Législatives : des élus du Printemps marseillais soutiennent une candidate hors Nupes au Sud

Sauvagèroise
Bref
le 2 Juin 2022
11
A droite, Sophia Hocini lors d'un rassemblement syndical à l'hôpital Sainte-Marguerite.

A droite, Sophia Hocini lors d'un rassemblement syndical à l'hôpital Sainte-Marguerite.

Une partie des élus du Printemps marseillais soutiennent des candidats concurrents à la Nouvelle union populaire, écologiste et sociale (NUPES), censée incarner le rassemblement à gauche. Ainsi la candidate dans la 6e circonscription du Sud de Marseille, Sophia Hocini, a reçu le soutien de Sophie Camard et Patrick Amico, adjoints au maire, ainsi que de Sami Benfers et Christian Bosq, conseillers municipaux délégués. Sans surprise, ce comité de soutien recoupe celui des élus de la Gauche républicaine socialiste qui a posé son logo sur les affiches avec d’autres petits partis. Ils soutiennent également Ali Amouche, dans la 7e circonscription des quartiers Nord et Faouzi Djedou dans la 12e circonscription de la Côte bleue.

“Je me suis déclarée candidate il y a un an, pour porter la voix de la jeunesse des quartiers populaires de cette circonscription où j’ai grandi, défend la jeune femme de la Sauvagère. Quand les cadres de la NUPES à Marseille m’ont demandé de retirer ma candidature, j’ai tenu bon. Qui plus est, face à une candidate qui était opposée à Benoît Payan aux municipales”. La candidate de la NUPES dans cette circonscription, Magali Hollagne était effectivement candidate sur la liste de Samia Ghali dans les 2/3.

“La gauche républicaine et socialiste n’a pas été conviée aux négociations de la NUPES, complète Alain Barlatier. Nous pensons que ce n’est pas bonne manière de faire l’union. Et sur le fond, nous mettons la République et la laïcité au centre. À la différence de la France insoumise qui peut céder à de tentations communautaires”. Mais Sophia Hocini l’assure : elle appellera à l’union à gauche au second tour. S’il reste une candidate de gauche au second tour dans ce secteur très à droite.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Louise LM Louise LM

    Barlatier ne manque pas d’air
    Dans le même souffle il dit regretter que la NUPES n’ait pas invité son mico parti dans la négociation, et il reprend les thématiques du Printemps Républicain et de Caroline Fourest sur le prétendu communautarisme de la FI, l’accusant de ne pas être assez “laïque” à ses yeux
    Cette ligne politique a conduit Montebourg puis Roussel dans le mur
    Nous sommes fiers à la FI de considérer que la laïcité ne consiste pas à combattre la religion musulmane comme le fait la droite
    Loi de 1905, rien que la loi de 1905, neutralité de l’Etat et liberté d’exercice du culte pour toutes les religions

    Signaler
    • Tarama Tarama

      Il y a 5 ans Mélenchon bottait le c*l de la religion.
      Ne soyez pas trop fiers quand même de votre vision très light de la loi de 1905 où, soudainement, tout le “bruit et la fureur” qui l’ont entourée, a disparu…
      Merci pour la gauche.

      Signaler
    • julijo julijo

      il y a une vision “light” ? il y a aussi une vision hard !?
      le texte est pourtant clair. “La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.”
      les controverses sur ce sujet s’apparentent parfois à de la science fiction…ou des fantasmes médiatiques.

      Signaler
    • Tarama Tarama

      Je ne crois pas que depuis plus d’un siècle la tolérance et les relations envers la religion en France aient toujours été de mise.
      Vous pouvez raconter ce que vous voulez, relisez les discours de Mélenchon d’il y a quelques années…

      Il y a des militants à gauche qui ont pris le dessus sur ces questions avec une approche anglo-saxonne, communautariste.

      Vu tous les Georges Floyd d’Amérique, je ne crois pas que celle-ci ait de leçons à donner à “l’universalisme” à la Française, mais les militants médiatiques qui s’en servent servent avant tout leur carrière personnelle.
      On n’est pas obligés d’adhérer.

      Comme on n’est pas obligés d’adhérer à l’essentialisation (sarkozyste à la base) arabes = musulmans.

      Ce n’est pas parce que les opprimés sont (aussi) majoritairement musulmans (ou pensés comme tels) en France, qu’il faut défendre la religion.

      Les opprimés sont avant tout des citoyens “sans distinction de sexe, d’origine ou de religion”.

      Signaler
    • julijo julijo

      parfaitement ok avec vous, @tarama.

      Signaler
  2. julijo julijo

    a priori ils sont 4, sur une centaine d’élus municipaux, donc, une infime partie.
    c’est dommage et surtout dommageable, car le risque c’est d’en reprendre pour 5 ans avec une assemblée de playmobil, aux ordres de macron.

    Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    “Mais Sophia Hocini l’assure : elle appellera à l’union à gauche au second tour. S’il reste une candidate de gauche au second tour dans ce secteur très à droite.”
    Au second tour elle appellera à voter pour la droite pour faire barrage ……Il parait que l’on apprend de ses erreurs visiblement non

    Signaler
  4. Tarama Tarama

    C’est sûr qu’en lisant que la candidate nupes vient de chez Ghali au centre-ville, ce ne sera pas un vote avec une pince à linge sur le nez, mais quand-même avec des œillères 🙈

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      Ghali, Barles, …un certain nombre de parasites est venu réclamer sa part du gâteau entre les deux tours ils ont obtenu des postes y compris d’adjoint . Il est maintenant trop tard pour se plaindre

      Signaler
  5. Mistral Mistral

    Il aurait peut-être fallu préciser que certains soutiens de Sophia Hocini sont d’ex-insoumis !
    Et quand ils se défendent en précisant que la candidate de la NUPES était sur les listes de Samia Ghali ils oublient de préciser que Sami Benfers et Christian Bosq étaient eux sur les listes de Martine Vassal !!!
    De la bonne vieille politique à l’ancienne, où l’on change de camp comme de chemise. GRS c’est un condensé de GiRouetteS ?

    Signaler
  6. petitvelo petitvelo

    Il y a ceux qui ont la vision d’un enjeu national, avec un collectif de députés … et puis ceux qui voient le député comme un élu local, isolé à l’assemblée, finalement inutile.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire