Le PS lance un appel pour un “Printemps du Sud” en vue des élections régionales

Bis
Bref
le 13 Oct 2020
3

L’union, aux régionales aussi. C’est l’objectif fixé par les premiers secrétaires fédéraux du Parti socialiste des six départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans un appel à “un nouveau Printemps du Sud”. La référence à la démarche victorieuse aux municipales à Marseille avait déjà irrigué la courte campagne des sénatoriales dans les Bouches-du-Rhône. L’étape d’après, les élections départementales et régionales de mars 2021, était alors sur toutes les lèvres. L’alliance aux régionales du PS, du PCF et d’EELV constituerait une première localement depuis 2004.

Le texte rappelle que les régionales 2015 ont été marquées par “l’effacement de la gauche”. Face à la large avance de la candidate FN Marion Maréchal-Le Pen, la liste menée par les socialistes s’était retirée, tandis que l’alliance d’EELV et du PCF n’était pas qualifiée seule. Une configuration interprétée comme le résultat de la “désunion”. En parallèle du programme, le PS propose une méthode pour la désignation de la tête de liste, “en ouvrant la participation à un vote aux femmes et aux hommes qui souhaitent co-construire ce projet”.

Du côté d’EELV, un binôme a été désigné début octobre pour conduire le parti, sans arrêter de stratégie, tandis que LFI propose un accord national intégrant de nombreux partis de gauche sauf le PS.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    inutile EELV ne veut pas d’alliance
    et encore merci au PS et a son candidat Castaner devenu depuis macronidolatre pour le brillant résultat de 2015

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    L’appel ou plutôt le beuglement du PS pour rassembler le PCF , vous savez ceux qui trafiquent les bulletins de votes au Port, et les Verts n’intéresse personne .
    Soutenir des gens sans envergure , uniquement préoccupés par des vice-présidences qui auront des pratiques similaires “in fine” aux Muselier et Vassal , aucun intérêt.
    Cec point de vue renforcé et confirmé par les pratiques de nos “très,très chers élus” lors des dernières sénatoriales avec l’élection des Bacci et Guérini.
    Cette décentralisation est une ânerie et nos petits marquis se goinfrent.
    Ne pas voter m’énerve , mais je commence à comprendre de plus en plus ceux qui ne le font pas.
    Finalement la chance des régions c’est d’avoir de bons Préfets de temps en temps .

    Signaler
  3. patrick patrick

    entre ceux qui sont passés lrem et les condamnés il ne reste plus grand monde au ps. et on aura bien 3 à 4 listes contre le fn-lr

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire