Les personnes relogées en appart-hôtel n’auront plus de petits déjeuners

Diète
Bref
Adrien Simorre
7 Déc 2018 2

Les habitants relogés par la municipalité en appart-hôtel n’auront plus accès aux petits déjeuners proposés jusqu’alors par les établissements hôteliers et pris en charge par la ville. Dans un message adressé à l’un d’eux, et repris hier par le collectif du 5 novembre, la direction d’Appart’city indique que cette décision fait suite à une demande de la mairie de supprimer cette prestation “pour toutes les personnes relogées”. 

L’établissement n’est pas le seul concerné. A la réception de l’hôtel Adagio du Vieux-Port, on nous confirme avoir reçu la même consigne, mercredi soir. Julien Ruas, adjoint au maire à la prévention et gestion des risques urbains, assure à La Provence ne pas être “au courant” de cette demande. Il rappelle toutefois que ces familles avaient justement été relogées dans des appartements “dotés de cuisines“.

Source : La Provence

A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. PromeneurIndignéPromeneurIndigné

    Tous les échelons du mille-feuilles territorial vont se goberger à l’occasion des ” cérémonies des voeux” qui vont jalonner janvier 2019 ! ” Gaudin Le “Pieu à la poitrine constellée de décorations pontificales (et pas seulement lui ) doit réduire voir supprimer la ligne budgétaire “frais de bouches ” pour que les sommes correspondantes soient utilisés en faveur des plus démunis ! Noel ce n’est pas seulement la vente de camelote chinoise au Marché de Noel

    Signaler
  2. Un électeur du 9 èmeUn électeur du 9 ème

    La mesquinerie de Gaudin et de sa bande n’a pas de limites ! Quelle indécence. Ces personnes soit disant “relogées” ont tout perdu, sont déstabilisées sur le plan psychologique et Gaudin les déstabilisent encore davantage.

    Que Gaudin et sa bande quittent leurs confortables résidences pour loger en appart’hôtel, ils verront la différence.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire