La mairie lance une nouvelle étude sur le téléphérique vers Notre-Dame de la Garde

FIL
Bref
Julien Vinzent_
1 Déc 2016 9

Visuel publié par la ville de Marseille dans le cadre du "jeu".

Fin septembre, un mystérieux « jeu » de la ville de Marseille invitait à découvrir en avant-première le téléphérique du Vieux-Port à Notre-Dame de la Garde. Curieux, notre gabian avait tenté sa chance, mais sans succès. Finalement, c’est au conseil municipal de lundi qu’on en apprendra davantage. Le lancement d’études pré-opérationnelles pour un montant d’1 million d’euros sera proposé au vote ce lundi, relève La Provence. Coïncidence, ce retour intervient quelques jours après la mise en service du premier téléphérique urbain de France, à Brest.

À Marseille, le projet a déjà fait l’objet d’études de faisabilité, menées en 2014. Bilan ? « Avec une fréquence d’une cabine environ toutes les 2 minutes et à raison de plus de 30 personnes par cabine, ce système peut effectuer le trajet entre Notre-Dame de la Garde et le Vieux-Port en moins de 6 minutes. Il est ainsi estimé que plus de 1 000 personnes par sens et par heure peuvent être transportées et bénéficier d’une vue exceptionnelle sur la rade marseillaise », note la délibération.

Après ces études pré-opérationnelles, viendra un temps de concertation et enfin d’autres études, dites d’avant-projet. « On fait des études. C’est énormément cher. Mais il faut quand même les avoir ces études, et un jour peut-être on le fera », lançait Jean-Claude Gaudin à ce propos en janvier 2015.


A la une

La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...
Emmanuel Patris (Un centre-ville pour tous) : « La charte du relogement n’est pas respectée »
Un centre-ville pour tous fait partie des associations qui ont participé aux négociations de la charte du relogement pour les personnes évacuées, finalement signée...
À peine libérée de sa tutelle, la fédération des chasseurs 13 déraille à nouveau
À peine sortie d'une année sous la tutelle d'un administrateur provisoire, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône pourrait y retourner. Malaise social, gouvernance défaillante,...
[La gloire de nos pierres] La bastide de Pagnol devenue temple maçonnique
Souvenez-vous. Le petit Marcel Pagnol, la famille encombrée de paquets, qui traverse anxieusement les terrains de superbes demeures à l'aide d'une clé secrète, raccourci...
La mairie « privatise » une partie du chemin qui mène à la plage de Corbières
"C’est scandaleux qu’ils aient installé ça, en plus c’est pas un petit portique, quoi !", s'agace un passant. "Je viens ici tous les jours,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LaPlaine _LaPlaine _

    Il a raison c’est vrai que c’est bien de les avoir ces études, pour un jour peut-être… Faut bien utiliser l’argent des cerfs marseillais qui versent à l’impôt. Après la religion, la féodalité en plein boum?

    Signaler
  2. Ernest OUIBARTErnest OUIBART

    serfs, pas cerfs

    Signaler
    • LaPlaine _LaPlaine _

      Oups! Ne me brâmez pas!

      Signaler
  3. TaramaTarama

    Vouloir coller des pylônes et des câbles entre le Vieux Port et ND de la Garde, je ne sais pas ce qu’il faut avoir dans la tête…
    Les élus, jamais à court de mauvaises idées. C’est un gadget et c’est laid.

    Signaler
  4. julijojulijo

    Je suis impressionné par les statistiques estimées du nombres de personnes transportées…..1000 par heure et par sens !!! J’ai l’occasion comme tout marseillais de monter à Notre dame une ou deux fois par an, et selon les jours on est loin d’être 1000 visiteurs…y compris les week end !
    Il doit y avoir une erreur. Ou alors il faut affiner réellement les chiffres….
    Ce moyen de transports en commun, qu’est le téléphérique placé du fond du vieux port à Notre dame sera certes sympa pour la vue, mais utile à quoi en dehors de balades de marseillais et de touristes. Question subsidiaire : ils seront garés où les cars ???
    Ce n’est pas sérieux, on peut mettre en cause y compris le coût de cette étude inutile…
    J’espère que ce sont des « fonctionnaires territoriaux » qui planchent là dessus ( on saura lundi, j’ai comme un doute) et en même temps je comprends Fillon qui envisage la suppression…c’est un autre débat !

    Signaler
    • LaPlaine _LaPlaine _

      A mon sens çà va être confié à un bureau d’études privé non? Ce type de transport d’un quartier à un autre on peut comprendre mais là c’est purement « touristique »…1000 personnes /H hors-saison c’est Lourdes ???

      Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      Le téléphérique de Brest a une capacité de 1200 passagers par heure. Mais il relie deux quartiers de la ville. Ici, pour un équipement à vocation principalement touristique, ça paraît largement surdimensionné.

      Signaler
  5. barbapapabarbapapa

    Les téléphériques urbains ne sont pas si idiots que ça. Bien pensés, sans être plombés par les conditions d’exploitation, ils peuvent même être très rentables.
    Bénéfices : possible interdiction de la circulation des autos et des cars sur ND de la Garde, désenclavement en transports doux des habitants des quartiers Bompard, Roucas Blanc, Périer si le téléphérique est prolongé, bénéfices pour le commerce du centre ville, attrait touristique démultiplié, etc.

    Signaler
  6. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Il paraît que mes commentaires sont caricaturaux… mais quand je vois que, dans une ville où le réseau de transport collectif est indigent, la priorité de nos élus municipaux est la desserte de la colline de la Garde, je me demande où est la caricature…

    Rien à voir ici avec le nouveau téléphérique de Brest, qui relie deux parties d’une ville coupée en deux par une rivière.

    Marseille n’est pas dirigée par le maire Gaudin, mais par l’inspecteur Gadget.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire