Le tribunal administratif rejette le recours des opposants aux travaux de la Corderie

Retoqué
Bref
Violette Artaud
1 décembre 2017 1

La carrière antique du boulevard de la Corderie (photo : Loïs Elziere)

Le 22 novembre dernier, le CIQ Saint-Victor Corderie Tellène portait devant la justice un recours en référé-suspension pour demander l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant les travaux sur les vestiges. Ce recours vient d’être rejeté par le tribunal administratif de Marseille qui écarte notamment la suspicion de fraude mis en avant par les habitants. « Nous n’avons pas grand espoir que cela aboutisse, mais ça va nous permettre de passer à autre chose, de saisir le procureur pour fraude au permis de construire par exemple », concédait déjà avant l’audience Guy Coja, président du CIQ. C’est le deuxième échec judiciaire, après celui du 17 septembre dernier, essuyé par les opposants au projet immobilier de Vinci sur cette parcelle où une carrière antique a été mise au jour.

Cette semaine, la commission régionale du patrimoine et de l’architecture a voté à une large majorité le classement des 635 m² prévus par la ministre de la culture. Un périmètre trop étroit pour certains opposants au projet qui souhaitent voir la totalité du site conservé.

1
commentaires
Source : AFP

  1. Trésorier Trésorier

    On vend notre histoire pour un paquet de lentilles.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire