Les villes hors de la métropole veulent se fédérer pour peser dans le département

Résiste
Bref
Jean-Marie Leforestier
11 Jan 2018 1

Même la nouvelle députée La République en marche Monica Michel évoque “une usine à gaz institutionnelle”. Du PCF du maire d’Arles Hervé Schiavetti au parti Les Républicains du député Bernard Reynès, les élus des 29 communes qui ne font pas partie de la métropole Aix-Marseille Provence semblent en être bien contents. Dans Le Monde, ils témoignent cependant de leur volonté de s’organiser pour exister face au mastodonte des 92 communes.

“Nous pouvons nous inspirer du modèle du Rhône avec un “mini-département” qui chapeauterait trois intercommunalités. Ou proposer une solution plus audacieuse avec un seul établissement public de coopération intercommunale à statut particulier”, explique Hervé Chérubini, le maire divers gauche de Saint-Rémy-de-Provence.
Le 18 décembre 2017, les élus réunis au sein du Pôle d’équilibre territorial et rural du pays d’Arles (PETR) ont lancé une étude pour préfigurer une intercommunalité qui coifferait les compétences du département. “Le président Macron et le Premier ministre ont ouvert la voie à des réflexions menées par les élus. Notre territoire a fait le pas de l’union, c’est la meilleure manière d’obtenir des choses”, se réjouit Monica Michel.

Source : Le Monde

A la une

Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...
La Ville offre une nouvelle unité d’hébergement d’urgence, à l’État de payer le reste
Jean-Claude Gaudin signait mercredi le bail emphytéotique de la future unité d'hébergement d'urgence qui doit voir le jour en 2021. Réalisée par le groupe...
Cinq copropriétés marseillaises passent en “priorité nationale”
Vestige du marketing immobilier des années 60, les grandes copropriétés marseillaises ont souvent le mot "parc" affilié à leur nom alors qu'elles n'offrent souvent...
Coup d’arrêt pour le projet d’extension de Plan-de-Campagne
L'affaire était déjà mal embarquée, la voilà plombée. Après un premier avis défavorable de la commission départementale d'aménagement commercial en juin, l'échelon supérieur, la...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. MarsKaaMarsKaa

    oui, de la résistance, on en a bien besoin ! des alternatives, d’autres voix, d’autres façons de fonctionner, des pouvoirs locaux proches des citoyens.. et de la collaboration intercommunale pour le bien des administrés.
    surtout que tout ne soit pas noyé dans le marigot de la métropole gaudinesque.
    maintenez ou bâtissez svp des berges solides, tout autour, pour que l’on puisse s’y appuyer pour sortir, nous, du marécage !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire