Le cadre armé du CCAS, « un nounours » selon la vice-présidente du centre

Nounours
Bref
Benoît Gilles
12 Mar 2018 0

« C’est un nounours ». Interrogée par La Provence après l’incident lors duquel un directeur des services de la Ville a utilisé une arme et dont faisait état Marsactu [lire notre article], la vice-présidente du centre communal d’action sociale (CCAS) Sylvie Carrega semble avoir choisi son camp. Si elle parle d’un « acte impardonnable » pour qualifier le geste de Bernard A., directeur des services techniques du CCAS, elle pointe directement la responsabilité du subordonné que le directeur a braqué d’un pistolet 22 long rifle, le 23 février dernier.

« Il y a des gens qui n’acceptent pas les ordres et c’est ce qu’il se passait entre les deux hommes. Il y a eu visiblement de nombreuses provocations qui ne justifient évidemment en rien cette réaction inacceptable mais peuvent un peu l’expliquer. Bernard c’est un nounours, un cadre de grande valeur qui a gravi tous les échelons grâce à un travail toujours fait à merveille », a-t-elle répondu au quotidien. Le cadre met lui en avant un burn out pour justifier son acte. Il a été placé sous contrôle judiciaire avant son procès le 23 mars prochain.

0
commentaires
Source : La Provence

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire