Tour de chauffe pour la centrale biomasse de Gardanne

Boisé
Bref
Jean-Marie Leforestier
26 Jan 2016 2

La directrice générale du port Christine Cabau l’avait annoncé lors de ses vœux à la presse la semaine dernière. Le premier bateau d’importation de bois pour la future centrale biomasse de Gardanne est arrivé au port de Fos le 20 janvier dernier en provenance du Brésil. La Provence, qui développe cette information dans son édition du jour, explique qu’il doit permettre les premiers tests de la nouvelle usine.

Uniper, filiale de l’entreprise allemande E.ON devenue indépendante au 1er janvier, espère démarrer la production d’électricité dans six mois. La firme vise un approvisionnement “100 % local” d’ici 2026.

Source : La Provence

A la une

L’opacité du méga contrat de l’eau de Marseille à nouveau critiquée
Pour sa première séance en tant que présidente de la métropole Aix-Marseille Provence, Martine Vassal (LR) a trouvé en tête de l'ordre du jour...
Accusé de construire sans autorisation, Ricciotti plaide le génie sans limite urbanistique
"Ce qui fait la renommée de tous mes projets, c’est leur dimension expérimentale". Rudy Ricciotti, Grand prix national de l’architecture en 2006, auteur du Pavillon...
À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. JL41JL41

    Le sujet avait commencé à être discuté ici : https://marsactu.fr/volee-de-bois-vert-pour-la-centrale-de-gardanne/
    Il y avait un enjeu pour les châtaigneraies des Cévennes, victimes d’un parasite : on risquait d’en faire disparaître les meilleurs morceaux, les plus accessibles, encore exploités, au lieu de mettre en œuvre une politique intégrée qui prendrait en charge la restauration d’un certain potentiel productif.

    Signaler
  2. leravidemiloleravidemilo

    Si l’on en croit les scientifiques, il y a un très gros enjeu climatique et de pollution, du fait tout d’abord que ce procédé produirait plus de co2 encore que le charbon, du fait également que l’abattage de forêts à maturité ferait disparaitre de très grands puits de carbone, nullement remplacées (avant bien des décennies) par de nouvelles plantations (si nouvelles plantations il y a, et sans même parler de la biodiversité!). Quand au châtaigneraies et autres forêts cévenoles, provençales et drômoises… elles restent plus menacées que jamais, qui plus est par une activité grassement subventionnée, chaque année, par l’état, et ce en pleine farce COP 21,22,… Une authentique cata!Mais si ça fait marcher le port…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire