Les colistiers de Martine Vassal dénoncent un tract « ignoble » visant son fils

Stoppez
Bref
le 27 Fév 2020
11

L’ensemble des têtes de listes de Martine Vassal étaient réunis ce jeudi dans le QG de campagne de la candidate. La mine grave, Yves Moraine reprend la liste d’attaques dont Martine Vassal est la « cible unique et quasi exclusive » : « les tags sur son domicile, les graffitis sur les affiches, l’agression de La Plaine, les faux sondages dévoilés dans des conditions illégales… » Chacun de ces éléments étant discutable, dans sa présentation ou dans sa « cible unique ». Mais si les candidats LR font bloc devant la presse c’est pour dénoncer « un cap franchi dans l’ignominie ». En l’occurrence, un tract anonyme intitulé « stoppez Vassal » qui rappelle les déboires judiciaires de son fils Pierre, plusieurs fois condamné notamment pour détention de drogue.

Selon les candidats LR, ce tract aurait été trouvé ce mercredi dans plusieurs boîtes aux lettres du 11e et du 8e, sans spécifier leur nombre et leur localisation exacte. Selon l’équipe de campagne de Martine Vassal, une plainte aurait été déposée. En attendant le résultat de l’éventuelle enquête, les candidats LR appellent à ce que les derniers jours de campagne se focalisent sur « le débat d’idées ». Sur les réseaux sociaux, Samia Ghali ou Cédric Dudieuzère pour le RN ont marqué leur solidarité pour la candidate, appelant au respect de la vie privée.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

    si cela est avéré, je ne vois pourquoi on révèle les problèmes du fils de Martine vassal! c’est lamentable cela n’a rien à voir dans une campagne municipale. Maintenant en politique on fait dans les égouts. Lamentable

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Si ce tract a été distribué dans le 8e, il n’est en tout cas pas arrivé jusque chez moi. S’il existe, il relève évidemment de méthodes inacceptables. Mais je me méfie : Martine Vassal sait monter en épingle des non-événements pour faire parler d’elle, se victimiser et faire pleurer dans les chaumières : « l’affaire » du couteau à beurre présenté comme une menace mortelle à son encontre l’a montré.

    Quant à inviter tout le monde à se focaliser sur « le débat d’idées », la reine de « Provence » parle d’or, elle qui a inventé ou recyclé des éléments de langage qui tentent de disqualifier ses adversaires sans discuter de leurs projets : « moi ou le chaos »,  » éviter les extrêmes : l’extrême-droite et l’ultra-gauche » (sic), etc. Qu’elle demande à ses porte-flingues de balayer devant leur porte.

    Signaler
    • Un piéton de Marseille Un piéton de Marseille

      Dans l’affaire du couteau à beurre Mme Vassal devrait être poursuivie pour plainte abusive, de plus sur la base d’ un faux témoignage d’un « militant-de-Madame-Vassal-et-employé-du-département » qui aurait du lui même être poursuivi. Que fait le Procureur ?

      Pour ce qui est de la famille Vassal rappelons un fait qui ne relève pas de la vie privé et qu’avait révélé l’article de Jean-Marie Leforestier le 28 Juin 2019 :
      « Martine Vassal a embauché au département et maintenu en poste un parent absentéiste »
      ( https://marsactu.fr/martine-vassal-a-embauche-au-departement-et-maintenu-en-poste-un-parent-absenteiste/ ).

      Vu la tête des colistiers dans la photo les sondages confidentiels sont sans doute très mauvais …

      Signaler
  3. toine toine

    Ils sont même pas capable de dire à combien de personnes ces pseudo tracts ont été distribués! Bref, ça pue la fausse campagne de com’ pour faire pleurnicher les gaudinette et les rombières du 7/8!

    Vivement le 1er tour qu’on se débarrasse des bébés Gaudin et que cette ville reprenne son destin en main!

    Signaler
  4. julijo julijo

    Oui, on a de quoi se méfier…..de là à ce que les gens qui ont trouvé ces tracts soient employés au conseil départemental…..
    et de là à ce que ce soit directement l’équipe de martine vassal qui les ait écrits…..
    et enfin, pour le « débat d’idées » souhaité, il faudrait que vassal et ses copains, co listiers..etc. en aient, des idées !!! or à part une resucée des programmes de la nullicipalité, rien de nouveau.
    Ca sent la trouille tout ça !

    Signaler
  5. barbapapa barbapapa

    Les campagnes avec coups au dessous de la ceinture non signés ont souvent par le passé très probablement été le fait d’un duo qui officiait rue Sainte Cécile

    Signaler
    • Un piéton de Marseille Un piéton de Marseille

      Merci pour ces liens sur La Marseillaise et sur La Provence qui sont édifiants et qui font état d’une première condamnation en 2016 « pour violences en réunion et deux mois avec sursis pour rébellion et refus de se soumettre au dépistage de stupéfiants ».

      Poursuivant mes recherches sur « Pierre Vassal » je trouve un autre lien qui nous donne quelques autres détails :
      https://marsactu.fr/bref/fils-de-martine-vassal-violences-policiers-6-mois-de-prison-sursis-requis/

      Ainsi Vassal fils déclare aux policiers lors d’un contrôle de police après avoir grillé deux feux rouges en état d’ivresse le 2 avril 2015 : « Tu sais pas qui je suis. Tu sais pas qui est ma mère. Tu vas pas rester flic longtemps ! ».
      En septembre 2019 il est « contrôlé au péage de La Barque, au volant d’une voiture et en possession de 123 g de cocaïne et de 7 g de résine de cannabis. Alors qu’il se trouvait sous contrôle judiciaire … après avoir fait l’objet d’une convocation délivrée par le tribunal de Nice dans un dossier distinct de stupéfiants. ».

      Cela fait donc non pas deux affaires mais trois !
      Pour toute excuse il déclare : « J’ai pas intégré l’école que je voulais » (sans doute une victime de Parcoursup ) mais il est embauché par le maire de La Ciotat, 1er vice-président du Conseil général et . 3e vice-président de la Métropole. Il a donc raté l’école qu’il voulait intégrer mais il est embauché sans difficulté sur un poste de communication. Nulle information plus précise sur la nature du poste, le profil de poste, la procédure de recrutement.

      Le fils de Mme Vassal a argué de ses liens familiaux pour essayer d’intimider la police et son recrutement ressemble fort à un trafic d’influence. Ce n’est donc pas une affaire privé mais bien une affaire publique et l’on comprend la triste mine de l’équipe de campagne de Mme Vassal !

      Fort heureusement Mme Vassal dispose e général David Galtier sa la tête de liste dans le secteur des 13/14 qui veillera sur la sécurité dans les quartiers Nord et pourra aussi jouer le rôle de tuteur pour son fils.

      Sur « Pierre Vassal » on trouve aussi sur Internet la mention d’un gérant de société immobilière mais est-ce bien le même ?

      Signaler
  6. demidi.aminuit demidi.aminuit

    La photo est édifiante…. y a t il proportion entre la gravité des mines et le sujet traité?……C’est pas comme si cette affaire était connue du plus grand nombre et en tous cas des lecteurs de la provence!!!! Et ce depuis 2017!
    Peut être vaut il mieux se victimiser pour des affaires connues en invoquant le caniveau, cela permet de faire un écran de fumée pour toutes les affaires que l’ont veut dissimuler.

    Signaler
  7. mrmiolito mrmiolito

    A l’évidence ça sent la combine en effet. Pas compliqué d’éditer un faux tract…. et aucun doute sur le fait qu’ils en soient capables.
    Tout ça sent la trouille et peut-être bientôt le sapin pour eux (enfin la porte en bois quoi, celle qu’il vont devoir prendre). A dégager !

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    Et dire que ces individus qui n’ont pas inventé le fil à couper le beurre représentent , gèrent , administrent du moins théoriquement notre ville.
    Gaudin nous a gonflé avec son marseillebashingeuuuuu pendant des années, mais il aurait mieux fait de se regarder en face et aurait peut être compris où le mal était vraiment .Comment voulez vous que les administrations centrales de l’Etat prennent au sérieux cette Cité. Nous sommes ridicules ..
    Alors maintenant cette campagne est à son vrai niveau , celui du caniveau par de vraies fausses ou fausses vraies nouvelles et des attentats totalement imaginés et imaginaires.
    J’adore cette image parlant de nos amis Italiens qui, quand ils sont au fond du trou ont toujours une pelle pour s’enfoncer un peu plus, je crois que nous sommes pareils .

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire