Stéphane Le Rudulier se désolidarise de la maire de Rognac

Sérénité
Bref
le 28 Mai 2024
6

Interrogé sur les dépenses de la mairie de Rognac au micro de France Bleu Provence ce mardi 28 mai, Stéphane Le Rudulier, sénateur LR des Bouches-du-Rhône, s’est désolidarisé de la maire actuelle Sylvie Miceli-Houdais. “Je connais en détails les dépenses engagées par la collectivité durant mon mandat. Il ne s’agit nullement d’hôtel de luxe. Il n’y a aucune anomalie et aucun problème en ce qui me concerne”, a déclaré l’ancien maire de Rognac, en poste entre 2016 et 2020.

Alerté par une fonctionnaire de la commune, le parquet d’Aix-en-Provence a ouvert une enquête le 17 avril. Stéphane Le Rudulier se dit “extrêmement serein”. “J’ai quitté ma fonction en 2020, il y a certaines choses, où je n’ai pas à en connaitre parce que c’est de la gestion interne de la collectivité”, déclare-t-il dans l’émission de 7 h 45 avant de conclure : “En ce qui concerne cette gestion interne, charge à elle [Sylvie Miceli-Houdais] de répondre devant les Rognacais et devant les médias.”

Le sénateur LR des Bouches-des-Rhône est au centre d’une nouvelle enquête publiée dans Le Monde qui révèle que les contrôles sur l’usage des fonds publics opérés par le Sénat ont abouti à des demandes de remboursement ces dernières années. Le comité de déontologie a par exemple retoqué un séjour en hôtel spa à Aix-en-Provence de deux nuits à plus de 1000 euros libellé au nom de « Madame [le sénateur] ».

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. PierreLP PierreLP

    Quel courage…..

    Signaler
  2. Béa Lori Béa Lori

    C’était prévisible comme réaction de la part de ce monsieur…

    Signaler
  3. Electeur du 8e © Electeur du 8e ©

    Il me semble pourtant que Mme la maire ne fait que poursuivre une tradition créée par Monsieur l’ancien maire. Votre enquête initiale, où ce dernier est cité et s’exprime, est assez explicite.

    La morale de cette histoire, c’est qu’il n’y en a pas. Du moins pas chez ce personnage.

    Mais comme il le disait si bien dans un tweet daté du 7 février 2023 : “La rigueur budgétaire, la responsabilité, c’est le fil d’Ariane de la droite.” Sic.

    Signaler
  4. julijo julijo

    et pourtant il semble bien habitué à des dépenses somptuaires, retoquées par le sénat à plusieurs reprises.
    (sur son avance pour frais de mandat, 900 euros, un stylo, hotels de luxe et pochette en cuir pour 1000 euros…)
    bref, ce personnage ne se refuse rien et ne doute de rien.
    mme la maire de rognac est à plaindre vraiment, elle n’a pas choisi le meilleur associé à ses turpitudes financières.

    Signaler
  5. MarsKaa MarsKaa

    Il se désolidarise, certes, mais il devra assumer ses actes propres (enfin,pas si propres), et ils sont tout aussi scandaleux (voir article du Monde ce jour, qui cite d’ailleurs l’enquête de Marsactu).

    Signaler
  6. barbapapa barbapapa

    Donc l’aigrefin, pardon le Sénateur de la République, n’aurait pas de figure, il balancerait salement son ex ou toujours complice ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire