Une mission interministérielle pour développer les transports en commun à Aix-Marseille

Démarrage
Bref
le 25 Fév 2021
14
Dans une rame du métro marseillais le 11 mai 2020. Photo : Pierre Isnard-Dupuy

Dans une rame du métro marseillais le 11 mai 2020. Photo : Pierre Isnard-Dupuy

Une mission interministérielle devrait bientôt se pencher sur la situation des transports en commun dans l’agglomération d’Aix-Marseille, révèle Go-met. Selon le site d’information, elle sera pilotée par Patrick Reix. Ce haut fonctionnaire qui a dirigé les services de la mairie d’Aix avait piloté un groupe de travail similaire en 2017.

Cette mission aura pour rôle d’étudier l’opportunité de créer une société dédiée au développement des transports en commun. La société du Grand Paris Express dotée de moyens importants par l’État fait figure de modèle en la matière.

Source : Go-met

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Enfin l’Etat s’en mêle. Une jolie claque pour Martine

    Signaler
  2. BRASILIA8 BRASILIA8

    poudre aux yeux avant les départementales et les régionales
    il n’y a pas besoin d’une mission interministérielle ou autre pour savoir ce qu’il y a à faire
    quelques hauts fonctionnaires vont faire énième rapport après avoir compulser les études précédentes et le tour est joué les élections sont passés et tout le monde reprend son train -train

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      d’ailleurs d’après l’article c’est un haut fonctionnaire qui a déjà sévi sur le sujet qui si recolle

      Signaler
    • Jipé Vsn Jipé Vsn

      Perso c’est ce dernier point qui m’inquiète le plus, même si à première vue j’ai envie d’être optimiste…

      Signaler
  3. jasmin jasmin

    wow, il faut une mission interministérielle pour étudier l’opportunité de créer une société dédiée au développement des transports en commun??? WTF?? Je vous fais faire des économies de voyages en train et avion, et de frais de mission hotel et repas. Oui. Il faut que quelqu’un s’occupe du développement des transports en commun, mais avant, il faut que quelqu’un s’occupe des toilettes publiques et de l’état des passages piétons pour rendre la ville accessible aux piétons et fauteuils roulants. Dans 10 ans, quand un ou deux trottoirs seront pavés et équipés, on regardera les transports en commun.

    Signaler
  4. GlenRunciter GlenRunciter

    Ce qu’il faut retenir c’est que ce nouvel établissement public aura la capacité de se financer directement par l’état notamment, et qu’en gros l’état est pret a mettre de l’argent sur ce sujet. Evidemment ils veillent a ce que ce nouveau joujou soit bien constitué, c’est logique quand on sait qu’on va mettre de l’argent dedans.

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      Vu la coopération locale, oui il faut un machin à la Europe, mais pas sans 10 ans

      Signaler
    • petitvelo petitvelo

      A la euromed

      Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Bien dans un sens , mauvais dans l’autre..Si l’Etat s’en mêle cela devrait aller plus vite.En revanche si l’Etat s’en mêle bien,double peine fiscalement,le financement sera par l’impôt sur le revenu,alors que nous avons déjà payé via les impôts locaux

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      Sur le revenu, on est plus nombreux å partager

      Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    Et ainsi Martine pourra continuer à saupoudrer les maires à coup de subventions avec les sous transports

    Signaler
  7. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    C’est exactement ça les pouvoirs publics locaux dont tellement incapables et désorganisés qu’il ne reste plus que ça à faire.

    Signaler
  8. Electeur du 8e Electeur du 8e

    D’une part, on peut s’étonner qu’il faille un comité Théodule pour s’interroger gravement sur la nécessité de développer les transports en commun dans une métropole où presque rien n’a été fait ces dernières décennies.

    Mais d’autre part, on peut comprendre que l’Etat souhaite savoir où il met les pieds. Il a l’habitude de voir nos roitelets locaux frapper à sa porte pour demander de l’aide, tout en vidant de sa substance la métropole et en privant celle-ci de tout moyen au profit des égoïsmes communaux.

    On se souvient qu’en 2009, un “syndicat mixte des transports des Bouches-du-Rhône” avait été créé par nos élites locales, en vue de coordonner les politiques de mobilité des différentes autorités organisatrices de l’époque. Enfin, ça, c’était le discours. La réalité, soulignée par un rapport de la Chambre régionale des comptes, c’est que le bilan des actions de ce syndicat est resté quasiment nul. Nos élus ont ainsi démontré par leur inaction l’intérêt qu’ils portent aux politiques de transport ; il va falloir qu’ils démontrent par des actes qu’ils feront autrement demain pour que l’Etat cesse de les considérer comme des clowns.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      En parlant de clowns , cela me fait penser au Puy du Fou provençal , la Barben, et qui est sensé reprendre l’histoire de la région.
      Durant la saison d’été il va falloir embaucher 140 intermittents du spectacle.Nous les avons sous la main, à la région ou au département.
      La ressource est inépuisable pour les Cabro. d’Or, malheureusement les nôtres n’en sont pas, en revanche pour les Tartarins, le département et la région en sont bien dotés.
      Gaudin en Roi René, serait pas mal ,n’a rien fait et à fait en sorte de brader la région. Martine ou Maryse en Reine Jeanne . Aucun Mirabeau, nos politiques/ avocats n’ayant pas grand talent ,Quelques Nostradamus pourraient êtres joués pour des promesses qui ne se réalisent jamais.
      En revanche pour le marquis de Sade de Lacoste je ne vois personne.
      Si vous voyez quelques associations en sus , il y a quelques personnages intéressants .

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire