La région accorde plus de 6 millions à la nouvelle télé locale de Marseille et Toulon

Bocal
Bref
Julien Vinzent_
13 Juil 2016 0

Sélectionnée par le CSA parmi quatre candidats pour devenir la télé locale de Marseille, Azur TV va recevoir un soutien conséquent du conseil régional : le principe d’une enveloppe de 850 000 euros par an pendant six ans a été validé ce mercredi. La chaîne, baptisée « Provence Azur », devrait émettre dans le courant de l’année 2017 sur ce canal laissé vacant par TV Sud Provence (ex-LCM). La société a également obtenu la fréquence sur la zone Toulon-Hyères, pour laquelle elle bénéficiera d’une subvention de 400 000 euros par an. Dans les Alpes-Maritimes, Azur TV bénéficie déjà de 750 000 euros par an de la Ville et de la métropole de Nice, dont Christian Estrosi est respectivement premier adjoint et président.

Le contenu du contrat d’objectifs et de moyens avec la région n’est pour l’heure pas connu : les délibérations précisent qu’il ne s’agit que d’un « engagement formel » afin de permettre à « Provence Azur » et « Var Azur » de négocier une convention d’autorisation d’émettre avec le CSA.

Mais ce soutien affiché a déjà suscité l’interrogation du groupe Front national en séance plénière, ainsi que des socialistes par voie de communiqué. « Ça aurait pu être n’importe quel candidat [retenu par le CSA], nous aurions agi exactement de la même manière », a répondu Christian Estrosi. La président du conseil régional a estimé être « dans la norme à laquelle nous assistons en France », citant les télévisions locales de Lille (1,6 million d’euros) et Bordeaux (1 million).

0
commentaires

A la une

Le suicide d’un cadre de Lidl à Rousset résonne jusqu’à l’Assemblée...

C'était le 29 mai 2015. Yannick Sansonetti, 33 ans, était retrouvé mort, suicidé dans un atelier frigorifique des entrepôts Lidl situés à Rousset où...

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire