Martine Vassal exhorte Bruno Gilles à « laisser sa place »

Choix
Bref
le 25 Sep 2019
12

Ce mercredi, la candidate Martine Vassal était l’invitée de Sud Radio. Prenant appui sur le risque d’une victoire du Rassemblement national, elle s’est adressé sans le nommer à son adversaire direct au sein de Les Républicains, Bruno Gilles : « Il faut que chacun, notamment à droite, soit raisonnable et prenne ses responsabilités et laisse sa place à celui ou celle qui est en position de gagner ».

Elle a également repris l’argument développé par Jean-Claude Gaudin en renvoyant Bruno Gilles à son choix d’un mandat de parlementaire (lire notre article sur l’annonce de sa candidature). « Il a fait le choix en 2017 d’une carrière nationale. Il y a un combat important à mener en septembre [2020, ndlr], les sénatoriales. J’ai fait le choix d’un mandat local ». La présidente du département et de la métropole annonce toujours vouloir briguer l’investiture LR tout en plaidant pour un large rassemblement. Candidat « jusqu’au bout », Bruno Gilles tient son premier meeting ce vendredi.

Source : Sud radio

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Elle demande un référendum sur la PMA !!
    Ça me parait autrement plus grave et autrement à relever que ses agitations de cours d’école avec Bruno Gilles !
    Je l’avais déjà entendu tenir des propos ultra-conservateurs et quasiment complotistes sur une soi-disant « idéologie du genre » (concept inventé par la droite réac pour ne pas se déclarer franchement homophobe).
    Dans son interview, elle réussit à dire simultanément que « c’est un faux problème » parce que nombre de femmes vont d’ores et déjà y recourir hors de nos frontières et que c’est un tel problème qu’il faut en faire un débat national suivi d’un référendum…
    Pauvres de nous…

    Signaler
    • lilicub lilicub

      Consulter le peuple… en voilà un idée saugrenue dans une démocratie…

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Là elle ne demande pas « vraiment » une consultation populaire, elle fait un clin d’oeil aux cathos conservateurs pour leur rappeler que la « bonne » candidate c’est elle.

      Signaler
  2. gastor13 gastor13

    Il faudrait qui selon elle est en position de gagner… A-t-elle une boule de cristal ou compte-t-elle sur ses convictions et les magouilles de son père spirituel JCG pour triompher avec l’alliance LREM au 2ème tour ? Ou alors peut-être a-t-elle des infos sur un vrai candidat qui va se présenter pour Marseille et les Marseillais, et pas une personne de l’équipe en place qui ne veut que continuer à mettre Marseille en coupe réglée au profit des investisseurs, et autres mafias…

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Mais qu’est-ce qui peut bien faire dire à Mme Vassal qu’elle-même « est en position de gagner » ? Le résultat des élections européennes (dont il ne faut certes pas dupliquer les résultats au niveau municipal) ? Le brillant bilan de l’équipe à laquelle elle appartient depuis bientôt deux décennies ? Le montant des dépenses publicitaires pour vendre son nom sur les boîtes à pizza et les prospectus généreusement distribués par le département et la métropole ?

    Ah, j’oubliais : un sondage « sur mesure » réalisé sur la base d’hypothèses foutraques. Mais ce qui est embêtant, c’est que Bruno Gilles a aussi fait faire son propre sondage « sur mesure » réalisé sur la base d’hypothèses foutraques, qui le voit lui-même « en position de gagner »…

    Signaler
    • Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

      ok avec vs dés que j’ai lu :  » je suis en position de gagner » elle a la boule de cristal. Je ne suis pas une politologue avertit, mais je me dis si il y a 2 candidats à droite, meilleur c’est pour la gauche , NON ?

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Pas forcément Jeannine, ça peut aussi permettre de « ratisser plus large ». Même si là ce n’est sans doute pas leur but, ça peut avoir cet effet.

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Et si le candidat En Marche est en position de gagner, elle prendra ses responsabilités aussi ?

      Signaler
  4. Brallaisse Brallaisse

    Cette photo me fais vraiment flipper !

    Signaler
  5. MarsKaa MarsKaa

    Je n ai aucune sympathie particulière pour Bruno Gilles, mais je trouve la méthode du clan Vassal pour s imposer, franchement dégueulasse.
    Quelle imposture !

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Mme la présidente du département de « Provence » (sic) et présidente de la métropole a déjà pris le contrôle de la mairie, en réalité : il n’y a qu’à voir les projets qui se réalisent à la hâte en ville après des années d’immobilisme. Elle a juste besoin d’une petite élection vite fait pour régulariser ça. Et évidemment les concurrents sont des gêneurs qu’on trouvera bien le moyen d’éloigner à Paris ou d’acheter pour qu’ils s’effacent…

      Signaler
  6. christian Nochumson christian Nochumson

    Au delà de la guerre avec Bruno Gilles, j’ai bien aimé l’expression: » moi j’ai fait le choix d’une carrière locale »!
    Et bien justement c’est de cela que l’on ne veut plus: Les carriéristes.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire