Les personnes relogées en appart-hôtel n’auront plus de petits déjeuners

Diète
Bref
Adrien Simorre
7 Déc 2018 2

Les habitants relogés par la municipalité en appart-hôtel n’auront plus accès aux petits déjeuners proposés jusqu’alors par les établissements hôteliers et pris en charge par la ville. Dans un message adressé à l’un d’eux, et repris hier par le collectif du 5 novembre, la direction d’Appart’city indique que cette décision fait suite à une demande de la mairie de supprimer cette prestation « pour toutes les personnes relogées ». 

L’établissement n’est pas le seul concerné. A la réception de l’hôtel Adagio du Vieux-Port, on nous confirme avoir reçu la même consigne, mercredi soir. Julien Ruas, adjoint au maire à la prévention et gestion des risques urbains, assure à La Provence ne pas être « au courant » de cette demande. Il rappelle toutefois que ces familles avaient justement été relogées dans des appartements « dotés de cuisines« .

Source : La Provence

A la une

La plateforme de prise de rendez-vous Doctolib s’impose à l’AP-HM
En quelques clics, il est maintenant possible de réserver son rendez-vous médical avec plus de 100 praticiens de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille...
[Ô mon bateau] Faute de casse, des vieilles coques à l’abandon
Au large de la rade marseillaise, les plongeurs s'en donnent à cœur joie. À une quinzaine de mètres de profondeur, ils peuvent nager le...
À Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste
"Je suis fatigué de ces négociations. J'ai besoin de mes sous. J'ai l'impression que c'est du chantage. Je demande mon dû. On avait négocié...
[Municipales, le tuto] Comment élit-on le maire de Marseille ?
Le saviez-vous ? Vous n’élirez pas le successeur de Jean-Claude Gaudin. Il y a même sept chances sur huit que vous ne puissiez pas...
La discrète vente de la villa de René Egger, l’architecte du Marseille d’après-guerre
Hissées sur les hauteurs du Roucas-Blanc, les luxueuses villas du Parc Talabot s'étendent dans l'enceinte fermée de la résidence. Parmi elles, une villa sur...
Le port suspend son projet de réaménagement du quai de la Lave pour « concerter » à nouveau
Le port a décidé de remettre l'ouvrage sur le métier. Un an et demi après avoir lancé un appel à manifestation d'intérêts pour le...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. PromeneurIndignéPromeneurIndigné

    Tous les échelons du mille-feuilles territorial vont se goberger à l’occasion des  » cérémonies des voeux » qui vont jalonner janvier 2019 !  » Gaudin Le « Pieu à la poitrine constellée de décorations pontificales (et pas seulement lui ) doit réduire voir supprimer la ligne budgétaire « frais de bouches  » pour que les sommes correspondantes soient utilisés en faveur des plus démunis ! Noel ce n’est pas seulement la vente de camelote chinoise au Marché de Noel

    Signaler
  2. Un électeur du 9 èmeUn électeur du 9 ème

    La mesquinerie de Gaudin et de sa bande n’a pas de limites ! Quelle indécence. Ces personnes soit disant « relogées » ont tout perdu, sont déstabilisées sur le plan psychologique et Gaudin les déstabilisent encore davantage.

    Que Gaudin et sa bande quittent leurs confortables résidences pour loger en appart’hôtel, ils verront la différence.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire