Les villes hors de la métropole veulent se fédérer pour peser dans le département

Résiste
Bref
Jean-Marie Leforestier
11 Jan 2018 1

Même la nouvelle députée La République en marche Monica Michel évoque « une usine à gaz institutionnelle ». Du PCF du maire d’Arles Hervé Schiavetti au parti Les Républicains du député Bernard Reynès, les élus des 29 communes qui ne font pas partie de la métropole Aix-Marseille Provence semblent en être bien contents. Dans Le Monde, ils témoignent cependant de leur volonté de s’organiser pour exister face au mastodonte des 92 communes.

« Nous pouvons nous inspirer du modèle du Rhône avec un “mini-département” qui chapeauterait trois intercommunalités. Ou proposer une solution plus audacieuse avec un seul établissement public de coopération intercommunale à statut particulier », explique Hervé Chérubini, le maire divers gauche de Saint-Rémy-de-Provence.
Le 18 décembre 2017, les élus réunis au sein du Pôle d’équilibre territorial et rural du pays d’Arles (PETR) ont lancé une étude pour préfigurer une intercommunalité qui coifferait les compétences du département. « Le président Macron et le Premier ministre ont ouvert la voie à des réflexions menées par les élus. Notre territoire a fait le pas de l’union, c’est la meilleure manière d’obtenir des choses », se réjouit Monica Michel.

1
commentaires
Source : Le Monde

A la une

Au Vélodrome, l’OM jouera vraiment à domicile
Ils vécurent heureux et gagnèrent beaucoup de titres ? Le maire de Marseille était ravi ce jeudi de célébrer dans la salle des mariages...
La chambre des comptes livre une inquiétante radiographie de l’AP-HM
Il ne faut pas attendre de la chambre régionale des comptes qu’elle remette en cause l’impératif d’équilibre économique réclamée à l’assistance publique des hôpitaux...
L’hôpital sous la rigueur : un gestionnaire témoigne d’un quotidien ubuesque
De l'hôpital et de son sous-effectif, on entend d'abord les soignants et les patients. Usagers et praticiens hospitaliers sont nécessairement en première ligne. Ce...
À Euroméditerranée, la présidente demande la tête du directeur
Une bombe. Quelques mots et une lente déflagration dont les effets en cascade sont encore difficiles à percevoir. Comme le rapportent Gomet et la...
[L’été à la Belle de Mai] La gestion du Couvent Levat génère des tensions dans le quartier
Ces derniers jours, l'événement résonne nationalement. Il s'affiche dans les pages culture de grands journaux nationaux - lire ici la Croix ou là le Monde. Émancipation : c'est...
La Ville de Marseille régularise les travaux sans permis de son adjoint au patrimoine
"Vous pensez que je suis le seul à Marseille ? Vous pensez que cela méritait deux pages dans les journaux ? C'est uniquement pour...
  1. MarsKaaMarsKaa

    oui, de la résistance, on en a bien besoin ! des alternatives, d’autres voix, d’autres façons de fonctionner, des pouvoirs locaux proches des citoyens.. et de la collaboration intercommunale pour le bien des administrés.
    surtout que tout ne soit pas noyé dans le marigot de la métropole gaudinesque.
    maintenez ou bâtissez svp des berges solides, tout autour, pour que l’on puisse s’y appuyer pour sortir, nous, du marécage !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire