Un premier pan du plan de relance accorde 22 millions d’euros aux Bouches-du-Rhône

Bref
le 25 Oct 2020
2

Un premier pan du plan de relance a été signé par le président de région Provence-Alpes-Côte d’Azur Renaud Muselier et le Premier ministre Jean Castex ce samedi. L’accord prévoit un co-financement de plusieurs projets à hauteur de 22 millions d’euros dans le département des Bouches-du-Rhône.

Dans le détail, sont annoncés le subventionnement de l’électrification des quais du port de Marseille (5,5 millions d’euros), la réhabilitation du Stadium de Vitrolles à l’abandon depuis plus de vingt ans  (1,2 million), la mise aux normes de plusieurs lieux à Arles qui accueillent les Rencontres de la photographie (4,8 millions) et la création de deux plateformes combinées rail-route (10,5 millions).

Dans un communiqué, la maire de Marseille Michèle Rubirola a regretté “la signature d’un plan de relance régional alors que la ville de Marseille n’y a pas été associée“.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Vu la réaction de Rubirola, cette dernière vient de comprendre enfin le petit jeu de Muselier et de Vassal vis à vis de Marseille. Il était temps.
    Elle a donc intérêt à sauter ces deux derniers et traiter directement avec Paris et bien faire savoir aux marseillais que ces deux là gèrent sur notre dos leurs carrières de petits politicards professionnels.
    Une question à nos amis journalistes, le port du Havre a obtenu une subvention de 1,8 millions d’euros de subventions de la part de Bruxelles pour l’électrification de son port, et nous ?.
    Concernant Arles et Vitrolles, de l’argent foutue en l’air au détriment des hôpitaux, lycées entre autres. Cela pue les régionales.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      M. Muselier a pris l’habitude, au Conseil régional, de vivre sans voir d’élus de gauche : il a dû oublier qu’ailleurs il en existait. À la mairie de Marseille, par exemple.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire