Martine Vassal sur l’habitat indigne : “On disait s’il-vous-plaît, maintenant on va imposer”

Virage
Bref
Julien Vinzent_
28 Nov 2018 3

“Avant on incitait, on demandait, on disait s’il vous plaît. Aujourd’hui on ne va plus faire ça, on va imposer.” Ce mercredi, la présidente de la métropole Martine Vassal présentait sa “stratégie” de lutte contre l’habitat indigne, placée sous le signe d’une contrainte plus forte exercée sur les marchands de sommeil, “les propriétaires voyous qui ont laissé leurs biens tomber en ruine”.

Au-delà des demandes adressées à l’État (un préfet et un vice-procureur dédié à ce sujet) et d’un chiffrage du budget total nécessaire (600 millions d’euros), elle a ainsi insisté sur les déclarations d’utilité publique, qui permettent à la métropole d’exproprier si nécessaire. Si de telles procédures sont en cours sur quelques immeubles du centre-ville, les dispositifs passés ont souvent fait la part belle à l’incitatif, sans résultats probants comme le pointaient plusieurs bilans (lire notre article). Martine Vassal tire ainsi en creux les leçons des échecs d’une ville et d’une intercommunalité au sein desquelles elle est élue depuis 2001.


A la une

Le département refuse de conditionner ses aides aux communes à la construction de HLM
Comme un air de déjà-vu. Vendredi, au lendemain d'un conseil métropolitain marqué par la question de la lutte contre l'habitat indigne, l'assemblée départementale a...
Habitat indigne : la métropole lance le débat “du futur” et laisse le passé à la Ville
La tension est à la mesure de la gravité du moment. La présidente de la métropole, Martine Vassal égraine les prénoms des morts de...
À Saint-Just, un pique-nique protestataire pour dénoncer la grève des cantines
"Nous, parents d’élèves, sommes pris en otage !" Paquets de chips, pizzas et sandwichs sont au menu ce jeudi, pour agrémenter un pique-nique de...
Un mois après le drame rue d’Aubagne, le débat sur l’habitat indigne s’impose à la métropole
Le débat politique se déplace et l'action avec. À la suite du report en urgence par Jean-Claude Gaudin du conseil municipal prévu lundi, c'est...
Le temps de travail des agents municipaux met une nouvelle fois la pagaille à la cantine
Jeudi, pique-nique. Vendredi, c'est l'inconnu. Lundi, le grand trou noir. Le menu de la cantine de ces prochains jours ressemble à de l'emmental. Avec...
Martine Vassal paye de nouveaux vestiaires à 1,8 million au Cercle des nageurs
Combien coûtent des vestiaires de champions olympiques ? Si l'on en croit le rapport qui sera soumis au vote vendredi en commission permanente du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. L.D.L.D.

    Eh oui, il aura fallu un drame pour réagir.

    Signaler
  2. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Martine Vassal, élue membre de la majorité municipale depuis bientôt 18 ans, a donc découvert il y a quelques semaines l’existence de la pollution de l’air à Marseille, et il y a quelques jours celle de l’habitat indigne.

    Que se passe-t-il pour qu’elle soit ainsi touchée par la grâce, après avoir vécu si longtemps à l’abri du monde, probablement dans une grotte au dessus de Callelongue ?

    Signaler
  3. libegafralibegafra

    L’Etat va-t’il lâcher le moindre centime s’il n’est pas aux commandes ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire