Un marchand de sommeil condamné à de la prison ferme à Cassis

Ferme
Bref
Benoît Gilles
12 Oct 2018 2

Le retraité s’obstinait à louer un local en sous-sol, impropre à l’habitation, en dépit d’une première condamnation pénale pour les mêmes faits. La Marseillaise était présente à son procès où ce Cassidain a écopé de trois mois de prison ferme. Le jeune employé de restaurant qui vivait avec sa compagne dans ce sous-sol, entre le local à vélo, la chaufferie et le local à poubelles, a failli périr dans un incendie d’origine électrique. En 2006, déjà, un agent de l’État était venu constater l’indignité de ce taudis n’offrant qu’1 mètre 98 sous plafond en précisant qu’il ne pouvait “être mis à disposition aux fins d’habitations, ni à titre onéreux, ni gratuit”.

Paul Fabre a été condamné à deux mois de sursis en 2012 pour avoir persisté à le faire. Ce sursis est tombé lundi suite à une seconde condamnation pour les mêmes faits. Circonstances aggravantes, le propriétaire a fait pression sur son locataire pour qu’il renonce à se présenter comme locataire. Le procureur Lagier a décrit à la barre “un individu particulièrement avide d’argent, faisant fi de la loi à deux reprises en mettant en danger son locataire”. Le tribunal a assorti la peine de prison ferme de 5000 euros de dommages et intérêts.

Source : La Marseillaise

A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. corsaire vertcorsaire vert

    j’espère que le locataire a obtenu d’être relogé décemment !

    Signaler
  2. PromeneurIndignéPromeneurIndigné

    Bien mais c’est un début car c’est du menu fretin. Les gros poissons, jusqu’ici, crèvent les mailles des filets.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire