La ministre de la Culture détaille les « garanties de Vinci » sur la Corderie

Jalons
Bref
Violette Artaud
8 Nov 2017 0

La carrière antique du boulevard de la Corderie (photo : Loïs Elziere)

Dans un communiqué faisant suite à sa visite sur place il y a un mois, la ministre de la culture Françoise Nyssen précise les contours du projet de Vinci boulevard de la Corderie ainsi que les échéances de la procédure de classement monument historique de 635 m² de la carrière antique qui s’y trouve. Le dossier de sanctuarisation doit être présenté à la commission régionale du patrimoine et de l’architecture le 29 novembre. Cette dernière devra ensuite rendre un avis permettant au préfet de prendre la décision de classer les 635 m² en question.

Quant au projet de Vinci, la ministre assure qu’il contient désormais des garanties de visibilité et d’accessibilité du site antique. « Un belvédère muni d’un ascenseur sera construit dans le jardin public mitoyen, permettant à chacun de contempler ces vestiges », peut-on lire. Aussi, un chemin longeant le rempart permettra un accès au public, tout du moins aux scolaires comme le précise le document.

0
commentaires

Articles liés

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire