Sécurité relevée au maximum pour l’Euro 2016

VIGILANCE
Bref
le 2 Juin 2016
1

“Nous sommes prêts”, ont répété à l’envi les protagonistes réunis ce matin en préfecture pour détailler le plan sécurité en vue de l’Euro 2016. Étaient présents notamment le préfet Stéphane Bouillon, le procureur de la République Brice Robin, le préfet de police Laurent Nunez et Caroline Pozmentier, l’adjointe à la sécurité de la Ville. “Le renforcement des dispositifs de sécurité peut être qualifié d’exceptionnel, avec des mesures inédites pour faire face à la menace terroriste. Pour autant nous ne devons pas créer un climat anxiogène”, a commenté Laurent Nunez. Il a aussi tenu à réfuter le projet d’attentat terroriste à Marseille rapporté par le tabloid anglais The Sun pour le match Angleterre – Russie retrouvé dans l’ordinateur de Salah Abdeslam, indiquant que cela relevait de la pure rumeur.

Outre la multiplication des contrôles et une surveillance généralisée dans toute la ville, les protagonistes ont insisté sur le dispositif de sécurité des “Fan zones” qui auront lieu sur les plages du Prado, pour 45 matchs. Le maire de secteur des 6e et 8e arrondissements Yves Moraine, présent lui aussi, a salué le maintien de celles-ci, “dans la mesure où il est plus facile de surveiller des individus dans une zone filmée et très surveillée plutôt que disséminés à travers la ville”.  

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. JL41 JL41

    Les anti-automobiles risquent bientôt de se marrer à Marseille. Si déjà maintenant un accident sur l’autoroute Nord en travaux peut entraîner des bouchons à Marseille même, qu’est ce que ça sera pendant l’Euro ?
    Ces dernières années, le stationnement est devenu problématique à Marseille, le stock de véhicules excédent les places de stationnement disponibles. Alors on s’incruste dans les virages ou sur les trottoirs.
    La consigne est d’utiliser les transports collectifs. Une partie de ceux qui prennent leur véhicule pour aller bosser vont le laisser en place. Ceux qui viennent bosser à Marseille avec leur automobile depuis l’extérieur auront davantage de mal pour se garer.
    100 000 billets ont été achetés par des français. Ceux qui viennent depuis l’extérieur de Marseille vont-ils prendre le train ou le bus ? Pour rentrer chez eux comment le soir ? La SNCF sera-t-elle en grève ? Où ceux qui viendront en voiture vont-ils réussir à se garer ? Il y a de fortes chances que non. En cas de problème, comment feront les secours pour accéder ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire