Par crainte d’une démolition, Bel Horizon affiche 150 gilets jaunes aux balcons

Jaunes
Bref
Benoît Gilles
7 Déc 2018 2

La façade de Bel-Horizon est mouchetée de points jaunes. 150 gilets figurent une colère en forme d’avertissement : les habitants de cette copropriété dégradée qui jouxte l’entrée de l’autoroute A7 à Saint-Charles craignent une démolition. Cette tour a le douloureux privilège d’être un immeuble de grande hauteur (IGH) aux prescriptions de sécurité drastique. “Ce jeudi, un expert du centre scientifique et technique du bâtiment est passé avec des marins-pompiers, explique Mohamed Ben Aoun, président du conseil syndical de Bel Horizon 1. Nous sommes inquiets sur le devenir à court terme de notre copropriété pour laquelle nous avons engagé d’importants travaux”.

Les habitants appuient leurs craintes sur des éléments d’un rapport remis par Euroméditerranée à la métropole et à l’État, dans le cadre du protocole signé fin 2017 pour redresser les grandes copropriétés marseillaises. Cinq d’entre elles sont ciblées comme priorités nationales par le ministre du logement qui a lancé le plan national depuis Marseille en octobre dernier (lire notre article).


A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. toinetoine

    Je comprends le désarroi des copropriétaires mais cette tour est une véritable verrue alors qu’elle se situe à l’entrée même de l’hyper-centre.
    Compte tenu de sa vétusté, de sa localisation et de sa laideur, il serait plus qu’urgent de la raser et reconstruire des logements (sociaux) plus harmonieux à la place.

    Signaler
  2. ManipuliteManipulite

    Cette tour est affreuse de style napolitain contemporain.
    Juste à côté les anciens bureaux de la Sécu ont été réhabilités en logements étudiants CROUS de manière astucieuse, esthétique et semble-t-il confortable. Yes we can !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire