L’IGPN saisie après des accusations de violences policières à Marseille

Bac
Bref
le 4 Mai 2021
2
(Photo JML)

(Photo JML)

La diffusion des images de l’interpellation particulièrement violente de deux jeunes gens par nos confrères de La Provence, a entraîné la saisine de la police des polices (l’IGPN) par le parquet de Marseille. Mais aussi celle du défenseur des droits par les plaignants. Le couple a par ailleurs déposé plainte, explique à Marsactu leur conseil, Me Thomas Hugues.

Dans la nuit de vendredi à samedi, un équipage de la Bac centre intervient dans le quartier Saint-Charles (1er). Motif de l’intervention selon les policiers : une fête sauvage. Les mis en cause assurent, eux, qu’il s’agit d’un repas entre amis. L’interpellation qui suit est filmée par des voisins.

“Ils ont été victimes d’une violente agression par des personnes dépositaires de la force publique”, déplore Me Thomas Hughues qui espère désormais un procès. “Autant pour mes clients que pour la Police nationale, car, là, on a affaire à des personnes qui ne méritent pas d’intégrer ce corps.”

Le couple – un musicien et une infirmière – “des citoyens lambdas qui n’avaient jamais eu affaire à la police” ont “subi 40h de garde à vue dans des conditions indignes pour des faits qu’ils n’ont pas commis, ce qui est grave”, dit encore l’avocat. Les policiers accusaient les mis en cause de rébellion, outrage et violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique, ce qu’ils démentent. Ils sont ressortis de leur garde à vue en écopant d’un simple rappel à la loi.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Calamity J Calamity J

    et en plus, ces policiers ne portent pas le masque.

    Signaler
  2. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Manifestement, le porteur de la caméra avait une intention malveillante en filmant la scène.

    Plus sérieusement, je pense que les ”policiers” ne font pas preuve de sang-froid.
    Par ailleurs comment le journaliste de ”la Provence” déclare que ces jeunes étaient ”fortement alcoolisés”? Pourquoi ne dit il pas que les ”policiers” manquaient de sang-froid dans cette interpellation?
    Ah, reprendre les articles et les vidéos de ”La Provence” me semble un exercice difficile…!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire