Le président par intérim de l’UPE 13 milite pour l’ouverture dominicale du centre du Prado

dominical
Bref
le 14 Oct 2019
4

Élu président par intérim de l’Union pour les entreprises (UPE13) en remplacement de Yohan Bencivenga, pressenti pour briguer l’investiture de LREM pour les municipales, Philippe Korcia dévoile la feuille de route de son mandat de six mois, dans La Marseillaise. S’il défend le caractère « apolitique » de son organisation, il entend peser sur les municipales en faisant remonter les attentes des patrons. Parmi celles-ci, il cite les grands enjeux des transports, de la place du grand port maritime de Marseille ou de l’ouverture dominicale des commerces, au sud de la ville.

Sur ce point, il fait entendre un point de vue différent de celui de son prédécesseur, en pointant le cas particulier du centre commercial du Prado. « Les salariés sont d’accord, les dirigeants aussi, c’est une zone d’activités très fréquentée le dimanche, ce serait dommage de mettre en difficulté ce centre alors qu’on en a besoin », explique le patron. Or, en février dernier, Johan Bencivenga s’était associé à des syndicats de salariés et d’autres organisations patronales pour exiger un moratoire de l’extension de la zone touristique au-delà du centre-ville (lire notre article sur le front commun contre l’extension). Depuis, la Ville a remisé son projet alors qu’elle annonçait vouloir le présenter devant le préfet, en septembre.

Source : La Marseillaise

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8eElecteur du 8e

    « Les salariés sont d’accord ». C’est certainement du mauvais esprit, mais pourquoi n’accordé-je qu’un crédit limité à un patron qui se fait le porte-parole des salariés ?

    Au fait, de quels salariés parle-t-il ? De ceux des commerces du centre-ville, en déshérence après la brillante politique gaudiniste de développement tous azimuts de centres commerciaux ?

    Signaler
  2. BrallaisseBrallaisse

    Le MEDEF qui ne fait pas de politique .! C’est la dernière. Encore un bon celui là .
    La formule est usitée voire usée mais je ne peux m’en empêcher :  » ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît »

    Signaler
  3. Laurent MALFETTESLaurent MALFETTES

    On se souvient que la ville avait oublié de négocier avec l’OM le prix du loyer avant de s’engager dans une dépense faramineuse pour donner au stade un toit dont il avait un besoin moins urgent que les 100 000 Marseillais mal logés.

    Elle a également oublié de demander à la LFP et à Canal+ d’avoir l’amabilité de faire jouer l’OM le samedi. Car les grosses affluences des « match day » ont lieu généralement le dimanche, jour de fermeture du centre commercial qui manque ainsi les plus belles opportunités de faire des affaires. Vraiment pas de bol.

    Signaler
  4. barbapapabarbapapa

    Et pourquoi pas le Nord, ou l’Est de la ville ? Pour rattrapper la grosse gaffe du centre commercial du Prado désert toute la semaine, avec ses surfaces de vente en étage où personne ne va ?
    La municipalité Gaudin a assassiné le centre ville, et les Galeries Lafayette, figaret, jacadi, geox, repetto etc. qui ont abandonné le vrai centre ville pour le mirage « beaux quartiers + stade » se mordent les doigts et pleurent auprès des puissants pour sauver leurs affaires

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire