Une première version de la réforme de la métropole Aix-Marseille Provence dévoilée

Toilettage
Bref
le 23 Nov 2021
7

C’est par un amendement à la nouvelle loi de décentralisation dite “3DS” que doit s’écrire la réforme de la métropole. La Provence dévoile ce 23 novembre un premier jet de ce texte qui sera étudié par l’Assemblée nationale à partir du 6 décembre prochain. Cette version présentée aux parlementaires locaux de la majorité confirme les annonces des préfets Mirmand et Carrié.

Il acte notamment le retour aux communes de plusieurs compétences dont la voirie et la gestion des offices de tourisme mais ne dit rien d’un changement de pilotage sur les déchets. Il prévoit aussi la suppression des conseils de territoire, les antennes de proximité de la métropole, mais ouvre la possibilité de comités locaux de maires qui “pourront se réunir sur des sujets d’intérêt commun”. 

Source : La Provence
+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    Bel exemple de démocratie seuls les élus de la majorité ont été informés les autres sont sans doute de élus de seconde zone !

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Mauvaise pioche dans votre commentaire concernant le fonctionnement de l’Assemblée Nationale.

      Signaler
  2. Andre Andre

    Question démocratie ,. nous a-t-on demandé notre avis sur la création de la Metropole qui est une modification considérable du cadre administratif, ayant une incidence forte sur le quotidien des habitants des communes concernées?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Faut lire les programmes , et écouter les politicards en campagne plutôt que de voter systématiquement pour un parti , la trombine d’un candidat ou bien parcequ’il a rendu service.
      Alors quand un politique a des idées, ce qui est plutôt rare chez nous, et qu’il en propose une bien stupide de plus , faut écouter à deux fois et voter en conséquence. C’est cela la démocratie , et pour en revenir sur la métropole sa création n’est pas le fruit de la génération spontanée, penchez vous sur sa génése vous verrez.

      Signaler
    • Andre Andre

      La métropolisation représente un stade avancé de notre système capitaliste qui concentre les activités dans des places centrales potentiellement plus rentables, reliées entre elles par des réseaux de transport performants, laissant de côté des pans entiers du territoire jugés peu productifs, sauf dans certains secteurs très spécifiques comme le tourisme.
      La Métropole Aix Marseille Provence n’en est que l’accomplissement administratif voulu par le gouvernement et soutenu par Gaudin.
      Très mal adaptée à notre région multi polaire, elle ne fonctionne pas et pour l’instant on n’en connait que des désavantages: lourdeur administrative, perte de compétences des instances élues, désorganisation des services, extension et aggravation des conflits sociaux …
      Vue l’incidence sur le quotidien des gens, sa création aurait mérité un référendum local au lieu de tractations de cabinet entre élus de connivence.
      Mais sans doute le résultat prévisible du vote des citoyens en a -t- il écarté l’éventualité. La Métropole, c’est un peu l’UE en plus petit…

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    André , simplement ailleurs la métropolisation foctionne ,Lyon et Lille. Allons donc droit au but , ce n’est pas un problème de démocratie ou de réferendum , c’est que nous avons comme élu(e)s de véritables glands.

    Signaler
    • Andre Andre

      Je ne pense pas que nos élus soient plus glands que d’autres. Non l’herbe n’est pas plus verte ailleurs ni les vaches plus intelligentes. En tout cas on ne peut réduire ou expliquer la situation actuelle aux qualités ou aux défauts de tels ou tels…
      Il se trouve que notre région, contrairement aux régions de Lyon, Bordeaux ou Toulouse, est polynucléaire avec des collectivités fortes de leur histoire qui ont chacune leurs modes de fonctionnement. Les communautés de communes ou communautés urbaines étaient la bonne échelle qui respectait la géographie. Vouloir maintenant niveler tout cela de manière autoritaire dans le cadre d’une méga métropole hypertrophiée est non seulement stupide mais anti- démocratique.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire