L’observatoire des droits des femmes « noyé » dans la lutte contre les discriminations

Discriminées
Bref
Julien Vinzent
10 février 2017 0

Pressentie depuis un an, la dissolution de l’observatoire des droits des femmes a été votée par le conseil départemental (CD13) ce vendredi [Lire notre article]. Il sera remplacé par un « conseil d’orientation pour la lutte contre les discriminations », lui-même chapeauté par le conseil de Provence, une instance consultative créée en juin 2016. Parmi les vingt-deux discriminations officiellement recensées, le CD13 a retenu « celles qui nous semblaient les plus prégnantes dans notre département », a précisé lors de la séance plénière sa présidente Martine Vassal (LR) : l’égalité hommes – femmes, l’homophobie et le harcèlement en milieu scolaire. Étonnamment, l’origine n’en fait pas partie…

Le rappel d’actions comme la mise à disposition de vingt logements pour les femmes battues n’a pas suffi à rassurer l’opposition. Pour l’ancienne vice-présidente chargée de ce dossier Évelyne Santoru-Joly (PCF), cela « contribue à rendre invisible le combat pour l’égalité hommes – femmes ». « Il n’est pas question de supprimer quoi que ce soit, mais d’élargir », a répondu la vice-présidente Sylvie Carrega, avant de lâcher un argument qui ressemble à un aveu : « Cela coûtait 35 000 euros à la collectivité alors que ce conseil d’orientation ne va rien coûter. »

0
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire