Clémentine Vaysse vous présente
Contrechamp

Sur les marchés, des “producteurs” vendent aussi des choux-fleurs hollandais

Chronique
Clémentine Vaysse
25 Août 2018 0

Nous l'appelions Madame la présidente. Pendant 4 ans, Clémentine Vaysse était une des pièces maîtresses de Marsactu. Première présidente de l'entreprise, elle a choisi en 2017 de prendre la clef des champs pour tenter l'aventure de la reconversion agricole. Le temps d'une série d'été, elle revient à ses premières amours et raconte les joies et déboires de la découverte d'un nouveau monde, celui de l'agriculture. Ce samedi, elle retourne les étiquettes d'un marché provençal.

"Vous avez des avocats ?" Souvent, ce sont aussi des citrons que l’on me demande. Depuis un an et demi, je vends des légumes sur un stand de producteur sur un marché provençal. "Il n’est pas un jour sans que les forains posent leurs étals dans un quartier de la ville" se vante la mairie. Pas un jour non plus, à mon sens, où le consommateur puisse réellement savoir si ce qu’il achète a été produit - ou non - par la personne derrière le banc. Mais à sa décharge, ce n’est pas un particularisme local.

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte Le 1er mois à 1 € puis 6,99€ / mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire