Région PACA : une dissidente raconte le manque de préparation des réunions au FN

Bombardier
Bref
Jean-Marie Leforestier
12 avril 2017 2

Elisabeth Philippe était surnommée « le bombardier » dans les rangs du Front national pour sa capacité à distribuer les tracts en masse, raconte-t-elle. Cette élue municipale et régionale a claqué la porte du Front à l’automne sans rendre ses mandats. Elisabeth Philippe siège désormais comme non-inscrite dans l’hémicycle présidé par Christian Estrosi. Interrogée par Les Échos, qui se livre à un inventaire des départs au sein du Front national, elle raconte le manque de préparation des réunions par le Front national.

« Je suis très déçue par Marion [Maréchal-Le Pen, la présidente du groupe FN, ndlr]. On nous demande de venir à 18 heures. On voit tous les dossiers de la plénière, tous les dossiers de la [commission] permanente en quatre heures. Donc on peut pas faire un travail de fond, on peut pas échanger », regrette-t-elle. Pour information, les assemblées plénières proposent environ 80 rapports à chaque séance pour une petite dizaine d’heures de débat. À celles-ci s’ajoutent celles de la commission permanente, une assemblée à effectif réduit qui valide les dossiers de moindre importance.

Dans d’autres collectivités et notamment à la mairie de Marseille, d’autres élus – qu’ils aient quitté le Front ou non – rapportent régulièrement avoir consigne de s’abstenir systématiquement lors des commissions préparatoires aux assemblées, faute de discussions préalables.

2
commentaires
Source : Les Echos

  1. julijojulijo

    Ah ? et alors ??? (on s’en fout un peu, non ?)

    En même temps, ce n’est pas un scoop que de lire qu’au fn les élus et les militants sont peut être un peu malmenés….voir Ravier, Rachline….etc.
    Mais depuis quand le fn est un « parti » démocratique ??? c’est la propriété personnelle des lepen père fille et nièce ; et même là on peut noter qu’il y a parfois de l’eau dans le gaz, bien qu’ils soient d’accord sur l’essentiel. Leur « valeur » commune principale étant un racisme dévorant, obligeant à une lutte constante contre une immigration évidemment galopante provoquant, suscitant la peur de l’ « autre ».

    Mme philippe siège au conseil régional, elle est élue, en plus, elle voudrait échanger ? faire un travail de fond ???? pas besoin au fn ????? quelle curieuse idée.
    Voir avec Ravier, lui, décide, pense, réfléchit un peu, et donne ses ordres. C’est tout, ses élus exécutent, ou bien s’en vont. Il y a en a qui sont partis- elle lira l’article des échos !!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire