Villa Valmer : le promoteur est “là pour travailler utilement avec la mairie”

Négo
Bref
le 6 Oct 2020
2
La Villa Valmer a été cédée par la Ville au promoteur via un bail emphytéotique de 60 ans.

La Villa Valmer a été cédée par la Ville au promoteur via un bail emphytéotique de 60 ans.

Le dialogue est ouvert. Le promoteur de l’hôtel 5 étoiles qui devait voir le jour à la Villa Valmer (7e) n’exclut pas un changement de projet : “Je suis là pour travailler utilement avec la mairie”, assure Pierre Mozziconacci à Made in Marseille. Pendant la campagne, le Printemps marseillais défendait un arrêt du processus de privatisation de l’ancienne bastide et d’une partie du parc public donnant sur la Corniche.

Contactée par nos soins, l’adjointe à l’urbanisme Mathilde Chaboche confirme que plusieurs réunions ont déjà eu lieu. “Nous lui avons donné une alternative claire, pose-t-elle. Soit on engageait une procédure judiciaire qui risquait d’être longue et pour laquelle la jurisprudence nous parait plutôt favorable. Soit il était d’accord de chercher un terrain d’entente plus conforme à notre vision.”

L’élue avance la piste d’“un lieu autour de l’art et la création, avec des résidences d’artistes et des espaces d’exposition. Nous en sommes au début du processus de concertation.”  Une démarche à laquelle Pierre Mozziconacci pose des limites dans Made in Marseille : il a déjà enclenché les travaux, et il “paye la taxe foncière, architecturale et même archéologique. On ne peut pas attendre.”

Source : Made in Marseille

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Jean Pierre RAMONDOU Jean Pierre RAMONDOU

    A quel prix ?

    Signaler
  2. BRASILIA8 BRASILIA8

    l’hôtel se fera moyennant un accès au parc et quelques aménagement à la marge
    pour ce qui concerne l’action judiciaire soit le bail n’est pas légal et l’action en justice l’annulera d’ici quelques années soit il est légal et la négociation peut avoir lieu quand à la réalisation d’un équipement ” : qui sera ouvert à toutes et tous en excluant une privatisation complète. Face à tel joyau, il nous faut être créatifs, en inventant un concept original d’équipement public où les usages pourront se croiser, les publics se mélanger et la beauté se savourer” il faudrait déjà que la municipalité se mette d’accord sur un projet trouve le financement ce qui risque là aussi de prendre quelques années

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire