Pollution : les producteurs de moules de Carteau défendent la qualité du produit

Coquilles
Bref
Lisa Castelly
19 Fév 2018 3

La polémique inquiète les producteurs locaux. Les dernières études rendues publiques par l’association de défense et de protection du littoral du golfe de Fos pointant le lien entre pollution et produits locaux, font particulièrement grincer des dents. Alors que le préfet a opposé un démenti ferme aux résultats de ses études, les producteurs de moules ont pris la parole pour rassurer les consommateurs. Les conchilyculteurs de Port-Saint-Louis ont organisé vendredi une réunion en présence des services de l’État, rapporte La Provence.

Denis Manias, président de la Coopaport (coopérative des conchyliculteurs) dénonce ainsi un “raccourci” de la presse, qui “jette le discrédit sur plusieurs filières de productions alimentaires de la zone de Fos-sur-Mer, dont les conchyliculteurs du bassin de Carteau. (…) La moule de Carteau est un produit de grande qualité contrôlé par les services de l’État ainsi que les producteurs eux-mêmes”. Les producteurs, appuyés par les services de contrôle sanitaires détaillent à La Provence les nombreux contrôles effectués régulièrement, qui n’ont jamais révélé d’anomalie. Soutenus aussi par le maire, ils étudient la possibilité de porter plainte contre l’association à l’origine des études et le journal Le Monde qui en a publié les résultats .

Source : La Provence

A la une

Après le drame de la rue d’Aubagne, les Assises de l’habitat se referment en catimini
Cela devait être un point d'orgue. Avec, comme le veut l'expression, un peu de bruit de débat autour de l'habitat et du logement, thématique...
Des dépôts sauvages de bauxite enveniment les relations entre Alteo et ses opposants
"Bonjour Monsieur Duchenne, on vous ramène la bauxite que l'on vous aurait volé". Ce mercredi 13 mars, Olivier Dubuquoy, militant de l’association écologiste ZEA,...
Portes ouvertes au Bastion social Marseille et manif pour les fermer
Il n'y aura peut-être pas beaucoup de bougies, mais la première est soufflée. Ce samedi, le Bastion social Marseille fête le premier anniversaire de...
L’usine de chocolaterie de Saint-Menet s’est arrêtée sans un bruit
Repérable pendant longtemps à l'odeur de chocolat qui s'en dégageait, l'ex-usine de Nestlé à Saint-Menet (11e) n'est désormais qu'une silhouette industrielle vidée de toute...
[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. jemamo13jemamo13

    Et si les producteurs portaient plainte contre les pollueurs??? ça ne serait pas plus intelligent?

    Signaler
    • AssedixAssedix

      Excellent ! 🙂

      Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      Bien vu. Mais ça doit être plus facile de museler une association ou un journaliste que des grosses entreprises : casser le thermomètre, ça coûte moins cher que de traiter la fièvre.

      Les producteurs de moules ont raison de défendre leur produit, mais de là à s’en prendre à cette association, comme s’il n’y avait pas un léger problème de santé publique, tout de même, sur ce territoire…

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire