La Criée accueille une exposition de photographies de la Paternelle en écho au livre écrit par Dalila Ouanès-Guillon sur cette cité, habitée par des habitants des bidonvilles qui parsemaient Marseille. Pour Marsactu, elle raconte son parcours, depuis la Corderie où elle est née, jusqu'à cette cité des quartiers Nord.

Ses doigts pianotent sur la table ou enserrent la tasse de café vide. Dans cette cuisine d’un appartement haut perché de Noailles, Dalila Ouanès-Guillon répond avec chaleur aux questions sur son parcours. En vrai, elle s’effacerait volontiers derrière un collectif qu’elle pense plus grand qu’elle. Quelques heures plus tard, dans le forum de la Criée, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Les coulisses de Marsactu
*Michel Guillon fait partie, avec 69 autres personnes, des lecteurs actionnaires de Marsactu. Pour en savoir plus sur notre modèle économique, cliquez ici.
Benoît Gilles
Journaliste
+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire