La Ville lance un appel à projets pour valoriser le fort d’Entrecasteaux

Fortification
Bref
Benoît Gilles
20 Avr 2017 0

Son étoile domine le port et la ville depuis que Louis XIV en a fait un symbole de défiance à l’égard du peuple marseillais. Propriété de la ville de Marseille depuis 2010, le fort d’Entrecasteaux n’a jamais réussi à trouver une nouvelle vocation, avec ouverture pérenne au public. Un temps, la municipalité avait imaginé installer dans ses 1500 mètres de galeries souterraines une réplique de la grotte Cosquer. Elle avait fini par reculer face aux coûts d’aménagement, et espère voir émerger une nouvelle vocation portée par un ou des acteurs privés.

Le nouvel appel à projets est beaucoup plus vaste. La Ville plaide pour un opérateur unique mais ne réclame pas de loyer de l’usage qui sera fait du lieu. Celui-ci devra respecter un certain nombre de principes directeurs dont « l’ouverture au public du fort et donc la création d’un nouveau lieu pour les Marseillais renforçant ainsi le développement de l’attractivité touristique de la Ville ». Il devra également prendre en compte le transport par câble reliant le site à Notre-Dame de garde. En revanche, la Ville n’impose aucune prescription sur le type de projet qu’elle appelle de ses vœux. Vaste boîte de nuit, palais des congrès, aquarium… Les paris sont ouverts jusqu’au 24 mai, date limite de remise des dossiers.

0
commentaires

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire