L’architecte Rudy Ricciotti se fait mécène des carrières de Cassis

Chèques
Bref
Clémentine Vaysse
15 Fév 2017 3

Photo Région Provence-Alpes-Côte d'Azur – Service mer

De chez lui, au bout de la calanque de Port-Miou, il est possible qu’il les voit. L’architecte Rudy Ricciotti, à qui l’on doit notamment le Mucem, a fait un don de 90 000 euros au parc des calanques pour des travaux dans les anciennes carrières de pierre de la pointe de Cacau, comme le rapportait succinctement la Provence dans son édition du 8 février.

Cela finance la quasi-totalité de l’opération de rénovation des carrières » nous a confirmé le président du conseil d’administration du parc Didier Réault. Il s’agit principalement de travaux sur les trémies et les déversoirs où « des armatures métalliques permettaient l’amarrage des navires pour le chargement », explique l’inventaire général du patrimoine culturel dans une fiche dédiée au lieu. Les trémies ont été construites en 1850 par des bagnards de Toulon. La carrière a été exploitée jusqu’en 1982.

3
commentaires

A la une

Policiers escortés par des scooters, la vidéo choc était un clip de rap
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...
Annoncée en 2015, la station Gèze déraille jusqu’à septembre 2019
L'effet de la nouvelle est imparable. La mâchoire se décroche, puis la bouche s'arrondit pour laisser passer un "oh non" incrédule, outré, vindicatif ou...
Poids lourd de l’éducation populaire, l’IFAC Provence menacée de liquidation
Les mines sont défaites. "On n'en peut plus", glisse-t-on parmi les représentants du personnel de l'IFAC Provence, devant la salle d'audience du tribunal administratif...
  1. jacquesjacques

    est-ce qu’il aurait été frappé par la grâce après avoir entendu l’homélie du curé de la Réunion et pour se faire pardonner d’avoir un peu joué avec les réglements pour sa villa?

    Signaler
  2. barbapapabarbapapa

    Même si c’est peut-être pour se faire pardonner quelques parallèles à la légalité, c’est beau joueur, merci.
    Pour ce qui est de la carrière exploitée jusqu’en 1982, elle se situait à un autre endroit de Port Miou, dans le fond de la calanque, il s’agissait d’extraire du calcaire pour alimenter l’usine Solvay des Salins de Giraud…. Les trémies servaient elles à embarquer de gros blocs de calcaire arrachés au lieu dit la Pointe de la Cacau, et l’arrêt de cette exploitation remonte à beaucoup plus longtemps.

    Signaler
  3. AssedixAssedix

    Bravo à lui pour ce beau geste et merci de vous en faire l’écho

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire