Tour de chauffe pour la centrale biomasse de Gardanne

Boisé
Bref
Jean-Marie Leforestier
26 Jan 2016 2

La directrice générale du port Christine Cabau l’avait annoncé lors de ses vœux à la presse la semaine dernière. Le premier bateau d’importation de bois pour la future centrale biomasse de Gardanne est arrivé au port de Fos le 20 janvier dernier en provenance du Brésil. La Provence, qui développe cette information dans son édition du jour, explique qu’il doit permettre les premiers tests de la nouvelle usine.

Uniper, filiale de l’entreprise allemande E.ON devenue indépendante au 1er janvier, espère démarrer la production d’électricité dans six mois. La firme vise un approvisionnement “100 % local” d’ici 2026.

Source : La Provence

A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. JL41JL41

    Le sujet avait commencé à être discuté ici : https://marsactu.fr/volee-de-bois-vert-pour-la-centrale-de-gardanne/
    Il y avait un enjeu pour les châtaigneraies des Cévennes, victimes d’un parasite : on risquait d’en faire disparaître les meilleurs morceaux, les plus accessibles, encore exploités, au lieu de mettre en œuvre une politique intégrée qui prendrait en charge la restauration d’un certain potentiel productif.

    Signaler
  2. leravidemiloleravidemilo

    Si l’on en croit les scientifiques, il y a un très gros enjeu climatique et de pollution, du fait tout d’abord que ce procédé produirait plus de co2 encore que le charbon, du fait également que l’abattage de forêts à maturité ferait disparaitre de très grands puits de carbone, nullement remplacées (avant bien des décennies) par de nouvelles plantations (si nouvelles plantations il y a, et sans même parler de la biodiversité!). Quand au châtaigneraies et autres forêts cévenoles, provençales et drômoises… elles restent plus menacées que jamais, qui plus est par une activité grassement subventionnée, chaque année, par l’état, et ce en pleine farce COP 21,22,… Une authentique cata!Mais si ça fait marcher le port…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire