Une conseillère municipale d’Allauch relaxée pour ses travaux visés par une plainte du maire

Blanchie
Bref
le 21 Jan 2020
0

La mairie d’Allauch avait attaqué en justice des travaux de remise en état de la villa de la conseillère municipale d’opposition Lucie Desblancs à Allauch. L’élue et son mari viennent d’être relaxés par le tribunal de grande instance de Marseille dans ce dossier pour « travaux illégaux ». Les attendus du jugement pointent des irrégularités du côté des services municipaux comme un constat d’infraction de 2014 non daté et signé ou un procès-verbal de 2015 irrégulier.

L’élue et le maire Roland Povinelli (ex-PS) sont opposés par de multiples procédures judiciaires. En 2017, la mairie avait tenté de préempter le bien. Le tribunal administratif de Marseille avait annulé la délibération. Désormais candidate EELV aux municipales, Lucie Desblancs « avait porté plainte contre le maire d’Allauch pour « harcèlement moral » en faisant valoir, notamment, cette « tentative de spoliation », rappelle La Marseillaise.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire