Carlotti : "Il y a urgence à ce que la tutelle se manifeste"

À la une
le 3 Juin 2013
16

"Vous savez, on est sous tutelle, il faudrait plutôt voir avec Christophe Borgel". En quête d'une position de la fédération des Bouches-du-Rhône au sujet de l'alliance avec l'UMP du sénateur-maire d'Allauch Roland Povinelli, Marsactu avait fait chou blanc rue Montgrand. Mais le conseil de contacter le secrétaire national aux élections du PS et co-tuteur de la fédé n'a pas été plus fructueux. Comme souvent, Christophe Borgel n'a pas retourné notre appel. Une habitude qu'il partage de longue date avec Alain Fontanel, secrétaire national à la rénovation dépêché à ses côtés dans le département.

Ce silence radio commence à agacer chez ceux-là mêmes qui avaient réclamé la mise sous tutelle du PS 13. "Ils ne sont pas là. Il y a urgence à ce que la tutelle se manifeste, pas seulement techniquement mais aussi politiquement", a appelé ce midi la ministre Marie-Arlette Carlotti. En vrac, elle cite l'accord PS/UMP d'Allauch, les menaces de Raimondi sur la métropole, les "appels à chasser les Roms de Marseille"… Vis-à-vis des cas Guérini et Andrieux, les tuteurs ont aussi adopté une réserve gênée.

"Il serait nécessaire qu'une direction politique se mette rapidement en place, c'est ce que j'ai demandé", approuve Patrick Mennucci, lui aussi candidat aux primaires marseillaises. "Le PS ne va pas répondre par presse interposée aux attaques des uns et des autres, tempère Patricia Lapierre, membre du conseil national du PS. On rentre dans une campagne difficile où il sera compliqué de tenir certaines troupes, justement celles qui ont nécessité la tutelle." Elle convient toutefois qu'une clarification vis-à-vis de l'initiative de Roland Povinelli "qui n'engage que lui" serait bienvenue.

Les primaires et le reste

Pour l'élection en vue l'investiture socialiste à Marseille, ainsi que celle d'Aix-en-Provence, la reprise en main de Paris depuis mars se fait davantage sentir : c'est Alain Fontanel qui préside les deux comités d'organisation et à ce titre supervise les réunions entre les différents candidats. Même si du côté de la haute autorité des primaires, chargée de superviser le scrutin, on estime que des renforts sur place ne seraient pas de trop. "La tutelle, c'était avant tout pour les primaires", commente un observateur. Ce que confirment les arguments du bureau national du PS au moment de cette décision.

C'est ainsi que l'ex premier secrétaire fédéral Jean-David Ciot animait ce week-end à Arles un séminaire des secrétaires de section, aux côtés il est vrai de Christophe Borgel. Selon l'invitation du PS 13, c'est Ciot qui préside la commission d'organisation des élections municipales, chargée si l'on comprend bien des 117 communes hors Marseille et Aix.

Interrogé, Patrick Mennucci affirme qu'il n'était même pas au courant de ce rendez-vous. "Première nouvelle", réagit également Patricia Lapierre. Des déclarations qui étonnent fortement rue Montgrand, l'information ayant été largement diffusée auprès des secrétaires de section et des militants. Quoi qu'il en soit, Patricia Lapierre n'estime "pas possible" cette persistance de l'ancienne direction dans la préparation des municipales. "C'est le principe même de la tutelle. Harlem Désir l'avait dit et Alain Fontanel l'a réaffirmé : elle concerne l'ensemble de la fédération, y compris les sections."

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. lisa lisa

    Allez, virez nous tout ça.
    C’est dramatique.
    Allez chercher des gens de gauche vraiment nouveaux et propulsez les aux municipales sans leur imposer la carte PS.
    Rompez le clientélisme pourri.
    Des employés, des artistes, des chercheurs, des PME, des travailleurs sociaux.
    Changez la donne, non de non !

    Signaler
  2. Anonyme Anonyme

    PM ne devrais pas trop se réjouir peut être que bientôt c’est lui qui va être sous les projecteurs !!!!

    Signaler
  3. Anonyme Anonyme

    Pathétique cette femme qui se retrouve Ministre…

    Signaler
  4. Anonyme Anonyme

    Vu le casting “des primaires” il manque plus que Avi assouly pour clôturer le pompon, mon dieu pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font !

    Signaler
  5. puic puic puic puic

    Le PS “national” n’ose pas s’attaquer sérieusement à la fédé.
    Troisième mise en examen pour GUERINI!! Combien en faudra t il pour qu’on lui demande de se “mettre en retrait”????
    Il doit savoir beaucoup de choses sur beaucoup de monde , doit s’être “attaché” beaucoup de monde pour être redouté de la sorte.

    Signaler
  6. PauvreMarseille PauvreMarseille

    Guérini : la farce permanente. Et pendant ce temps, le territoire plonge. Mais c’est l’heure de faire primaires…alors…

    Signaler
  7. De la marsiale De la marsiale

    Et le canard était toujours vivant !
    Combien de mises en examen faut-il pour susciter une réaction ?
    Le petit père Queuille : il n’est pas de prob qu’une abscence de solution ne puisse régler

    Signaler
  8. jeanvaljean jeanvaljean

    A la lecture de l’article je voudrais donner mon point de vue.

    1) Sur la mise en examen de certains élus, pour moi, tant que la justice ne c’est pas prononcée au nom du peuple Français, je me tien à la présomption d’innocence.

    Souvenons nous de Roger Salengro et d’Alfred Dreyfus. Il serait bon que les impatients prennent le temps d’attendre.

    2) Pour ce qui concerne les impatients ou alors les donneurs de leçons, pourquoi ne pas regarder du côté de la rue Solferino où le Premier secrétaire a été condamné au nom du peuple Français !!!
    3) A ceux là, je voudrai dire simplement qu’il faut regarder aussi de ce côté là.
    4) La mise en place de la tutelle de la Fédération PS13 et ses militants, où sont-ils passés ?
    5) J’ai déposé par courriel une demande de rendez- vous au 28 rue Montgrand à Marseille 13006

    Texte envoyé

    Monsieur,

    Je souhaite être reçu au siège de la Fédération des BDR par M.Fontanel et M. Borgel qui ont en charge la rénovation de la Fédération et surtout pour vous faire part de ma position sur la décision qu’a prit le bureau national à qui j’avais écris dès le mois de novembre, ou d’ailleurs je n’ai reçus aucune réponse.

    Je souhaite aborder les questions suivantes:

    1 La Mise sous tutelle de notre Fédération

    2 La mise en pratique de la rénovation sur la Fédération 13

    3 Questions Diverses

    La personne qui était mandaté pour me répondre, était M. Lamy

    Est je adhéré à une formation politique ou à une association de malfaiteur?

    Merci pour votre réponse

    Jean-Pierre. Coche est le relais des deux responsables parisiens du bureau national

    Réponse de Jean-Pierre Coche : ? (autrement dit : point d’interrogatio

    Ma réponse :

    Bonjour,

    Je ne comprends pas votre réponse à savoir 😕 ( le point d’interrogation) .

    Comme je suis un autodidacte qui demande un simple rendez-vous, à des personnes qui se croient au dessous de tout, j’en déduits que ces derniers refusent le débat Démocratique !!!

    D’ailleurs, j’ai toujours affirmé qu’en Provence les collectivités territoriales (du Nord) recrutaient des personnes soutenues par certains (Amis) surtout lorsque ces derniers perdent aux élections … Aussi, cela se traduit par le fait que nous avons les fonctionnaires les plus incompétents de la Planète.

    Aussi, je réaffirme ma demande d’un rendez-vous avec les deux personnes qui ont en charge le suivi de la mise sous tutelle des socialistes des BDR.

    Merci

    Vous avez raison les parisiens non pas fait le bon choix avec ces deux tristes personnages

    Signaler
  9. ALAIN PERSIA ALAIN PERSIA

    Depuis juin 2012 je ne cesse de dire qu’organiser une primaire au sein du PS marseillais est une hérésie et un cadeau fait au vieux dinosaure autocrate GAUDIN.
    Je persiste à parier que F.HOLLANDE va arrêter ce jeu de massacre car il souhaite gagner Marseille.
    Une primaire à laquelle se ferait un malin plaisir de participer les militants UMP fausserait la volonté véritable des adhérents PS :. Ainsi les proches de B.GILLES pourraient faire voter MENNUCCI ou GHALI , les amis de D.TIAN pour GHALI ou CARLOTTI etc…etc…

    Signaler
  10. Anonyme Anonyme

    mais elle n’a pas d’autres sujets à aborder notre super ministre? Franchement, elle ne voudrait pas aller s’occuper des personnes handicapées ou des personnes en grande difficulté? Elle n’est pas payée grassement pour ça???
    Un peu de décence Mme La ministre. On ne sait pas trop comment vous en êtes arrivée là, mais au moins faites un effort pour vus en montrer digne et reconnaissante vis à vis de nos impots.

    Signaler
  11. Anonyme Anonyme

    Je m’étonne que Patrick Mennucci n’ait pas eu pas l’information de la réunion des secrétaires de section car son secrétaire de section Louis Fabre était présent.
    En plus des différents mails de la fédération 13 pour annoncer ce séminaire, j’ai aussi prévenu mes adhérents,en tant que secrétaire de section de cette réunion puisque la fédération des bouches du Rhône avait ouvert le banquet républicain à tous nos militants .
    Je pense que maintenant ,il faut arrêter la polémique et que l’on se mettent tous au travail ,si on veut faire un joli score aux municipales à Marseille et dans tout le département.
    On a besoin de toutes nos forces si on veut réussir .
    Je demande donc à tous mes camarades, mettons nous en marche de bataille ,ensemble et dans une même direction parce que ,après les primaires ,nous devons nous rassembler
    Amitiés socialistes

    Signaler
  12. TémoinDirect TémoinDirect

    Il y a d’autres urgences, comme avoir l’élégance de ne pas dévoyer les fonctions ministérielles au service d’une ambition électorale strictement personnelle… ça commence à se voir :
    LE MONDE | 04.06.2013 à 14h33 •
    Marie-Arlette Carlotti ou les allers et retours d’une ministre en campagne

    Par Gilles Rof

    C’est un rituel qui commence à faire grincer des dents. Depuis quelques semaines, Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées et à la lutte contre l’exclusion, intègre à son programme des visites à Marseille. Un match de l’équipe de France de football des malvoyants le 17 mai, une rencontre avec la direction du Port autonome le 24 mai, l’inauguration d’un institut médico-éducatif pour autistes le 27 mai… Autant de déplacements qui encadrent des week-ends sur le terrain… http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/06/04/marie-arlette-carlotti-ou-les-allers-et-retours-d-une-ministre-en-campagne_3423781_823448.html

    Signaler
  13. Franck Arrighi Franck Arrighi

    Non madame Carlotti, la seule urgence c’est de nous sortir de la merde en nous donnant du boulot, en baissant les taxes et les impôts, en arrêtant d’affamer le peuple, …..etc. Mais pour faire cela il faudrait que les ronds de cuir cumulards voient la situation en face et se sortent les doigts du cul.
    Les élections approchent et chacun y va de sa petite phrase, feintant la compassion pour ce pauvre peuple qui souffre mais dont ils se foutent royalement. Vous n’échappez pas à la règle chère madame.
    Seul le pouvoir vous intéresse tout comme vos collègues élus.
    Nous ne croyons plus vos belles promesses, et une fois de plus vous et les autres candidats auront dans leur rang, lors de la campagne ceux qui voudront qu’on les case à la mairie, au CG et ailleurs , et ceux qui voudront des appartements. Mais il ne faut pas oublier les militants, les vrais, ceux qui croient en la Politique, mais ceux là ne comptent pas vraiment, ce sont des imbéciles , de doux rêveurs

    Signaler
  14. rose rose

    Cette dame ne connait absolument pas Marseille et n’a aucune légitimité pour se présenter à la Mairie, seul Caselli peut rassembler pour battre gaudin et personne d’autre.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire