Les représentants du monde patronal claquent la porte de la réunion ministérielle

Conflit
Bref
le 25 Sep 2020
2

Un petit tour et puis s’en vont. Les représentants de l’union des métiers et industries de l’hôtellerie (UMIH) ont claqué la porte de la réunion organisée en préfecture avec Alain Griset, le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises. “C’est un monsieur fort sympathique mais il n’avait strictement rien à nous proposer”, constate Bernard Marty, le président de l’UMIH Paca Corse qui promet des actions fortes à venir et une possible “tache d’huile” à d’autres département.

Nous n’étions pas là pour parler des mesures d’accompagnement mais obtenir des réponses sur des mesures qui sont de véritables punitions”, s’emporte Philippe Korcia, le patron de l’UPE 13. Leur demande d’un report d’une semaine de la fermeture des cafés et restaurants n’a pas reçu de répondre favorable.

Alain Griset a évoqué comme seul ballon d’oxygène la possibilité que les mesures de fermeture ne commencent “qu’à partir de dimanche dans les plus grandes villes du département”. L’arrêté préfectoral qui doit préciser ces conditions est attendu dans “les prochaines heures”. Selon le président du conseil régional Renaud Muselier, une “revoyure” dans une semaine a été actée, comme demandé par ailleurs par les députés de la République en marche.

Actualisation à 20h45 avec la “revoyure” annoncée par Renaud Muselier

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Bibliothécaire Bibliothécaire

    Hier samedi 26/09, déjeuner dans un resto en sursis du centre-ville. Les serveurs ont le masque sous le nez, on voit les cuisiniers sans masque dans les cuisines. Réflexion faite au patron : “vous êtes les premiers à vous plaindre, montrez que vous êtes irréprochables au moins…” sa réponse “oui, vous avez raison. Mais c’est pas facile.” Encore la preuve d’un grand manager dans nos contrées…

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Le gouvernement vient de mettre des mesures d’accompagnement pour ces povres restaurateurs. Prise en charge des salariés, prise en charge de leurs pertes de chiffre d’affaire avec conditions, exonération de leurs charges sociales.
    Voilà en gros les mesures. C’est pas mal
    Après, reste à justifier les pertes de chiffre d’affaire, surtout pour ceux qui n’acceptent pas la CB, les chèques. Bienvenue à Marseille

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire