Espérons que non, on saura ce soir.

      Signaler
    • juH juH

      Lacoste P., je vous aime bien mais là je pense que vous divaguez…

      Signaler
  8. Rémy D Rémy D

    Une seule solution pour sortir du Système Gaudin, que l’union soit la plus large possible au sein du P¨rintemps Marseillais avec Debout Marseille et Samia Ghali et que le PM se maintienne dans le 13-14 pour battre le RN et LR.
    Non seulement il faut éviter de laisser Martine Vassal gagner alors qu’elle est minoritaire, mais surtout il faut qu’une majorité nette se dégage au sein du Conseil Municipal pour éviter que Martine Vassal ne s’inspire de son mentor Gaudin qui gouvernait la Région avec le soutien du FN en 1986.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Allons donc, vous n’imaginez tout de même pas les ami·e·s de Boyer et Ciotti pactiser avec le parti qui se trouve à quelques millimètres seulement sur leur droite ? Si ? Ah bon. Moi aussi.

      Signaler
  9. bely bely

    Ce type d’article sur la cuisine politicienne ne m’intéresse pas. Il n’y a pas UN MOT sur les programmes. Pas un. Le travail journalistique vise à aller chercher ses éléments. Rien. Strictement rien. Dans d’autres villes, les éléments de programme sont au coeur des discussions. Ici, à Marseille, on s’en tape. Et ce n’est pas la presse locale qui va encourager les candidats à se positionner autrement…

    Signaler
    • Latécoère Latécoère

      Merci bely. Je me sens moins seul.

      Signaler
  10. pierre pierre

    Bonjour Bely et Latécoère, je ne partage pas du tout votre lecture de cet article. Plus que jamais avec leur totale accessibilité numérique, les programmes sont à la disposition de chaque électrice-teur à qui incombe la responsabilité de les lire, de les questionner et le cas échéant de les promouvoir et les défendre. Pour sa part, les journalistes de Marsactu, de manière experte et non partisane, nous accompagnent depuis des mois dans la compréhension du fonctionnement, complexe, de la Démocratie réelle (cf Opiniatre plus haut) dans notre méga Métropole, en particulier en étant un espace de débat ouvert. C’est infiniment précieux! Merci Marsactu!

    Signaler
    • bely bely

      Vous avez mal compris…j’évoque les points de programme au coeur des négociations. Or, à lire cet article, il n’y en auraient donc pas? Pourquoi la presse n’interroge-t-elle pas les candidats sur les contenus des négociations? J’imagine que l’on y parle de pollution, d’écoles, de transports, de solidarité….C’est ce type d’article qui me dégoûte de la façon dont on fait de la politique dans cette ville. Le déclin de la ville se lit aussi à travers sa presse.

      Signaler
  11. pierre pierre

    cela dit, je croise les doigts pour que nos camarades communistes fassent le choix de prendre la Bastille marseillaise avec nous!

    Signaler
  12. Assedix Assedix

    Bon, j’ai guetté une mise à jour de l’article toute la journée dans l’espoir que les choses évoluent, mais je suppose que Jeremy Bacchi est allé au bout de sa trahison.

    Signaler
  13. Armelle Rioualen Chevassu Armelle Rioualen Chevassu

    Dans les coulisses, il y a des choses qu’on loupe. La quasi unanimité des colistiers et colistières de la liste PM du 8e secteur étaient opposés à une fusion avec mme Ghali et son clientélisme. On sait bien qu’en politique, il faut toujours laisser des portes ouvertes mais il y a des choses acceptables et d’autres non. Mme Ghali ne souhaitait pas une fusion mais un retrait pur et simple. Nous ne sommes pas du tout sur la même longueur d’ondes. Le PM n’est pas une dérive solitaire mais une aventure collective et enthousiasmante. Les 15-16 avec le Printemps marseillais peuvent enfin retrouver droit de cité et être dans la majorité municipale. Voilà l’enjeu.

    Signaler
  14. bud_ice13010 bud_ice13010

    Félicitions la gauche au sens large du 13/14 qui vient de jeter à la poubelle les voix de ses électeurs du 1er tour !

    Signaler
    • patrick patrick

      un bel abruti ce coco

      Signaler
  15. Pythéas Pythéas

    Merci à Bacchi. Je vais récupérer les conseillers du 7è secteur pour être élus. Après Guérini, le PC et le Printemps Marseillais se font harakiri. Merci, merci ! Finalement c’est sur les conneries de la gôche qu’on peut bâtir des carrières à droite, et qu’on peut tranquilou continuer à mener une politique de ségrégation sociale et territoriale, d’exclusion, de spéculation foncière. Merci, merci !

    Signaler
  16. pierre pierre

    l’abandon du 13/14 à un duel RN/LR est en effet une triste nouvelle et inquiétante pour l’objectif capital de prise de la mairie centrale par la Gauche

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Après le PS, l’appareil di PCF se suicide, quand je pense qu’il y a quelques années ces gens regardaient de haut le suicide de la gauche italienne… Une fois encore une poignée d’élus et d’apparatchiks préfèrent des accords secrets avec une droite crapuleuse ( sauver la place de Martigues dans la Métropole ?) aux risques d’un mouvement populaire de réinvention démocratique. Définitivement impardonnables. Mes amis, engagés a fond dans le Printemps Marseillais, doivent être horriblement amers.

      Signaler
  17. patrick patrick

    cher marsactu, pas très réactif sur le dépôt des listes ! dommage

    Signaler
    • Lisa Castelly Lisa Castelly

      Tout était dans les brèves ! On pensera à mieux les mettre en valeur la prochaine fois…

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire