Marine Le Pen choisit Alteo pour défendre sa « planification écologique »

POLLUTION
Bref
Jean-Marie Leforestier
30 Avr 2017 0

Marine Le Pen s’est présentée ce dimanche matin devant l’usine Alteo de Gardanne, pour une visite « surprise », comprendre un déplacement non inscrit à son agenda mais pour lequel plusieurs médias (mais pas Marsactu) avaient été conviés. La candidate du Front national à la présidentielle en a profité pour plaider pour « la planification écologique », clin d’œil appuyé dans une municipalité communiste au programme de Jean-Luc Mélenchon.

Sur la question épineuse des rejets liquides en mer, elle dit pouvoir « obtenir dans un délai qui soit contracté par rapport à ce qui a été réclamé par le gouvernement socialiste la réduction dans des limites qui soient acceptables de ce qui apparaît aujourd’hui comme un danger sanitaire ». Sur décision du premier ministre Manuel Valls, l’entreprise a été autorisée à recracher son liquide pollué dans les calanques jusqu’en 2021.

Reste que dans un dossier où enjeu social et problématique écologique sont étroitement liés, Marine Le Pen n’a, selon les éléments rapportés, pas décrit de chemin clair : « L’État stratège doit agir en coopération avec l’entreprise pour que ce ne soit pas l’emploi qui pâtisse de la protection environnementale mais qu’en même temps ce ne soit pas non plus les habitants qui pâtissent de la protection de l’emploi ».

De son côté, l’animatrice d’En Marche 13, le parti d’Emmanuel Macron, avait répondu aux étudiants de l’IEJ, une école de journalisme, à ce sujet : « C’est un dossier pas simple. Ce genre de dossier ne peut pas être traité de l’Élysée. Il doit être traité au plus près du terrain avec des experts indépendants qui jugeront si oui ou non il y a danger pour la population », avait expliqué Corinne Versini, sans prendre position sur le fond du dossier.

Lire notre dossier sur les boues rouges de Gardanne

Source : France 3

A la une

La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...
Le cas Benoît Payan, point de crispation de l’union de la gauche marseillaise
Tout occupé à son union inédite et nourrie d'horizontalité, le mouvement pour un "rassemblement inédit" de la gauche se détourne pour le moment de...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire