La région annonce mettre une dose de participatif dans son fonctionnement

PARTICIPATION
Bref
Jean-Marie Leforestier
11 Jan 2019 3

Il veut en faire une réponse à la demande de “démocratie directe” du mouvement des gilets jaunes. Le président de région Renaud Muselier entend “permettre à 10 % des électeurs de la région de mettre à l’ordre du jour de l’assemblée plénière une délibération, du moment que cela porte sur une compétence régionale”.

À l’occasion de ses vœux à la presse, il annonce aussi “Sudpolis, une plateforme participative qui permettra aux 5 millions de Provençaux, d’Alpins et d’Azuréens de donner leur avis sur les politiques menées, en amont et en aval. Nous les consulterons régulièrement par mail, SMS ou par une application dédiée sur une thématique spécifique, à l’échelle régionale ou à un niveau plus local.”

La région exerce des compétences dans le domaine de la stratégie économique et d’aménagement du territoire, des transports, de la construction de lycées ou encore de la formation professionnelle. Autant de compétences qui, ce n’est les transports, ne sont pas forcément les plus mobilisatrices pour une participation citoyenne.


A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. ZumbiZumbi

    Je propose un premier sujet de consultation : ” qu’est-ce que Monsieur Muselier pourrait faire pour qu’on sache, ou même qu’il arrive à se persuader lui-même, qu’il existe ?”
    Un deuxième : et si le cabinet de Muselier arrêtait de restructurer tous les services un an après que celui d’Estrosi l’eut déjà fait, et qu’il laissait travailler les fonctionnaires compétents ?”

    Signaler
  2. Input-OutputInput-Output

    Nous ne voulons pas juste “une dose de participatif”. Nous voulons une plate-forme pour écrire nous-mêmes la sixième république ! #Fuck5 http://chng.it/25nmyjm9

    Signaler
  3. kukulkankukulkan

    10%? C’est énorme et du coup quasiment inutile, limite de la mauvaise volonté. Puis tout ça pour quoi, le mettre à l’ordre du jour? Bref très très faible comme pas en avant…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire