Le préfet signe l’autorisation d’exploiter de la “bio-raffinerie” Total de la Mède

HUILES
Bref
Julie Le Mest
16 Mai 2018 0

Le préfet des Bouches-du-Rhône a signé ce mercredi l’autorisation d’exploiter de la “bio-raffinerie” de Total la Mède, qui traitera jusqu’à 650 000 tonnes d’huiles par an pour fabriquer du biocarburant. Si la reconversion de l’ancienne raffinerie de pétrole permet de maintenir 250 emplois sur le site, fermé depuis 2015, deux ONG avaient dénoncé une porte ouverte à l’importation massive d’huile de palme, cause majeure de déforestation en Asie du Sud-Est. Les protestations sont parvenues jusqu’aux oreilles du ministre de la transition écologique Nicolas Hulot, qui a déclaré, au micro de BFMTV/RMC, poser ses conditions à l’ouverture : “Je leur demande, j’ai eu (le PDG de Total, Patrick) Pouyanné, de réduire au maximum l’utilisation d’huile de palme (…) et d’essayer d’année en année de réduire la part d’huile de palme et d’augmenter la part d’huiles usagées.

Comme l’avait détaillé Marsactu, cette idée figurait dans le projet d’arrêté d’exploitation, mais sans cadre précis si ce n’est le plafond initial de 450 000 tonnes par an d’huiles végétales brutes (parmi lesquelles l’huile de palme). Dans un communiqué de presse, Total  annonce qu’il “a décidé de s’engager dans une démarche de progrès continu et prend l’engagement de limiter l’approvisionnement en huile de palme brute à un volume inférieur à 50 % (…) soit au plus 300 000 tonnes par an.” Nous n’avons pas réussi à obtenir confirmation que cet “engagement” est repris noir sur blanc dans l’arrêté signé par le préfet.

Pas convaincue, l’ONG Greenpeace France a taclé la stratégie du ministre par la voix de son chargé de campagne Forêts Clément Sénéchal : “[Nicolas Hulot] se félicite d’avoir “encadré” l’utilisation d’huile de palme à La Mède alors qu’il n’a en réalité pu imposer aucune contrainte à Total sur l’approvisionnement de son site en huile de palme”, estime-t-il.


A la une

L’inéluctable fermeture de la centrale à charbon de Gardanne
Ouvrir la voie du dialogue, après les déclarations de principe. Les élus du pays de Gardanne, maire, parlementaires et représentants des collectivités étaient vendredi...
L’opacité du méga contrat de l’eau de Marseille à nouveau critiquée
Pour sa première séance en tant que présidente de la métropole Aix-Marseille Provence, Martine Vassal (LR) a trouvé en tête de l'ordre du jour...
Accusé de construire sans autorisation, Ricciotti plaide le génie sans limite urbanistique
"Ce qui fait la renommée de tous mes projets, c’est leur dimension expérimentale". Rudy Ricciotti, Grand prix national de l’architecture en 2006, auteur du Pavillon...
À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire