La région annonce mettre une dose de participatif dans son fonctionnement

PARTICIPATION
Bref
Jean-Marie Leforestier
11 Jan 2019 3

Il veut en faire une réponse à la demande de “démocratie directe” du mouvement des gilets jaunes. Le président de région Renaud Muselier entend “permettre à 10 % des électeurs de la région de mettre à l’ordre du jour de l’assemblée plénière une délibération, du moment que cela porte sur une compétence régionale”.

À l’occasion de ses vœux à la presse, il annonce aussi “Sudpolis, une plateforme participative qui permettra aux 5 millions de Provençaux, d’Alpins et d’Azuréens de donner leur avis sur les politiques menées, en amont et en aval. Nous les consulterons régulièrement par mail, SMS ou par une application dédiée sur une thématique spécifique, à l’échelle régionale ou à un niveau plus local.”

La région exerce des compétences dans le domaine de la stratégie économique et d’aménagement du territoire, des transports, de la construction de lycées ou encore de la formation professionnelle. Autant de compétences qui, ce n’est les transports, ne sont pas forcément les plus mobilisatrices pour une participation citoyenne.


A la une

Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...
La métropole met la première pierre à sa politique de lutte contre l’habitat indigne
La politique de lutte contre l'habitat indigne concentre les effets de contraste les plus radicaux : la réalité parfaitement abjecte des conditions de vie...
La décharge du Mentaure, où se croisent les intérêts des frères Guérini
C'est le dernier fil qui, selon le procureur de la République de Marseille, relie Jean-Noël Guérini à la première affaire qui porte son nom....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. ZumbiZumbi

    Je propose un premier sujet de consultation : ” qu’est-ce que Monsieur Muselier pourrait faire pour qu’on sache, ou même qu’il arrive à se persuader lui-même, qu’il existe ?”
    Un deuxième : et si le cabinet de Muselier arrêtait de restructurer tous les services un an après que celui d’Estrosi l’eut déjà fait, et qu’il laissait travailler les fonctionnaires compétents ?”

    Signaler
  2. Input-OutputInput-Output

    Nous ne voulons pas juste “une dose de participatif”. Nous voulons une plate-forme pour écrire nous-mêmes la sixième république ! #Fuck5 http://chng.it/25nmyjm9

    Signaler
  3. kukulkankukulkan

    10%? C’est énorme et du coup quasiment inutile, limite de la mauvaise volonté. Puis tout ça pour quoi, le mettre à l’ordre du jour? Bref très très faible comme pas en avant…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire