Les villes hors de la métropole veulent se fédérer pour peser dans le département

Résiste
Bref
Jean-Marie Leforestier
11 Jan 2018 1

Même la nouvelle députée La République en marche Monica Michel évoque “une usine à gaz institutionnelle”. Du PCF du maire d’Arles Hervé Schiavetti au parti Les Républicains du député Bernard Reynès, les élus des 29 communes qui ne font pas partie de la métropole Aix-Marseille Provence semblent en être bien contents. Dans Le Monde, ils témoignent cependant de leur volonté de s’organiser pour exister face au mastodonte des 92 communes.

“Nous pouvons nous inspirer du modèle du Rhône avec un “mini-département” qui chapeauterait trois intercommunalités. Ou proposer une solution plus audacieuse avec un seul établissement public de coopération intercommunale à statut particulier”, explique Hervé Chérubini, le maire divers gauche de Saint-Rémy-de-Provence.
Le 18 décembre 2017, les élus réunis au sein du Pôle d’équilibre territorial et rural du pays d’Arles (PETR) ont lancé une étude pour préfigurer une intercommunalité qui coifferait les compétences du département. “Le président Macron et le Premier ministre ont ouvert la voie à des réflexions menées par les élus. Notre territoire a fait le pas de l’union, c’est la meilleure manière d’obtenir des choses”, se réjouit Monica Michel.

Source : Le Monde

A la une

Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...
Rejet en mer : Alteo se dit “dans une impasse technique” pour limiter certains polluants
Le leader mondial d'alumine, celui qui se vante, depuis qu'on lui reproche publiquement de polluer la Méditerranée, d'être justement à la pointe du traitements...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. MarsKaaMarsKaa

    oui, de la résistance, on en a bien besoin ! des alternatives, d’autres voix, d’autres façons de fonctionner, des pouvoirs locaux proches des citoyens.. et de la collaboration intercommunale pour le bien des administrés.
    surtout que tout ne soit pas noyé dans le marigot de la métropole gaudinesque.
    maintenez ou bâtissez svp des berges solides, tout autour, pour que l’on puisse s’y appuyer pour sortir, nous, du marécage !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire