Pollution : les producteurs de moules de Carteau défendent la qualité du produit

Coquilles
Bref
Lisa Castelly
19 Fév 2018 3

La polémique inquiète les producteurs locaux. Les dernières études rendues publiques par l’association de défense et de protection du littoral du golfe de Fos pointant le lien entre pollution et produits locaux, font particulièrement grincer des dents. Alors que le préfet a opposé un démenti ferme aux résultats de ses études, les producteurs de moules ont pris la parole pour rassurer les consommateurs. Les conchilyculteurs de Port-Saint-Louis ont organisé vendredi une réunion en présence des services de l’État, rapporte La Provence.

Denis Manias, président de la Coopaport (coopérative des conchyliculteurs) dénonce ainsi un “raccourci” de la presse, qui “jette le discrédit sur plusieurs filières de productions alimentaires de la zone de Fos-sur-Mer, dont les conchyliculteurs du bassin de Carteau. (…) La moule de Carteau est un produit de grande qualité contrôlé par les services de l’État ainsi que les producteurs eux-mêmes”. Les producteurs, appuyés par les services de contrôle sanitaires détaillent à La Provence les nombreux contrôles effectués régulièrement, qui n’ont jamais révélé d’anomalie. Soutenus aussi par le maire, ils étudient la possibilité de porter plainte contre l’association à l’origine des études et le journal Le Monde qui en a publié les résultats .

3
commentaires
Source : La Provence

A la une

Les six enjeux de l’élection programmée de Martine Vassal à la présidence de la métropole
Il y a des incertitudes que rien n'écarte jamais. Ce jeudi, tout le monde pressent une large élection de Martine Vassal, présidente intérimaire de...
L’association Accueil de jour, pilier de l’aide aux sans-abris, atterrit à la Belle-de-Mai
Après des mois, voire des années à appeler à l'aide, les salariés de l'association Accueil de jour commençaient à ne plus y croire. Rassemblés...
Mohamed Abbassi, sauveur téléguidé des McDo marseillais
Un patron "aux méthodes mafieuses" pour certains, un "très gentil monsieur" pour d'autres. Mohamed Abbassi, repreneur de cinq restaurants McDonald's de Jean-Pierre Brochiero, avec 13...
Ibrahim Ali honoré à l’Estaque, avec un soupçon de récupération politique
Une plaque pour Ibrahim Ali, c'est ce qui est demandé depuis 23 ans par ses proches et ceux qui militent pour la mémoire de...
Entre Castellane et Luminy, la métropole lance son bus B1 en oubliant la moitié des travaux
"Première rentrée pour la ligne de BHNS B1 Castellane - Luminy !" En ce 31 août, alors que des milliers d'étudiants s'apprêtent à retrouver...
Fermeture de la route des Goudes : “Si c’était facile, on l’aurait fait avant”
"Je comprends que le parc se penche sur la question, mais il y a d'autres pistes à explorer, s'agace Jean-Luc Ricca, conseiller municipal délégué...
  1. jemamo13jemamo13

    Et si les producteurs portaient plainte contre les pollueurs??? ça ne serait pas plus intelligent?

    Signaler
    • AssedixAssedix

      Excellent ! 🙂

      Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      Bien vu. Mais ça doit être plus facile de museler une association ou un journaliste que des grosses entreprises : casser le thermomètre, ça coûte moins cher que de traiter la fièvre.

      Les producteurs de moules ont raison de défendre leur produit, mais de là à s’en prendre à cette association, comme s’il n’y avait pas un léger problème de santé publique, tout de même, sur ce territoire…

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire