Martine Vassal sur l’habitat indigne : “On disait s’il-vous-plaît, maintenant on va imposer”

Virage
Bref
Julien Vinzent_
28 Nov 2018 3

“Avant on incitait, on demandait, on disait s’il vous plaît. Aujourd’hui on ne va plus faire ça, on va imposer.” Ce mercredi, la présidente de la métropole Martine Vassal présentait sa “stratégie” de lutte contre l’habitat indigne, placée sous le signe d’une contrainte plus forte exercée sur les marchands de sommeil, “les propriétaires voyous qui ont laissé leurs biens tomber en ruine”.

Au-delà des demandes adressées à l’État (un préfet et un vice-procureur dédié à ce sujet) et d’un chiffrage du budget total nécessaire (600 millions d’euros), elle a ainsi insisté sur les déclarations d’utilité publique, qui permettent à la métropole d’exproprier si nécessaire. Si de telles procédures sont en cours sur quelques immeubles du centre-ville, les dispositifs passés ont souvent fait la part belle à l’incitatif, sans résultats probants comme le pointaient plusieurs bilans (lire notre article). Martine Vassal tire ainsi en creux les leçons des échecs d’une ville et d’une intercommunalité au sein desquelles elle est élue depuis 2001.


A la une

À Aix-en-Provence, la brigade financière enquête sur les marchés d’urbanisme
La brigade financière de Marseille est à l’œuvre à Aix. Elle se penche, depuis plusieurs semaines, sur les conditions d’attribution des marchés publics d’urbanisme...
Le projet de brasserie de la chambre de commerce fait bondir les cafetiers du Vieux-Port
Au Palais fin ? Le palais gourmand ? Le bistrot du palais ? Le concours est ouvert pour trouver un nom à la future...
Rue des Feuillants l’indignité côtoie toujours les immeubles évacués
Ça s'active rue des Feuillants. Les locataires du 22 font des aller-retour les mains chargées de cabas - ils ont une heure pour prendre...
Saint-Louis scelle la fin du sucre marseillais
Les 11 hectares adossés à la rue de Lyon où se trouve l’usine Saint-Louis sucre avaient déjà perdu de leur éclat depuis quelques temps,...
Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. L.D.L.D.

    Eh oui, il aura fallu un drame pour réagir.

    Signaler
  2. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Martine Vassal, élue membre de la majorité municipale depuis bientôt 18 ans, a donc découvert il y a quelques semaines l’existence de la pollution de l’air à Marseille, et il y a quelques jours celle de l’habitat indigne.

    Que se passe-t-il pour qu’elle soit ainsi touchée par la grâce, après avoir vécu si longtemps à l’abri du monde, probablement dans une grotte au dessus de Callelongue ?

    Signaler
  3. petitvelopetitvelo

    L’Etat va-t’il lâcher le moindre centime s’il n’est pas aux commandes ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire