Reconquête investit 16 candidats aux législatives dont l’identitaire condamné Jérémie Piano

Recrue
Bref
le 10 Mai 2022
4
Les candidats de Reconquête aux législatives dans les Bouches-du-Rhône autour d'Antoine Baudino. Jérémie Piano est le 4e en partant de la gauche. Photo JML

Les candidats de Reconquête aux législatives dans les Bouches-du-Rhône autour d'Antoine Baudino. Jérémie Piano est le 4e en partant de la gauche. Photo JML

Il était un soutien de la première heure d’Éric Zemmour, Jérémie Piano le confirme en portant les couleurs de Reconquête aux législatives dans la 11e circonscription qui va des Pennes-Mirabeau jusqu’au nord d’Aix. L’ancien porte-parole de Génération identitaire, organisation dissoute par le ministre de l’Intérieur, fait partie des 15 candidats aux législatives dans les Bouches-du-Rhône dévoilées par le parti ce 10 mai. À ses côtés, plusieurs conseillers régionaux issus du RN dont Sandrine D’Angio, qui, non encartée, reçoit seulement le “soutien” du parti.

Jérémie Piano, 27 ans, partage avec son nouveau mentor deux condamnations, en première instance, pour provocation et incitation à la haine raciale. En novembre prochain, il doit à nouveau comparaître devant la justice pour avoir envahi les locaux de l’ONG SOS Méditerranée à Marseille.

Interrogé sur ses rendez-vous judiciaires, le néo-candidat insiste sur le fait qu’il a choisi de faire appel des deux condamnations prononcées après des actions d’“agit prop”, assure-t-il. Il a reçu le soutien du coordinateur départemental de Reconquête Antoine Baudino : “S’il venait à être condamné, ce serait un badge d’honneur.”

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Heureusement que la technologie ,du moins pas pour le moment, ne greffe pas les odeurs aux photographies.Car cette dernière ne sentirait pas le jasmin.

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Voilà, ce serait un badge d’honneur. Ces gens sont fiers de leurs actions, de leurs idées racistes, xénophobes, intolérantes. Ils se sentent légitimes dans la “défense de la France et des Français” , alors qu’ils ne représentent qu’eux même, et sont uniquement prêt à tout pour défendre leur clan. Face aux autres Français qu’ils insultent et agressent. Face aux intérêts du pays dont ils ne respectent ni les lois ni les valeurs.
    Ils mythifient leur vie, leur engagement, comme ils mythifient l’Histoire.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Oui, ces gens-là qui rêvent d’ordre méprisent les lois quand elles ne leur conviennent pas. Les lois qui ont rendu délictueuses les discriminations ou l’expression du racisme et de l’homophobie sont, à leurs yeux, illégitimes car elles seraient une atteinte à la liberté d’expression, voire à la liberté d’oppression. Ces gens ne sont pas républicains. Comment a-t-on pu les laisser s’installer dans le paysage sans réaction ?

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Voilà une question qu’elle est bonne !
    Mais nous avons peut-être à Marseille une partie de la réponse avec le modèle politicien local: 1/3 de Gaudin,1/3 de Guérini,1/3 de CGT et un bon tiers de FO.Un pastis bien pourri.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire