Tour de chauffe pour la centrale biomasse de Gardanne

Boisé
Bref
Jean-Marie Leforestier
26 Jan 2016 2

La directrice générale du port Christine Cabau l’avait annoncé lors de ses vœux à la presse la semaine dernière. Le premier bateau d’importation de bois pour la future centrale biomasse de Gardanne est arrivé au port de Fos le 20 janvier dernier en provenance du Brésil. La Provence, qui développe cette information dans son édition du jour, explique qu’il doit permettre les premiers tests de la nouvelle usine.

Uniper, filiale de l’entreprise allemande E.ON devenue indépendante au 1er janvier, espère démarrer la production d’électricité dans six mois. La firme vise un approvisionnement “100 % local” d’ici 2026.

Source : La Provence

A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. JL41JL41

    Le sujet avait commencé à être discuté ici : https://marsactu.fr/volee-de-bois-vert-pour-la-centrale-de-gardanne/
    Il y avait un enjeu pour les châtaigneraies des Cévennes, victimes d’un parasite : on risquait d’en faire disparaître les meilleurs morceaux, les plus accessibles, encore exploités, au lieu de mettre en œuvre une politique intégrée qui prendrait en charge la restauration d’un certain potentiel productif.

    Signaler
  2. leravidemiloleravidemilo

    Si l’on en croit les scientifiques, il y a un très gros enjeu climatique et de pollution, du fait tout d’abord que ce procédé produirait plus de co2 encore que le charbon, du fait également que l’abattage de forêts à maturité ferait disparaitre de très grands puits de carbone, nullement remplacées (avant bien des décennies) par de nouvelles plantations (si nouvelles plantations il y a, et sans même parler de la biodiversité!). Quand au châtaigneraies et autres forêts cévenoles, provençales et drômoises… elles restent plus menacées que jamais, qui plus est par une activité grassement subventionnée, chaque année, par l’état, et ce en pleine farce COP 21,22,… Une authentique cata!Mais si ça fait marcher le port…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire