Le département adopte un budget qui porte sa dette à plus d’un milliard d’euros

Validé
Bref
le 24 Juil 2020
1

Le département a validé un budget qui entérine un endettement de la collectivité qui va dépasser le milliard d’euros. La présidente Martine Vassal a évoqué un budget qui répond à la “situation exceptionnelle” : la crise du coronavirus entraîne 60 millions d’euros de dépenses de fonctionnement et 40 d’investissement supplémentaires. “Nous maintenons notre capacité à investir : nous serions dans la faute si nous prenions la décision de ne pas soutenir les projets de territoires. Ce serait une vraie erreur pour nos territoires, pour l’activité économique et pour l’emploi”, a assumé Didier Réault, le vice-président délégué aux finances. Cela veut dire que le département maintient sa politique d’aide aux communes, levier puissant de crédits pour les mairies. Dans ce contexte, Martine Vassal a assuré qu’aucune commune ne serait pas réduite “au pain sec et à l’eau”, visant implicitement Marseille et sa nouvelle majorité de gauche.

Le groupe communiste et le groupe socialiste et écologiste dans lequel siège la maire de Marseille Michèle Rubirola ont voté contre ce budget, à neuf mois des élections départementales. Au nom de ce groupe, Josette Sportiello a expliqué que “la dette n’est pas mauvaise en soi”. Mais face à la crise sanitaire et économique, elle appelle à augmenter les actions de solidarité – qui représentent un budget de 1,3 milliard d’euros : “L’institution se conforme aux obligations qui sont les siennes, ni plus, ni moins. Aujourd’hui nous devons sortir de la mécanique, de l’automatisme. Il faut offrir un bouclier social à la hauteur des enjeux.” Ce que la droite majoritaire a qualifié de “posture”.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Vassal à telle évoqué une seule fois le mot d’économies ?. Avec un budget à 2.2 milliards de recettes et d’aides de l’Etat plus 590millions d’emprunts nous arrivons 2.8 milliards sur 2019.
    Ce qui est drôle c’est que le père Reault présente les emprunts comme des recettes et pas comme des dettes. Il devrait dire source de financement, mais je ne suis pas sûr qu’il comprenne . J’ai essayé cette taquetique auprès de mon banquier, il ne me suis pas. On dépasse le milliard d’endettement et on est content au département. Ils sont complètement à la masse quand on fait le ratio dettes/recettes fiscales normalement tu es viré. Je ne sais vraiment pas ce que l’on peut enseigner à Kedgeuuuuuuu.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire