La ministre de la Culture détaille les “garanties de Vinci” sur la Corderie

Jalons
Bref
Violette Artaud
8 Nov 2017 0

La carrière antique du boulevard de la Corderie (photo : Loïs Elziere)

Dans un communiqué faisant suite à sa visite sur place il y a un mois, la ministre de la culture Françoise Nyssen précise les contours du projet de Vinci boulevard de la Corderie ainsi que les échéances de la procédure de classement monument historique de 635 m² de la carrière antique qui s’y trouve. Le dossier de sanctuarisation doit être présenté à la commission régionale du patrimoine et de l’architecture le 29 novembre. Cette dernière devra ensuite rendre un avis permettant au préfet de prendre la décision de classer les 635 m² en question.

Quant au projet de Vinci, la ministre assure qu’il contient désormais des garanties de visibilité et d’accessibilité du site antique. “Un belvédère muni d’un ascenseur sera construit dans le jardin public mitoyen, permettant à chacun de contempler ces vestiges”, peut-on lire. Aussi, un chemin longeant le rempart permettra un accès au public, tout du moins aux scolaires comme le précise le document.


Articles liés

A la une

Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...
La Ville offre une nouvelle unité d’hébergement d’urgence, à l’État de payer le reste
Jean-Claude Gaudin signait mercredi le bail emphytéotique de la future unité d'hébergement d'urgence qui doit voir le jour en 2021. Réalisée par le groupe...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire