L’AP-HM s’engage sur un effectif minimal aux urgences de nuit

Engagement
Bref
Mathilde Ruchou
3 Août 2018 0

L’Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM) a répondu aux demandes de l’équipe des urgences de nuit de la Timone dans un communiqué. Tandis que ce service tournait en sous-effectif et qu’une grève y a démarré jeudi soir (lire notre article), la direction garantit au moins dix aides-soignants par nuit pour tout le mois d’août. Toujours dans son communiqué, l’AP-HM affirme mettre en place en septembre une discussion avec les équipes médicales, paramédicales et la coordination générale des soins “pour examiner d’éventuelles améliorations de l’organisation du travail”.

“Les choses bougent”, se félicite Yves Castino, secrétaire général de la CGT CHU la Timone, seul syndicat à avoir appelé à la grève. Ils étaient cependant assignés au travail pour assurer la permanence des soins. Le personnel mobilisé décidera ce soir lors d’une assemblée générale s’ils reconduisent la grève malgré les engagements de la direction.

0
commentaires

A la une

À Tarascon, la papeterie polluante impunie rentrera-t-elle dans les clous ?
L'usine de pâte à papier Fibre Excellence Tarascon et le collectif « Halte à la pollution de Fibre Excellence » – composé de citoyens...
Après la tentative de suicide d’un des leurs, les migrants mineurs plus perdus que jamais
Ce n'est pas le premier rassemblement de mineurs isolés étrangers devant le conseil départemental. Mais ce jeudi 9 août, le contexte ajoute une note...
Pourquoi l’extension de l’ouverture des commerces le dimanche traîne
Les commerces de l'escale Borély passent une nouvelle saison sans pouvoir ouvrir le dimanche. Le centre commercial du Prado connaît un premier été sans...
En période de pic comme le reste du temps, Marseille à la traîne pour réguler la voiture
Pendant deux semaines, la donne a changé. Pour décourager les visiteurs de passage de circuler en voiture, le tarif des horodateurs a été doublé,...
Après des mois de conflits, la cession du McDonald’s Saint Barthélémy frôle le drame
Sur la terrasse du McDonald's de Saint Barthélémy, ce mardi après-midi, le temps s'est comme arrêté. Une trentaine de salariés de ce fast-food des...
Agression au McDo de Saint Barthélémy : coup de pression ou “délinquance de droit commun” ?
Un fait, deux interprétations. Ce dimanche, aux alentours de 22 heures, deux femmes accompagnées de leurs enfants entrent dans le restaurant McDonald's de Saint...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire