Bugeaud, JO et Airbnb : les dossiers chauds du conseil municipal

Décryptage
le 21 Mai 2021
4

Ce vendredi se tient le 3e conseil municipal de l'année à Marseille. Il devrait s'étirer sur toute la journée et se pencher sur quelque 150 délibérations. Marsactu décrypte certains des rapports qui feront débat.

Le groupe du Printemps marseillais au conseil municipal du 4 juillet 2020. (Photo : LC)

Le groupe du Printemps marseillais au conseil municipal du 4 juillet 2020. (Photo : LC)

Le troisième conseil municipal de l’année, ce vendredi 21 mai, s’ouvre – en présentiel, mais sans public – dans une ambiance toute particulière. Les élections départementales et régionales se profilent à l’horizon et le contexte pré-électoral ne manquera pas de s’inviter dans les débats municipaux. L’opposition, par la voix de Pierre Robin (LR), s’agace déjà […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Citoyen-ne-s-de-marseille.fr Citoyen-ne-s-de-marseille.fr

    Merci Marsactu de diffuser les rapports qui vont être présentés,même s’ils sont sans les annexes.

    Petite précision : un rapport qui n’est pas voté est toujours considéré comme un document de travail, des modifications pouvant être apportées jusqu’au dernier moment du vote (nous l’avons vu avec les MGP). Donc la ville n’a pas obligation à le communiquer. Bien entendu une fois que le rapport est voté, délibéré, celui est communiquable y compris les annexes.

    Nous entendons que la ville et ses 14000 agents n’ont pas les ressources en interne pour “anonymiser” au sens rgpd les annexes, mais ça devient de plus en plus pénible à entendre.

    Encore merci pour votre travail, à tout à l’heure….

    Signaler
  2. Andre Andre

    Il faudrait que Marsactu cesse de se placer du côté de ces pauvres malheureux cadres dirigeants qui auraient été débarqués de manière cavaliêre selon l’article. Ces cadres, recrutés par l’ancienne municipalité sur des critères et des conditions financières que l’on aimerait connaître et eux mêmes contractuels méritaient ils leur place?…. Certains revocations ont parfois du bon,

    Signaler
    • Benoît Gilles Benoît Gilles

      Bonjour monsieur, nous ne nous plaçons pas d’un côté ou de l’autre et nous ne portons pas de jugement sur leurs qualités professionnelles réelles ou supposées. Vous pouvez contester le choix du mot, nous aurions pu choisir le terme “abrupte” pour qualifier leur départ. Quoi qu’il en soit, il est un fait certain et recoupé que ces ouvertures de poste étaient attendues de longue date.

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Marrant que les LR se plaignent des méthodes de la gaudinie appliquées à l’opposition pendant des années et qu’ils se voient appliqués de temps en temps.Etonnant cette pollution des sédiments qui apparait dans une ville qui bénéficie soit disant d’un un traitement des eaux remarquablement effectué par la SEM. Vivement que la phase mémorielle se termine car le nombre d’âneries qui va être dite va nous saouler. Que le changement d’administration se termine , que les directeurs partisans soient changés pour que les réformes démarrent enfin.
    Après, pour le reste, face aux bras cassés de la SOLEAM, pas grand chose à faire sinon à les éviter grâce à l’Etat.
    Enfin attendons nous à une scéance type cour de récréation.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire