Renaud Muselier réunit des élus à la porte d’Aix pour “sauver la République”

Sauvetage
Bref
Adrien Simorre
7 Déc 2018 9

Une ribambelle d'élus locaux a chanté la marseillaise ce vendredi midi pour "sauver la République". Photo : AS

À l’appel de Renaud Muselier, plusieurs élus se sont réunis ce midi sous l’arc de triomphe de la porte d’Aix “pour manifester [leur] attachement à la République“. Pas de discours, mais la lecture d’une “déclaration de Marseille” par des lycéens choisis pour incarner “les enfants de la République“, appelant à “sauver la République” qui serait “en danger”. Sous le regard interloqué des passants de ce quartier populaire et à quelques centaines de mètres du lycée Victor-Hugo entièrement bloqué aujourd’hui, des responsables politiques locaux, élus municipaux et régionaux dont Laure-Agnès Caradec, Gérard Chenoz ou encore Bruno Gilles, ont ensuite chanté la Marseillaise main dans la mainParmi la petite centaine de personnes présentes, beaucoup de journalistes et de forces de l’ordre.

Cet appel se veut une réponse aux débordements survenus en marge du mouvement gilets jaunes, et notamment autour de l’Arc de triomphe parisien. Dans son message d’invitation, le président de région estime qu’à travers ces actes, “notre mode de vie, nos valeurs républicaines sont vraiment en danger“. Il appelle néanmoins à entendre les “1000 colères” que le mouvement incarne. Et d’appeler à un “véritable Grenelle“, en référence à la négociation menée par le gouvernement après les événements de mai 68. Un message déjà martelé au niveau national par le président des Républicains, Laurent Wauquiez, qui demande également l’instauration de l’état d’urgence.


A la une

Le département refuse de conditionner ses aides aux communes à la construction de HLM
Comme un air de déjà-vu. Vendredi, au lendemain d'un conseil métropolitain marqué par la question de la lutte contre l'habitat indigne, l'assemblée départementale a...
Habitat indigne : la métropole lance le débat “du futur” et laisse le passé à la Ville
La tension est à la mesure de la gravité du moment. La présidente de la métropole, Martine Vassal égraine les prénoms des morts de...
À Saint-Just, un pique-nique protestataire pour dénoncer la grève des cantines
"Nous, parents d’élèves, sommes pris en otage !" Paquets de chips, pizzas et sandwichs sont au menu ce jeudi, pour agrémenter un pique-nique de...
Un mois après le drame rue d’Aubagne, le débat sur l’habitat indigne s’impose à la métropole
Le débat politique se déplace et l'action avec. À la suite du report en urgence par Jean-Claude Gaudin du conseil municipal prévu lundi, c'est...
Le temps de travail des agents municipaux met une nouvelle fois la pagaille à la cantine
Jeudi, pique-nique. Vendredi, c'est l'inconnu. Lundi, le grand trou noir. Le menu de la cantine de ces prochains jours ressemble à de l'emmental. Avec...
Martine Vassal paye de nouveaux vestiaires à 1,8 million au Cercle des nageurs
Combien coûtent des vestiaires de champions olympiques ? Si l'on en croit le rapport qui sera soumis au vote vendredi en commission permanente du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. patrickpatrick

    bref, du n’importe quoi comme souvent à marseille.

    Signaler
  2. RegardRegard

    Une très bonne initiative
    Les gilets jaunes sont en train de se faire voler leur combat pour les casseurs tenants du chaos
    C’est la stratégie du gouvernement qui préfère dramatiser que traiter les légitimes demandes des gilets jaunes.
    L’initiative de Renaud Muselier est donc une bonne chose.

    Signaler
  3. PromeneurIndignéPromeneurIndigné

    On est bien loin ,avec Wauquiez ,de la République française telle qu’elle est définie par l’Article 1 de la Constitution en ces termes « La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’Egalite devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.
    La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. »Quant à Muselier “le gaulliste” respecte-t-il ces principes ?

    Signaler
  4. julijojulijo

    Il s’agit surtout de sauver “leur” république.
    Leurs privilèges, leur pouvoir, leur fric…leurs compromissions…..
    Pas un seul de ces élus, pour sauver l’autre…je ne suis pas habituellement un adepte du “tous pourris” mais il faut avouer que la brochette d’élus présents est fort intéressante.

    Signaler
  5. Un électeur du 9 èmeUn électeur du 9 ème

    Muselier et sa bande s’inquiètent de leur devenir, de leurs indemnités et de leurs privilèges.

    Ils se réunissent à quelques centaines de mètres du lycée Victor-Hugo alors que la réforme du baccalauréat qui ne les gênent nullement met en cause ce principe d’égalité qui devait être l’un des fondement de la République puisqu’il y aura le bac des riches et le bac des pauvres.

    Ils prennent vraiment les citoyens pour des imbéciles sans s’être aperçu que cela n’a pas réussi à Macron. Il y a républiques et ripouxbliques. La vraie République qui agirait dans l’intérêt réel de la majorité de la population n’existe toujours pas aujourd’hui et celles que Muselier prétend sauver n’est qu’un simulacre.

    Signaler
  6. ZumbiZumbi

    Qui étaient ces lycéens mis au service d’une opération de com politique de LR ? De jeunes militants de droite ou des ados manipulés par ces gens- là ?

    Signaler
  7. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Ah la belle brochette !
    Il y avait même le râvi Di Nocera aux cotés de GILLES issu directement de l’extrême droite qui se présente en sauveur de la République , faut oser et c’est même grâce à cela que l’on peut les reconnaître.
    Manquait quand même Miron, Miron petit patapon. C ‘est dommage.
    Sauver la République, surtout sauver leurs business .
    Quand aux lycéens , c’était plutôt Provence que Versailles !

    Signaler
  8. 9zéros9zéros

    La photo est pas très rapporteuse de l’événement, on y voit pas le maître de cérémonie et les enfants de la crèche?
    Effectivement cette manifestation sens bon le placement des pions pour les manoeuvres à venir plutôt qu’une vrai mise en cause des crises actuelles.

    Signaler
  9. ManipuliteManipulite

    Muselier a tenté d’embarquer le personnel du Conseil régional dans son opération à relent politique ; un mail “d’invitation” a même été envoyé à tous les agents sur leur poste de travail par “le président du Conseil régional” afin de se joindre à “la société civile” qui se révèle être en fait un groupement de politiciens. Raté.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire