Les travaux de l’hôtel Mercure des Feuillants démarrent début 2016

VENDU
Bref
Benoît Gilles
4 Déc 2015 9

Propriété municipale depuis 1998, l’ancien immeuble Bata, entre la rue des Feuillants et la Canebière, vient enfin de trouver un acquéreur. Il s’agit du groupe Fondeville que la Ville avait choisi pour construire un hôtel dans cet immeuble haussmannien. Une fois les recours écartés et les locataires tous recasés, la Ville a pu vendre pour 2,6 millions d’euros « le prix des domaines », au promoteur.

Par la voix du directeur d’une de ses filiales, Matthieu Leblanc a annoncé que les travaux devraient démarrer en 2016 « pour une ouverture à la mi 2017 ». Pour 14 millions d’investissements, la société catalane prévoit de construire un hôtel trois étoiles de 81 chambres qui sera franchisé sous la marque Mercure. Le projet comprend également une brasserie et un Spa en rez-de-chaussée. Le caractère très populaire du quartier n’effraie pas l’investisseur : « Il n’y a que les Marseillais qui se posent la question. Nous avons un hôtel dans le quartier de la gare à Montpellier. Ce quartier très populaire n’a jamais freiné nos clients. »

Correction le 5 décembre à 15h : le prix des travaux est de 14 millions d’euros.


A la une

La station de métro Gèze n’ouvrira pas en septembre
Martine Vassal avait raison de se refuser à avancer la moindre date. Mais son vice-président délégué aux transports Roland Blum n'a pas eu cette...
Bus secret de la RTM : on l’appelait « la clandestine »
"Je te conseille plus de prudence quant aux dates de mise en service que tu annonces." La réponse émane d'Eugène Caselli, ancien président socialiste...
Un chantier ferroviaire lyonnais éloigne le port de Marseille de ses clients
Aller vite et être fiable. Voici pour résumer le credo des ports européens pour devenir le point d'entrée des marchandises venues d'autres continents. Un...
Renvoyé en correctionnelle, le militant Kevin Vacher dénonce une décision « politique »
Épuisé mais soulagé. Le militant du collectif du 5 novembre, Kévin Vacher est sorti du palais de justice après plus de 28 heures de...
Marseille, bonne élève de la lutte contre les trafics de stupéfiants ? Pas si sûr
Mardi, trois ministres et un secrétaire d'État "descendaient" à Marseille, annoncés à la dernière minute, pour présenter le nouveau plan national de lutte contre...
La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. TrésorierTrésorier

    Une brasserie sur la Canebière, ENFIN !!!!!!!
    Il faut absolument requalifier cette artère.
    Un hôtel bienvenu.

    Signaler
    • LaPlaine _LaPlaine _

      Ce qui est gênant c’est que l’on présente ce projet comme redynamisant , certes c’est bien le moins que l’on puisse en espérer. Mais sans requalification des rues adjacentes je vois assez mal le tableau. Les élus et MPM ne communiquent pas sur ce sujet et encore un fois « on » se raccroche à l’investissement privé pour pallier la déficience des actions publiques (voirie, propreté etc).

      Signaler
    • Benoît GillesBenoît Gilles

      Lors de la conférence de presse, j’ai posé la question des rues adjacentes et du mauvais état de la voirie pourtant requalifiée récemment. La maire de secteur, Sabine Bernasconi, a indiqué que ces travaux nécessaires auraient lieu après la réalisation de l’hôtel. Nous reviendrons sur la question de la rénovation de ce secteur très prochainement.

      Signaler
  2. leravidemiloleravidemilo

    Ce M Leblanc manque pour le moins de pertinence dans ses comparaisons, en mettant en « parallèle » cette partie de la canebière avec le quartier de la gare de montpellier ! Il ne s’agit pas de la fréquentation populaire ou pas populaire d’un quartier, mais aussi et SURTOUT du cadre de vie urbain et de sa qualité. Pour exemple, la première chose que l’on voit en débarquant dans la dite gare, c’est un parc, avec un gincko biloba proche du centenaire, une foultitude d’arbres, une mare, y a même des canards et des enfants qui vont leur donner à manger, et les mamans sont assises sur des bancs (oui, farpaitement, vous avez bien lu, des bancs!). Des arbres? des bancs? un parc? en coeur de ville ? Ils l’ont pas rasé ? Z’ont pas construit l’hôtel mercure à la place ? Non Mossieur ! A montpellier on ne rase pas les parcs Mossieur, on les refile pas aux promoteurs, on y fait pas des parkings, on n’est pas à lévy, ni à longchamps, ni à marseille Mossieur.Même que si y a trop de monde, vous quittez le parc, vous faites 250 mètres pour arriver à la place de la comédie, tournez à droite, encore 150 mètre pour traverser la dite place- admirez au passage les trois grâces- et vous tombez sur …. un parc ! en coeur de ville, face au Corum, avec des bancs!, un kiosque à musique où parfois y a même de la musique! … … Comme l’indique Laplaine, il pleut toujours où c’est mouillé, et lorsque les équipements publics et les espaces publics sont là (et entretenus et propres!) le dynamisme urbain est là, et y a pas besoin de pleurnicher des années pour que l’investissement privé arrive et apporte sa pierre à l’édifice.

    Signaler
    • LaPlaine _LaPlaine _

      Merci Benoît Gilles pour les infos. Je crois que ce qui me gêne c’est le fait de mettre un peu la « charrue avant les bœufs ». ON vend du parc immobilier, ON « attend » la réalisation d’un projet privé et après ON envisage de requalifier l’environnement urbain. N’est-ce pas le principe inverse qui doit prévaloir pour attirer les projets et investissements et surtout offrir un cadre de vie digne au quotidien, aux habitants, hors de tout projet particulier privé? Cette ville est-elle tant en manque d’idées et d’argent? Pour le reste oui il sera intéressant de consacrer un
      gros dossier à l’hypercentre.

      Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      @Laplaine. « Cette ville est-elle tant en manque d’idées et d’argent ? » Peut-être, mais n’est-elle pas surtout en manque de volonté politique et de « patron » ?

      Plusieurs quartiers du centre-ville sont, par exemple, couverts depuis la fin des années 1990 par une ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural et Paysager) qui doit garantir le respect de certaines normes de qualité de l’environnement urbain. Mais le bilan de ces Zones est mince, s’il n’est pas nul, comme on peut le lire ici : https://marseillemissionpossible.wordpress.com/2013/12/05/centre-ville-decrepi-cherche-regles-durbanisme-desesperement/

      Un autre bilan de la décrépitude dans laquelle sombre le centre-ville peut se lire ici : https://marseillemissionpossible.wordpress.com/2015/05/21/y-a-t-il-un-pilote-pour-sauver-lhyper-centre/

      La ville vient de réunir ces ZPPAUP en une seule Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine, AVAP, (http://www.go-met.com/urbanisme-marseille-veut-remettre-en-valeur-centre-ville/) avec l’intention de « remettre en valeur le centre-ville. »

      Mais si c’est pour poursuivre le laisser-faire qui caractérise l'(in)action de la municipalité, on s’apercevra à nouveau dans quinze ans qu’au-delà des mots, rien ne s’est passé, et que le centre-ville est définitivement mort et enterré.

      Signaler
  3. rvrv

    Il était temps que les travaux commencent !

    Le projet initial était d’installer un hôtel 4 étoiles et non 3 étoiles comme indiqué entre autres dans un de vos précédents articles https://marsactu.fr/un-hotel-de-luxe-aux-portes-de-noailles/

    La chaîne prévue initialement était Indigo du groupe Intercontinental (4 étoiles). D’après votre article l’hôtel qui s’installera sera un hôtel Mercure, or après vérification, il semble bien que les hôtels Mercure soient également des hôtels 4 étoiles. Est-ce une coquille, une erreur ou bien est-ce que les responsables du projet prévoient volontairement d’installer une version 3 étoiles de Mercure, standing revu à la baisse ?

    Le projet initial prévoyait également la création d’une brasserie style belle époque. J’espère qu’ils ne reverront pas à la baisse cet objectif mais vu l’article j’ai quelques craintes.

    Non Monsieur Leblanc, il n’y a pas « que les marseillais qui se posent la question » comme vous dites. Car en disant ça vous mettez tous les marseillais dans le même sac. Et beaucoup de marseillais ne se posent pas la question de savoir si ça peut fonctionner ou pas, car ils savent que ça peut et doit fonctionner. En fait comme le montrait votre précédent article, certaines personnes interrogées étaient sceptiques ou pessimistes. Mais de qui s’agissait-il ? De certains habitants et commerçants du quartier (qui pour certains s’inquiètent de leur petit intérêt personnel à court terme et n’en ont que faire du reste). Mais pas de tous les marseillais, merci.

    Et pour répondre aux personnes en question, ils pensent vraiment qu’ils détiennent la vérité sur ce que doit être la Canebière ??? et Noailles ??? Il n’y a que l’avis des pessimistes qui compte ? Et les autres marseillais on leur a demandé ce qu’ils en pensent ?

    Car les personnes interrogées n’ont manifestement aucune connaissance de ce qu’était Marseille avant les années 70. Ils ne se réfèrent qu’à une période récente de la ville, une des périodes les moins glorieuses de la ville … Donc c’est sûr que si on se réfère à une ville qui était en voie de paupérisation pour des raisons impossibles à commenter ici, désorganisée, salle, sans projet, sans vision et j’en passe, on n’ira pas loin. Ce projet fait partie d’une dynamique positive et les commerçants et habitants devraient se réjouir. Ils préfèrent quoi, un immeuble ancien, très beau de surcroît, mais en ruine ou dévalorisé ?

    Marseille était une ville rayonnante. La Canebière était une artère rayonnante. Respecter et faire le nécessaire pour aider les commerces populaires et les populations défavorisées n’interdit pas d’avoir une belle artère digne de son histoire, digne d’une ville comme Marseille et digne d’une métropole de 1,8 millions d’habitants, et n’interdit pas non plus de préserver un si beau quartier qu’est Noailles. Noailles n’a d’ailleurs pas toujours été un quartier populaire comme le pensent certains. Les commerçants et habitants actuels savent-ils quels commerçants et habitants les ont précédés ? Connaissent-ils l’histoire de leur quartier ? Le quartier Noailles doit être respecté et entretenu il est trop beau pour être délaissé.

    Ce projet s’inscrit dans une belle dynamique que connaît actuellement Marseille. Plus des projets comme ça verront le jour, plus d’autres viendront, et plus ça sera bénéfique à Marseille et aux marseillais.
    J’espère que l’hôtel et la brasserie seront à la hauteur, la Canebière et Noailles en ont bien besoin. En tant que marseillais je n’irai pas dormir à l’hôtel, mais je serai content de croiser des touristes qui viendront visiter notre belle ville et dépenser dans nos commerces. En revanche, j’ai hâte de connaître la brasserie.

    Signaler
    • LaPlaine _LaPlaine _

      Je rejoins totalement les commentaires précédents, d’une part sur le manque de volonté municipale qui a conduit au délabrement du centre ville ne serait-ce que par le non respect des ZPPAUP, on a laissé pourrir la situation, pourquoi..?? Quant aux aménagements à venir sur La Canebière et Noailles on l’espère, il est clair que certains souhaitent le maintient d’une forme de « bordel organisé » et de médiocrité bien propices aux petits arrangements et trafics…

      Signaler
  4. TrésorierTrésorier

    Je partage l’opinion commune que la mairie na pas exercé ses prérogatives règlementaires dans nombre de domaines au dépends de la qualité architecturale de la cité.

    Volonté de nuire au centre ville pour permettre le développement des centres commerciaux de périphérie ?

    Pour favoriser la vie, les achats, la flânerie au centre ville, il faudrait déjà réduire les flux de circulation et le stationnement automobile de surface. Légal et encore plus illégal.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire