Le ministre du logement annonce la mise à disposition d’un bâtiment d’État pour les délogés

18
Bref
Violette Artaud
12 Avr 2019 0

“Nous avons trouvé un bâtiment d’État à côté de la caserne du Muy. Nous sommes en train de faire des travaux pour y réhabiliter 18 logements et les mettre à disposition”. Voilà ce qu’a annoncé le ministre du logement, Julien Denormandie, en visite à Marseille ce vendredi. Une annonce qu’il a directement adressée à des personnes délogées rencontrées devant l’espace Beauvau, consacré à leur orientation.

“Mais on est 2000 !”, lui a répondu une femme qui a ensuite raconté son quotidien à l’hôtel depuis quatre mois. “Votre cri est normal et vous avez le droit de le dire”, a réagi le ministre qui a assuré être mobilisé sur la question, et rappelé qu’il en était à sa sixième visite à Marseille depuis les effondrements.


A la une

Élus et policiers municipaux plébiscitent les caméras portatives qui ne filment jamais
Les policiers municipaux de Marseille, de Venelles ou encore de Saint-Martin-de-Crau vont pouvoir redevenir vidéastes. Le 16 avril, le préfet de police des Bouches-du-Rhône...
[Document] Dès 2016, une étude comptait 1100 logements très dégradés à la Belle-de-Mai
Y a-t-il un tiroir spécial où la Ville range ses études urbaines ? Un tiroir avec la particularité d'avaler la clef avec laquelle il...
Marseille manque-t-elle de bureaux ? Le vrai du faux
Vœux de début d’année, inauguration, bilan….. À chaque sortie devant les journalistes,  Jean-Luc Chauvin l'assure : "Marseille manque de bureaux pour accueillir des entreprises...
La fille de Zineb Redouane demande le dépaysement de l’enquête
Quatre mois et demi après le décès de Zineb Redouane à Marseille, Yassine Bouzrou, l’avocat de sa fille Milfet, a contesté le 15 avril sur France...
Au squat Saint-Just, après quatre mois d’accueil, la menace de l’expulsion s’accentue
Le squat Saint-Just a gardé ses airs de petite communauté joyeuse autogérée, mais l'effervescence n'est plus la même. Les 4 et 5 avril, la...
L’architecte du Vélodrome version 98 ne peut faire valoir ses droits sur le stade
Le post-scriptum de l'enrhumoir ou le testament d'une corolle. Il y a un an, Marsactu révélait que l'ancien architecte du stade Vélodrome, Jean-Pierre Buffi,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire