Les Bouches-du-Rhône ont passé le seuil d’alerte de pollution à l’ozone

Pic
Bref
le 21 Juin 2017
2

Après plusieurs jours en procédure “d’information”, les Bouches-du-Rhône ont passé ce mercredi le seuil d’alerte de pollution à l’ozone. C’est la première fois de l’année, et depuis juin 2014 que le taux de pollution et sa durée dans le temps poussent le déclenchement de cette procédure, concrétisé par un arrêté préfectoral portant sur les 21 et le 22 juin. “Les conditions météorologiques sont propices à la formation d’ozone dans les terres avec des vents faibles et des fortes températures. La qualité de l’air a été médiocre hier (mardi, ndlr) tout comme aujourd’hui mais la situation pourrait se dégrader jeudi et vendredi en particulier”, précise ainsi le communiqué de la préfecture.

Ainsi que le rappelle Xavier Villetard, directeur d’Air Paca, interrogé par Maritimala procédure d’alerte entraîne la prise de mesures concrètes, en vue de modérer les émissions polluantes : le préfet peut décider d’abaisser les limitations de vitesse, d’interdire le brûlage agricole ou d’imposer aux industries de limiter leurs émissions en réduisant leur activité. Les personnes identifiées comme sensibles (enfants, personnes âgées et personnes atteintes de troubles respiratoires) sont encouragées à rester au calme et en intérieur.

Actualisation à 19 heures : le préfet a bien décidé de prendre ces mesures dont la limitation des vitesses autorisées selon le tableau ci-dessous.

Source : Maritima
+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. LN LN

    Dans le même temps, dans l’indifférence la plus totale, lamentablement la mairie est en train de faire tailler drastiquement tous les arbres du Prado et de Michelet pour que les cameras et autres hélicoptères puissent filmer sans entrave le tour de France le 22 juillet.
    Un saccage.
    A pleurer.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      A pleurer de bêtise en effet, alors qu’en cette période de canicule fleurissent les articles sur les “îlots de chaleur” en ville et sur la nécessité de “verdir” l’urbanisme pour lutter contre ce phénomène.

      Mais notre nullicipalité a encore frappé : les espaces verts et les arbres, ça ne rapporte rien.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire